Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 12:09

     Rompant avec notre faible activité aoûtienne, nous vous faisons par de la nouvelle vidéo du président de l'UPR sur le krach en cours. D'autant plus que, pour le déclarer officiellement, aujourd'hui, tous les membres de Socialisme & Souveraineté sont également membres de l'UPR.

 

     Nous vous proposons d'écouter ces quelques mises aux points utiles d'abord :

 

 
     Cependant, il reste quelques confusions à noter dans le discours de Mr. Asselineau. Il a tout a fait raison de montrer quelle est l'ampleur réelle de l'endettement public (au sens large) américain. Mais F. Asselineau dit que le monde financier pousse les USA à s'endetter (et relever le plafond de la dette). En réalité, c'est l'Etat américain qui poursuit une politique de déficits publics massifs (qui n'ont abs...olument pas relancé l'économie, transmis à ceux qui couinent que "l'austérité ça casse la croissance"), et que si les financiers ont demandé le relèvement du plafond de la dette, c'est parce que ces déficits rendaient cela inévitable. En revanche, toute une partie de la classe politique US, en premier lieu les républicains et le "Tea Party", n'ont cessé de revendiquer une baisse du déficit, notamment par la baisse des dépenses publiques, et F.Asselineau ne s'attarde pas trop sur le sujet (alors que cela montre que non, aux USA, l'establishment ne se bat pas pour toujours plus de dettes, au contraire). Ensuite, autre confusion: comparer directement le niveau de dette par habitant des USA, de la France ou de la Grèce. Le problème, rappelons le une fois pour toutes, ce n'est pas la dette, c'est le déficit. Si par exemple la Grèce avait 0% de déficit, même en ayant une dette valant 160% de son PIB (chiffre bientôt atteint), alors il n'y aurait pas de crise grecque. Le déficit public américain est de l'ordre de 7 à 8% du PIB (1100 mds de $ quand même par an), ce qui reste moins que la Grèce (10%). Il ne sert à rien de monter une théorie selon laquelle "les USA auraient le droit de s'endetter et pas les autres", non, en fait ce sont bien la plupart des états d'Europe (et la France ne s'en tire pas à merveille avec son déficit à 5%) qui sont dans une panade comparable voire supérieure à celle des USA.
Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Sortir de l'UE
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 22:10

     Nicolas Sarkozy s'est adressé, fait extraordinaire et peu constitutionnel, aux députés pour leur demander de souscrire à une "union nationale" autour de la "règle d'or" visant à réduire les déficits budgétaires. Avec 5,6% du PIB en déficit public prévus pour 2011, et une croissance qui sera sans doute revue à la baisse, on peut comprendre un tel objectif. Mais le député PCF André Gérin l'appelle à recentrer le débat sur l'euro et l'intégration européenne, ce qui nous semble bien plus juste encore.

 

 

     Monsieur le Président,

   

    Vous avez décidé de vous adresser par lettre à l’ensemble des parlementaires à propos de la crise qui frappe la zone euro, du sommet européen de Bruxelles du 21 juillet et de votre souhait d’inscrire dans notre Constitution ce que d’aucuns appellent la « règle d’or », en clair, l’austérité comme horizon indépassable de toute politique publique, un nouvel abandon de notre souveraineté nationale.

  

     La Constitution ne prévoit pas ce mode d’expression du Président de la République en direction de la représentation nationale. Mais ne soyons pas formaliste. Je comprends votre choix au regard de la difficulté devant laquelle vous vous trouvez.



     Il semblait, en effet, difficile de convoquer le Parlement en Congrès, en pleine période estivale et alors que la session parlementaire s’est achevée, pour vous y exprimer, comme le prévoit désormais la Constitution.

  

     Il est, pour vous, tout aussi délicat d’engager la même démarche afin que le Congrès se prononce sur votre « règle d’or ». Vous n’êtes, en effet, pas sûr du tout de recueillir les 3/5ème des suffrages nécessaires à l’adoption de votre texte, ce qui ferait désordre à moins d’un an de l’élection présidentielle.

