Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 09:52

          Ne regardant pas trop le Tour de France, et alors que je buvais un coup dans un bar, je suis tombé par hasard sur un reportage hallucinant d'un certain John-Paul Lepers (un imbécile qui officiait auparavant sur Canal+ notamment aux cotés de l'imbécile Karl Zéro) en marge de l'évènement.


          Le sujet du reportage : comment se fait-il qu'il y ait si peu de noirs et d'arabes au bord des routes pour applaudir les coureurs du Tour de France, et plus globalement comment se fait-il qu'il y ait si peu de noirs et d'arabes qui s'intéressent à l'évènement ?


          La réponse venant d'un imbécile bien-pensant qui s'occupe du Tour de France, ne se rendant même pas compte (en bon imbécile) du degré de racisme et de régression tribalo-ethnique que propage sa réponse, ne s'est pas faite attendre : s'il y a si peu de noirs et d'arabes qui s'intéressent au Tour de France, c'est dû au fait qu'il n'y a pas assez de coureurs noirs et arabes dans le peloton. Toujours d'après l'individu interrogé, comment voulez-vous en effet que des noirs et des arabes s'identifient à Sylvain Chavanel, Thomas Voeckler ou Anthony Charteau ?


          En entendant un tel concentré de bêtise intolérante, j'ai cru tomber de ma chaise. En effet, d'après ce monsieur, le soutien a un athlète doit se faire même pas en fonction de sa nationalité (ce qui est deja pas forcément rationnel pour des connaisseurs du sport, comme nous l'avions expliqué à l'occasion du Mondial de football) mais de sa couleur qui doit être en adéquation avec la couleur du supporter.


          Les propos de cet individu font furieusement penser à ceux d'un Alain Finkielkraut qui déclarait (si je ne m'abuse mais si ce n'est pas lui, d'autres l'ont fait) que les Français natifs ne pouvaient pas s'identifier à l'équipe de France de football parce qu'elle était constituée de trop de noirs et d'arabes.


          La différence notable cependant, c'est que dans le cas où ce sont les blancs qui ne peuvent pas s'identifier à des sportifs noirs ou arabes, on crie au tollé général, au racisme et à la résurgence du pétainisme (voir du nazisme) alors que dans le cas où ce sont des noirs ou des arabes qui ne peuvent pas s'identifier à des sportifs blancs, on trouve cela tout à fait naturel, au point de laisser passer à l'antenne à une heure de grande écoute des propos vomitifs sans que ça ne provoque la moindre réaction des SOS Racisme, LICRA et autres grigris mitterrandiens.


          Au-dela de ces questions de couleur, qui semblent beaucoup intéresser les racialistes de France Télévision, il y a une raison plus fondamentale pour expliquer que nombre de jeunes de banlieues et de jeunes tout court s'identifient davantage par exemple aux footballeurs qu'aux coureurs cyclistes.


          Cette raison, c'est que malgré tous les efforts de marketing et de business, le Tour de France et le vélo m'arrivent pas à se débarrasser de leur image vieillotte et ringarde qui tranche singulièrement avec l'image fun du football. En effet, en dehors d'un Alberto Contador (qui devrait signer prochainement un contrat de 8 millions d'euros) et de quelques autres grosses cylindrées, les salaires des coureurs cyclistes sont sans aucune commune mesure avec ceux des footballeurs (même de seconde ou troisième zone) et en conséquence le cyclisme ne propage pas une image bling-bling d'argent facile. Le cyclisme dégage d'autant moins une image de facilité qu'il est au contraire par excellence le sport qui est associé à l'effort physique et au dépassement de soi : il parait beaucoup plus abordable de jouer un match de foot de 90 minutes que de se taper 3 ou 4 cols de première et d'hors-catégorie dans la journée.


          Effort physique, dépassement de soi, pas assez de bling-bling et d'argent facile (même si le cyclisme "progresse" dans ce domaine) : on comprend ainsi parfaitement que des jeunes de banlieues, dont certains détestent tout en France sauf son système d'aides sociales (*) (ça existe, nous en avons forcément tous rencontré qui le déclarent ouvertement, à moins de vivre dans une grotte), ne s'identifient pas autant aux coureurs cyclistes qu'aux footballeurs avec leur maille, leurs grosses voitures et leurs putes de luxe.


          Cependant, que les journaleux se rassurent, il y avait hier Rama Yade qui applaudissait la victoire du français Thomas Voeckler, non pas au bord des routes mais en position VIP dans la première voiture suiveuse ce qui n'est pas à la portée du premier blanc-bec venu.

