Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 02:35

Comme j'ai deja eu souvent l'occasion de l'expliquer de manière plus ou moins claire avec mon expression confuse et maladroite dans divers billets de la catégorie "Sortir de l'UE" (que je vous invite à lire si ce n'est deja fait car je ne compte pas me répéter longuement), la question de l'UE est ESSENTIELLE, c'est aujourd'hui la question politique la plus importante (volontairement occultée par le Système) car c'est un choix d'avenir fondamental qui se joue dans le fait d'accepter ou non l'idée d'une construction européenne.


Il n'existe que deux alternatives, il n'y a pas de troisième voie :


1) Soit on est démocrate, on considère donc que chaque peuple doit pouvoir décider librement de sa politique sur son territoire et on ne peut alors que s'opposer à toute idée de construction européenne. En conséquence on ne peut que réclamer la rupture immédiate de la France avec l'UE, et la défense de l'idée d'une coopération entre Nations libres et indépendantes dans le respect de la souveraineté de chacune.


2) Soit on considère que la politique doit être avant tout une affaire d'intellectuels et de spécialistes, que les beaufs et autres simples d'esprit de mon genre ne doivent pas s'en préoccuper, que l'idée d'une gouvernance mondiale est bonne et alors on ne peut être que partisan de la construction de blocs supranationaux antidémocratiques (qui ne sont eux-mêmes que la première étape de la globalisation). Par exemple l'UE est à l'heure actuelle le plus bel exemple de bloc antidémocratique avec une politique identique qui est imposée de l'extérieur à 27 pays différents sans que chacun des peuples concernés n'est grand chose à dire (en effet avec une UE à 27 comme c'est actuellement le cas - avant de passer demain à 30 , 40 ou 50 - chaque pays ne pèse plus que pour environ 3% dans le choix des politiques menées dans les pays de l'UE, chacun comprendra que ce système est infiniment moins démocratique que celui des Nations libres et indépendantes qui permet à chaque peuple de décider entièrement, à 100% de sa politique).

 
La conclusion est donc simple :


Démocratie ou UE, il faut choisir. On ne peut avoir l'une et l'autre !

 
On peut deja penser que même des gens qui n'ont pas particulièrement la fibre patriotique ou nationaliste exacerbée devraient choisir de combattre l'UE dans un simple but de défense des principes démocratiques. C'est à dire que dans l'absolu, pourrait être contre l'UE un bobo qui réfléchit (à condition d'admettre que les bobos sont capables de la moindre réflexion !). Première chose importante qu'il fallait signaler. Ensuite on pourrait se dire que tous les nationalistes, patriotes, souverainistes ne devraient logiquement pas avoir de mal à choisir la première alternative; si ce n'est par amour de la démocratie, au moins dans l'idée de défendre le cadre national.


Eh bien chers amis, vous avez tout faux. Car j'ai hélas pu constater une chose très inquiétante, c'est qu'une proportion importante (peut-être majoritaire) de "patriotes" et "nationalistes" qui se laissent intimider et influencer par l'idéologie dominante (qui d'après l'UPR est la PUTE : Pensée Unique Totalitaire Européiste) ne remettent nullement en cause l'idée de construction européenne. Ils se contentent bien souvent de répéter les faux arguments des médias européistes pour justifier la construction européenne, des petites phrases du genre que "la France a besoin de l'Europe". En quoi nous le savons pas, le principal étant d'imprimer dans les cerveaux des fausses évidences grâce à une propagande permanente digne de.........(qui vous voulez, mettez le personnage historique que vous détestez le plus à la place des points de suspension). Ils aiment aussi mettre en avant le concept vaseux d'une "Europe des Nations" que jamais personne n'est parvenu à définir.