 

     C’est pourquoi je vous fais une proposition qui vous permettrait de sortir par le haut, selon une expression désormais courante, de l’impasse dans laquelle vous vous trouvez : organisez un référendum afin que le peuple se prononce.

 

 

 

     La suite sur :

http://www.andregerin.fr/index.php?option=com_acymailing&ctrl=archive&task=view&listid=13-archives&mailid=295-reponse-au-president-sarkozy-qconsultez-le-peuple-organisez-un-referendumq&Itemid=54

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Sortir de l'UE
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 14:05

      Nous retransmettons ce lien vers un article de François Asselineau et de l'UPR, annonçant que les conseillers économiques du gouvernement allemand viennent de suggérer que la Grèce fasse défaut sur un tiers de sa dette (qui passerait de 160 à 106% du PIB grec). Cette hypothèse, hautement gênante pour les banques françaises (mais pas que), devient de plus en plus probable. Mais n'oublions pas, comme nous l'avions écrit dans notre article de rappels sur la Grèce, que même avec un défaut total de l'état grec (plus du tout de dette, plus du tout d'intérêts), la Grèce serait encore aux prises avec un déficit public de 5% de son PIB (contre 10% aujourd'hui).

 

Le pavé dans la mare des 5 « sages » du gouvernement allemand : Il faut un défaut de paiement partiel de la Grèce

C'est un véritable pavé dans la mare que les "5 sages", conseillers du gouvernement allemand, viennent de jeter dans le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung qui paraîtra demain matin : ils assurent qu'une "décote d'environ 50% sur les obligations existantes serait souhaitable. L'endettement de la Grèce baisserait ainsi de 160% (du PIB) à 106%".

 

Bien entendu, une telle prise de position publique ne s'est pas faite sans obtenir auparavant le feu vert du gouvernement de Berlin. C'est donc bel et bien le gouvernement allemand qui souhaite le défaut de paiement partiel de la Grèce, notamment afin d'alléger le fardeau pour l'Allemagne et pour "mouiller" les banques et le secteur privé dans le sauvetage de la dette grecque.

 

La suite sur Agoravox : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-pave-dans-la-mare-des-5-sages-97827

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Sortir de l'UE
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 23:32

    Une vidéo faite à l'époque où François Hollande n'était pas le candidat "favori" du PS. Bien que la vidéo ne mentionne jamais la nécessité de garde-fous contre l'abus de création monétaire étatique (comme c'est malheureusement le cas avec la grande majorité des critiques de la "loi de 1973"). La vidéo montre bien l'inconsistance de l'élu corrézien et sa soumission à la concentration des pouvoirs au niveau européen, sa négation permanente de la souveraineté française.

 

 

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Sortir de l'UE
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 18:03

     Alors qu'on se demande toujours si l'on va assister à une sortie brutale de la Grèce hors de la zone euro, ce pourrait être une autre construction supranationale qui s'écroulerait du fait de la guerre de Libye...

 

La fin de l'OTAN
par Daniel Vernet
 
Pour les Américains, la guerre en Libye est la guerre de trop avec des alliés européens qui n'ont ni les moyens ni la volonté de participer au coût financier et humain des interventions militaires. Si les Etats-Unis lâchent l'OTAN, le réveil s'annonce douloureux pour le Vieux continent.
 
Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Sortir de l'UE
commenter cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 17:24

Nous mettons en lien cet article très pertinent de François Asselineau publié sur Agoravox hier :

30 ans après le 10 mai 1981 : Ce que la Gauche française ne commémorera pas

 

Ce 10 mai 2011 a été l’occasion, pour une partie de la gauche française, de célébrer le trentième anniversaire de l’élection de François Mitterrand à l’Élysée.