 


(*) L'occasion dun petit hors-sujet pour faire un clin d'oeil aux sociaux-démocrates et aux gauchistes (aile gauche de la social-démocratie) : ces individus, faussement de gauche, n'acceptent jamais qu'on puisse dire la vérité (encore un tabou de ces curés), c'est à dire que certains profitent des aides sociales et ne veulent absolument pas travailler. Sous peine d'être évidemment de droite ou dans le camp du "patronat".


          Pourtant, même s'il est évidemment normal que ceux qui ne travaillent pas percoivent un revenu pour vivre (surtout dans un système qui créé un chomage massif et qui rend très difficile l'obtention d'un emploi), on ne peut pas nier que les personnes qui ne font aucun effort et se contentent des aides sociales existent, sous peine d'être complètement coupés des réalités.


          Tout ça pour dire que pour Socialisme&Souveraineté, seule véritable organisation de gauche, la cible numéro un est évidemment constituée des parasites du haut qui touchent des fortunes en n'en branlant pas une - ou quasiment pas une - et en étant très largement inutiles à la société, qu'on ne peut évidemment pas placer sur le même plan que certains assistés des aides sociales (en premier lieu parce que les sommes perçues par un Rmiste et un trader-bousicoteur sont sans commune mesure).


          Cependant, et c'est là que Socialisme&Souveraineté se différencie le plus des organisations de la fausse gauche, sociaux-démocrates et gauchistes (aile gauche de la social-démocratie), ceci ne veut pas dire non plus que la clientèle principalement visée par Socialisme&Souveraineté sera constituée par les professionnels des aides sociales ou encore par les fonctionnaires (chacun sait que les fonctionnaires constituent le gros de l'électorat des partis du gauche, du PS au NPA, mais aussi des syndicats, ce qui explique qu'ils demandent toujours plus de fonctionnaires même dans des domaines où on pourrait faire mieux avec moins de fonctionnaires, non par défense de l'intérêt général mais simplement par intérêt corporatiste, ce qui est assez méprisable car contraire à l'idéal socialiste).


          Car sans être contre les aides sociales (absolument nécessaires dans ce système qui créé la précarité et le chomage) ou contre les fonctionnaires (il en faut des fonctionnaires, et des bons), toute personne qui a un peu de culture historique (c'est à dire pas les sociaux-démocrates et les gauchistes) sait que les socialistes (les vrais, les authentiques) s'adressent prioritairement à la classe des producteurs.


Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Archives
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 12:23

http://www.laprovence.com/media/imagecache/article-taille-normale/reuters/2010-04/2010-04-13/2010-04-13T105510Z_01_APAE63C0UC300_RTROPTP_2_OFRTP-FOOTBALL-FRANCE-DOMENECH-20100413.JPGLa Coupe du Monde de football s’ouvre vendredi prochain en Afrique du Sud, et le déferlement médiatique est à son comble pour pousser le « bon peuple » à soutenir l’équipe de France de football.

Malgré tous les efforts déployés, un récent sondage réalisé dans les différents pays participant à la compétition démontre que ce sont les Français qui sont le moins attachés à leur équipe nationale et qui sont le moins intéressés par la compétition, ce qui est la preuve d’une certaine maturité.

En effet, j’ai toujours trouvé le patriotisme sportif particulièrement désuet, fêter la victoire d’un sportif parce qu’il est de notre nationalité et sentir que c’est une partie de soi qui a triomphé est pour le moins primaire. Il est beaucoup plus rationnel de soutenir un sportif ou une équipe de sportifs dont on aime le style de jeu, du moins pour les connaisseurs qui n’ont pas chaussé des lunettes chauvines (ce qui fait que pour des raisons purement sportives n‘ayant aucun lien avec le politique, ma préférence à la Coupe du Monde ira pour le Mexique - que ceux qui ne connaissent pas le football mexicain regardent le match d‘ouverture Mexique-Afrique du Sud vendredi à 16 heures, ils ne seront pas déçus, un football agréable à défaut d’être toujours très efficace - et pour la Serbie, héritière du football yougoslave).

Cependant, je ne suis pas tout le monde et le patriotisme sportif demeure important pour beaucoup de gens. Même en étant sportivement patriote (ou chauvin), est-il raisonnable de soutenir l’équipe de France de football ?