Pour prendre des exemples concrets, on pourrait évoquer le cas de Martial Bild, candidat du FN à Paris, qui dans son programme pour les municipales parlait de citoyenneté européenne et de droits pour les européens (particulièrement de droit au logement avec une priorité donnée non pas aux français mais aux européens dans leur ensemble). Autre exemple dans le dernier numéro de "Français d'Abord !" (qu'il faudrait songer à rebaptiser "Européens d'Abord !"), Bruno Gollnisch déclare "réfléchir sérieusement à la création d'un parti politique européen". Vous conviendrez que ce sont là des façons bien curieuses de défendre notre indépendance et souveraineté nationale ! A croire que le FN veut renouer avec un européisme qui a longtemps été sa marque de fabrique. Je me souviens qu'un visiteur du blog avait laissé un message que ces deux exemples semblent corroborer :


"L’anti-européisme de Le Pen est une imposture idéologique relativement récente. Pour vous le prouver, voilà ce que pendant la campagne des européennes de 1989, il déclarait: « Il ne suffit pas de faire l’Europe de l’économie ; il faut aussi et surtout faire l’Europe de la défense, l’Europe du renouveau démographique et l’Europe de la monnaie. (...) C’est un grand espoir pour l’Europe que les nationalistes des pays d’Europe aient transcendé leur patriotisme, leur nationalisme dans un nationalisme d’un degré supérieur »... En 1992, il se félicitait au Zénith, de « l’alliance des nationaux belges, français et allemands au Parlement européen ». Le Pen contre l’Europe, cette imposture a été construite en bonne intelligence avec les hautes sphères du Capital "apatride" -selon votre terminologie- pour diaboliser l’opposition populaire massive à la politique d’intégration supra-nationale."


Et si c'était vrai ? En tout cas il convient de faire preuve de vigilance et de bien suivre l'évolution du FN pour voir s'il poursuit sa dérive européiste. Le FN comme l'ensemble des autres partis "souverainistes" n'est pas clair sur la question européenne. Gardons l'oeil ouvert et même les deux.


Dérive européiste que l'on peut aussi constater chez divers patriotes et nationalistes qui appellent à porter plainte auprès de la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour protester contre la ratification du traité constitutionnel européen et "faire vivre la démocratie européenne". Je sais que je suis un "casse-couille de première jamais content éternel minoritaire et contestataire" mais je me dis qu'accepter que ce soit une cour européenne qui décide en dernier ressort à notre place de la validité ou non d'un traité supranational revient deja à accepter un abandon de notre indépendance et de notre souveraineté ! Par ailleurs parler d'une nécessité de faire vivre la "démocratie européenne" montre là encore une certaine acceptation de l'idée d'une construction européenne obligatoire, sans compter que ça relève de la plus pure tartufferie dans la mesure où la "démocratie européenne" ne peut être que fatalement moins démocratique que la démocratie de Nations libres et indépendantes - l'expression de la démocratie se faisant plus facilement à une échelle nationale qu'à une échelle continentale (voir les explications plus haut).


La démocratie et la Nation c'est à dire le pouvoir du peuple ou la dictature et le supranationalisme c'est à dire le pouvoir d'une "élite intellectuelle" et des puissants, chacun devra prendre ses responsabilités, trancher clairement sur cette question en se déclarant favorable ou non à la SORTIE DE LA FRANCE DE L'UE.


Choisis ton camp, camarade.


"De gré ou de force, nous aurons un gouvernement mondial. Sera-ce par conquête ou par consentement ? La supranationalité d'une élite intellectuelle est certainement préférable aux décisions nationales qui se pratiquent depuis un siècle". James Paul Warburg, 17 février 1953

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien B. - dans Sortir de l'UE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • : Vous voulez adhérer à notre organisation, nous poser des questions, nous donner des conseils pour l'amélioration du blog, faire connaissance autour d'un pot virtuel, nous insulter,...... Vous voulez nous aider à la rédaction d'articles ou vous avez des idées de sujets que nous pourrions aborder ? Alors n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : socialismesouverainete@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

Socialisme & Souveraineté

Rejoignez Socialisme&Souveraineté

socialismesouverainete@yahoo.fr

Avertissement

Socialisme et Souveraineté est une organisation créée le 11 Novembre 2009. Les articles publiés avant cette date sont conservés à titre d'archives, mais ne réflètent pas nécessairement la ligne du mouvement. Toute remarque courtoisement exposée sera bienvenue.

Joins la Dissidence !

Notre petit bonhomme de chemin

Wikio - Top des blogs - Politique