 

Le bilan de Mitterrand est pourtant peu reluisant : outre que les mesures sociales qu’il avait mises en œuvre lors de son élection ont été remises en cause depuis lors, du moins pour la plupart d’entre elles (les privatisations massives succédant aux nationalisations par exemple), il faut rappeler ici que François Mitterrand a commis de nombreuses erreurs tragiques tout au long de sa carrière.

 

1°) UN BILAN PEU RELUISANT

Sans être exhaustif, citons :

  • - son passé pétainiste (décoré de la francique n°2202 en avril 1943)
  • - son faux attentat de l’avenue de l’Observatoire

La suite sur  Agoravox : (http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/30-ans-apres-le-10-mai-1981-ce-que-93729 )

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Sortir de l'UE
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 21:03
    
     "L'arrogance des Irlandais" ces mots, lachés par Eva Joly, nouvelle venue dans le paysage politique Français et prétendante à la présidence, permettent d'identifier clairement sa position sur le respect de la démocratie, des souverainetés nationales vis-à-vis de l'Union Européenne.

     Cette intervention s'inscrit dans la continuité de celle de Jacques Attali présente ci dessous. Ainsi face à un groupe de puissances qui ne cache plus son objetif de domination, répondons par le rassemblement d'un front véritablement souverainiste et qui se donne pour objectif  la sortie et la dénonciation de la construction européenne comme le processus de soumission des nations par les Etats-Unis.

 

Aequitas .

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Sortir de l'UE
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 20:13

 


     Cette affirmation est particuliérement indigeste quand l'actualité nous apprend qu'au même moment,  le déficit public grec, estimé à 9.4% du PIB en 2010, va être réevalué à 10.5%, selon Eurostat. (1)

 

     En tout cas le mot est laché :  "canton"  . L'objectif est alors évident, détruire les états nations et souverains pour les intégrer dans un ensemble régional fédéral et libéral. Cette logique s'inscrit dans le cadre d'une gouvernance globale prônée par Attali et qui sera soumis à notre étude dans le cadre d'une série consacrée à la dette publique. Ainsi, à ceux qui doutaient encore de la pertinence du traitement de cette thématique, nous répondrons que cet épisode montre les méfaits que la détérioration de la dette pourrait avoir sur la souveraineté des états.

 

     Pour finir, il ne nous reste plus qu'à répondre par un autre mot : Résistance.

 

(1) Pour avoir une analyse complète de ce chiffre, nous vous invitons à consulter cet article : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-deficit-de-la-grece-plus-important-que-prevu_254024.html

 

Aequitas .

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Sortir de l'UE
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 21:04

 

     

 

      Des syndicats européens ont manifesté, le 9 Avril, à Budapest à l'appel de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) pour contester les politiques d'austérité au sein de l'Union Européenne, en marge d'une réunion des ministres des Finances.

 

     Nous nous félicitons de la logique unitaire de ce rassemblement qui a réuni des individus de plus de 22 pays différents. En effet , elle a permit à plus de 45 000 manifestants d'exprimer leur colère face aux politiques de rigueur qui visent à faire payer une fois de plus les salariés et d'esquisser un nouveau mouvement social.

 

      Cette manifestation est d'autant plus encourageante puisqu'en parallèle nous notons qu'en France, le mouvement anti-européen se développe grâce, par exemple, au formidable essor de l'UPR ou encore aux nombreuses ventes du livre de Nicolas-Dupont Aignan : L’euro, les banquiers et la mondialisation : l’arnaque du siècle (livre intéressant mais qui ne suffit pas à faire de NDA un opposant crédible). Enfin, la conjoncture des événements permet à tout citoyen de constater les limites de l'UE, ainsi la gestion catastrophique du dossier concernant l'arrivée de plusieurs dizaines de milliers migrants en Italie a été révélateur des contradictions de l'Espace Schengen. Contradictions qui ont sucité de vives réactions au sommet même de la hiérarchie européenne puisque le ministre italien de l'Intérieur Roberto Maroni n'a pas maché ces mots en déclarant : "Nous avons demandé de la solidarité, on nous a répondu: débrouillez-vous seuls. Je me demande si cela a encore un sens de faire partie de l'Union Européenne".