Certains, notamment classés à l’extrême-droite de l’échiquier politique, ont une forte animosité pour l’équipe de France de football car elle est constituée à leurs yeux de trop de joueurs noirs ou d’origine africaine, et ils considèrent ainsi que l’équipe n’est pas représentative du peuple français.

Ce raisonnement est pour le moins pathétique. Bien entendu, l’équipe de France n’est pas représentative du peuple français, puisque le peuple français est majoritairement un peuple d’origine européenne, donc blanc, et il est amené à le rester. Mais vouloir une équipe de France de football représentative n’a pas de sens, ou alors il faudrait sélectionner un bon quart de joueurs de plus de 60 ans.

Selon les règlements actuels,  l’équipe de France de football doit être constituée des meilleurs joueurs ayant la nationalité française. On peut contester ce règlement, personnellement je serai favorable au fait que les joueurs sélectionnés doivent non seulement avoir la nationalité française mais aussi évoluer dans le championnat français de Ligue 1, c’est-à-dire de calquer notre modèle sur celui de l’équipe de rugby de Nouvelle-Zélande.

Mais que ce soit avec ce règlement ou avec le nouveau règlement que je préconise, il n’en reste pas moins que les joueurs noirs seraient surreprésentés en équipe de France car c’est au sein de cette minorité de la population française que se trouvent les meilleurs footballeurs.

Si les blancs veulent plus de places en équipe de France, ils n’ont qu’à tout simplement mieux jouer et il n’est pas question de réserver des places à qui que ce soit en raison de son origine ethnique, de même qu’il n’est pas question d’élire qui que ce soit à l’Assemblée Nationale en fonction de son origine ou de son sexe (« pas assez de noirs, d’arabes et de femmes à l’Assemblée Nationale » selon Olivier Besancenot, qui adopte donc le même raisonnement que l’extrême-droite, autant dire que ces deux catégories d’opposants d’opérette représentent les deux faces d’une même médaille).


D’autres, par exemple Marine Le Pen (la fifille à son papa), considèrent que les joueurs ne se sentent pas pleinement français, qu’ils ont une autre nationalité de cœur et regrettent qu’ils ne chantent pas suffisamment la Marseillaise.

Là encore, c’est une critique sans fondement. On ne peut pas obliger les gens, fussent-ils de nationalité française, à adorer la France et à ne pas préférer un autre pays. D’ailleurs, Madame Le Pen devrait savoir qu’au sein de sa famille politique, beaucoup (par exemple son propre père) préfèrent l’Allemagne à la France, ce qui est leur droit le plus complet et ne remet pas en cause leur nationalité française.


Au-dela, la critique sur le fait que les joueurs ne chantent pas assez l’hymne nationale est encore plus conne. Si le fait de chanter à plein poumons l’hymne nationale était une preuve d’amour de la Patrie, ça se saurait. Ce n’est une preuve d’amour pour la Patrie que pour les hypocrites et les imbéciles qui sont exagérément attachés aux symboles et aux principes à deux centimes, par exemple pour les tristes sires comme Eric Besson pour qui l’identité nationale revient à chanter la Marseillaise tous les matins et à attacher un drapeau français à sa fenêtre (plus ridicule, tu meurs). Moi j’aime la France mais je ne me vois pas chanter la Marseillaise, ne serai-ce que par respect pour les oreilles des auditeurs.

Dans tous ces arguments, il n’y a donc rien de vraiment sérieux qui puisse empêcher un adepte du patriotisme sportif de soutenir l’équipe de France de football.

A mon avis, il y a un argument plus décisif qui peut le faire réfléchir : la conscience de classe.

En effet, les joueurs de l’équipe de France sont tous des multimillionnaires qui appartiennent à l’hyper-classe capitaliste, qui sentent le pognon à plein nez, qui vivent coupés du monde réel (ce n’est pas pour rien si leur « nid » luxueux en Afrique du Sud est un véritable camp retranché, une forteresse plus difficile à prendre que l’Elysée), qui sont imbus de leur personne (alors qu’objectivement, ce sont des parasites qui ne servent à rien),……. et auxquels l’individu lambda comme vous et moi, s’il a un brin de conscience de classe, ne peut logiquement pas du tout s’identifier.

Vous me direz que toutes les équipes nationales présentes à ce Mondial sont de toute façon constituées de joueurs multimillionnaires, ce qui est assez vrai (hormis peut-être la Corée du Nord, qui est aussi un pays où il est impossible pour une gonzesse de gagner des millions en se mettant à poil sur scène et en se couvrant les nichons de crème chantilly, comme quoi ils sont plus rationnels que nous sur ce point). Mais sans être marxiste, n’oublions pas que Marx disait qu’il fallait en finir d’abord avec sa propre bourgeoisie.