 

         Malheureusement, malgré une mobilisation et des perspectives encourageantes, nous ne pouvons que déplorer les propos de John Monks, secrétaire général de la Confédération Européenne des Syndicats, qui appelait à la fin de l'Europe libérale au profit d'une « d'Europe sociale », projet alternatif voué à l'échec et qui n'est en réalité qu'un mythe cachant le véritable coeur du problème : l'impossibilité d'une construction européenne. C'est pourquoi il faut être vigilant et contester avec vigueur ce mirage européiste en établissant un travail d'éducation populaire dans le but d'imposer la seule issue possible : le démantelement de l'Union Européenne.

 

 

 

 

 

 

Aequitas.

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Sortir de l'UE
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 11:22

http://newsimg.bbc.co.uk/media/images/45428000/jpg/_45428371_782dav.jpgJean-Claude Trichet, président de l'antidémocratique et illégitime Banque Centrale Européenne (BCE), a déclaré qu'augmenter les salaires serait "la dernière des bêtises à faire".

 

Ce sinistre individu aurait cependant du préciser son opinion : il est opposé à l'augmentation des salaires de la masse de "pauvres", pas à celle des super-riches dont son organisation supranationale défend les intérêts.

 

Depuis 1985, en France comme ailleurs, les inégalités économiques (qui n'ont de toute façon jamais été à un niveau suffisamment faible, soit dit en passant) ne cessent de se creuser. Cette tendance dangereuse pour la cohésion de la société va en s'accentuant depuis les dernières années et rien ne semble indiquer qu'elle ne va pas se poursuivre dans les années futures.

 

Les chiffres de l'INSEE parlent d'eux-mêmes : entre 2004 et 2007, soit sur une période de 3 ans, le revenu de la masse (les 90% les plus "pauvres") n'ont augmenté que de 9%, c'est à dire une moyenne de 3% par an (à peine au dessus de l'inflation) et de 1 423 euros en valeur absolue (passant de 15 490 à 16 913 euros). Et encore faudrait-il signaler que parmi les 90% les plus "pauvres", ce sont les revenus de ceux qui sont vers le bas des 90% qui ont le moins progressé.

 

A l'autre bout de l'échelle, le revenu des super-riches (deja honteusement élevé auparavant) a augmenté de 40% sur cette même période de 3 ans (c'est à dire de 13,3% par an), passant de 907 932 euros à 1 269 555 euros par an, c'est à dire une augmentation de 361 623 euros (excusez du peu !) en valeur absolue.

 

Pour l'instant, ça ne dérange pas grand monde. Mais on ne sait jamais, peut-être qu'un jour (on dit bien peut-être), le peuple finira par être révolté par ces inégalités économiques croissantes, demandera des comptes aux responsables et comprendra qu'un changement des règles du jeu (notamment des critères de rémunération et de distribution des revenus) - donc de système - est nécessaire pour répartir plus justement et plus équitablement les richesses créées collectivement,  qui ne doivent pas seulement profiter à une petite minorité de privilégiés.

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Sortir de l'UE
commenter cet article

Présentation

  • : Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • : Vous voulez adhérer à notre organisation, nous poser des questions, nous donner des conseils pour l'amélioration du blog, faire connaissance autour d'un pot virtuel, nous insulter,...... Vous voulez nous aider à la rédaction d'articles ou vous avez des idées de sujets que nous pourrions aborder ? Alors n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : socialismesouverainete@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

Socialisme & Souveraineté

Rejoignez Socialisme&Souveraineté

socialismesouverainete@yahoo.fr

Avertissement

Socialisme et Souveraineté est une organisation créée le 11 Novembre 2009. Les articles publiés avant cette date sont conservés à titre d'archives, mais ne réflètent pas nécessairement la ligne du mouvement. Toute remarque courtoisement exposée sera bienvenue.

Joins la Dissidence !

Notre petit bonhomme de chemin

Wikio - Top des blogs - Politique