De toute façon, étant données les faibles primes qui sont proposées aux joueurs de l’équipe de France en cas de victoire (de l’ordre de 250 000 euros, c’est-à-dire de l’argent de poche pour eux), ils ne devraient pas être motivés et chacun sait qu’ils n’ont évidemment aucune chance de gagner la Coupe du Monde, et ceci même si l’équipe de France a bénéficié d’un tirage au sort particulièrement favorable qui peut lui permettre au mieux d’atteindre les ¼ ou les ½ finales.

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Archives
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 16:11

Socialisme&Souveraineté ne se réclame pas explicitement du marxisme et/ou du communisme - mais du socialisme - et n'appartient pas au cercle d'admirateurs du député PCF André Gerin, avec lequel nous avons beaucoup de différences notamment sur la question de la construction européenne (qu'il semble pour sa part défendre, ou du moins il n'est pas opposé à TOUTE construction supranationale antidémocratique comme l'est Socialisme&Souveraineté).


Cependant, nous remarquons qu'André Gerin est souvent victime des mêmes insultes que Socialisme&Souveraineté, de la part des mêmes catégories de personnes (sociaux-démocrates et surtout gauchistes), ce qui créé une certaine solidarité de fait.


Par exemple, lors de ses dernières sorties, André Gerin s'est fait unanimement condamner et taxer de social-fasciste par tous les gauchistes de son parti. Parmi ces gauchistes, nous trouvons notamment des "fascistes de gauche" qui parlent ouvertement de coups d'Etat et de fusiller leurs opposants. Nous pouvons par exemple citer les fascistes de gauche du Forum Unité Communiste qui regroupe quelques ados pré-pubères qui insultent régulièrement Socialisme&Souveraineté et son dirigeant qualifiés de "fascistes" (se faire taxer de fasciste par des fascistes est pour le moins pénible, mais faut s'y faire) et rattachés à l'extrême-droite (alors que Socialisme&Souveraineté est inscrit dans la famille politique "gauche républicaine").


Pour nous amuser un peu avec ces fascistes de gauche, qui portent une lourde responsabilité dans l'extrême marginalisation et quasi-disparition de toute idée véritablement socialiste/communiste non seulement en France mais aussi dans tous les pays occidentaux, nous allons montrer que loin de s'apparenter à du social-fascisme, les récents propos d'André Gerin sont à rapprocher du........marxisme. Et nous le faisons avec d'autant plus de neutralité que nous ne sommes ni "gerinistes" ni marxistes (sans être pour autant anti-marxistes).


Tout d'abord, voici les propos récents d'André Gerin qui lui ont valu l'indignation des très délicats fascistes de gauche.



"En lançant la commission d’enquête, transformée en mission d’information, en juin 2009 avec 57 députés de gauche et de droite, nous avons mis un pavé dans la marre.


Sortir les responsables politiques de ce pays de l’indifférence, de l’aveuglement et en particulier ceux qui jouent les apprentis sorciers en s’accommodant du communautarisme.


Depuis 20 ans, la population en a marre de se laisser faire. Il y a un malaise profond, y compris dans la communauté musulmane, depuis l’apparition de fantômes dans la rue, de ces cercueils ambulants sous lesquels des femmes ont de véritables muselières. L’apartheid au féminin.


La mission s’est achevée avec un rapport exceptionnel, qui met en évidence la gravité de la situation, un rapport devenu une référence au niveau international, un rapport qui montre à quel point le voile intégral constitue la partie émergée d’un l’iceberg.


1 – Des pratiques radicales, l’archaïsme et l’intégrisme


2 – L’étendard de mouvements communautaires et radicaux


3 – Une pratique opposée aux valeurs de la République


4 – L’exigence et l’urgence de protéger et libérer les femmes


Un état des lieux partager par toutes les sensibilités politiques.


Je crois justement que la République, quelles que soient nos contradictions, nos oppositions partisanes, droite, gauche, permet ce ciment autour de nos valeurs et de nos idéaux, le fondement de notre civilisation. Il n’y a pas de place pour le calcul politicien et électoraliste.


Une idéologie barbare de même nature que la bête immonde et féconde des années 30 se développe avec ce que j’appelle des talibans français.


Cette résolution sera un marquage fort, une nouvelle étape après la loi de 2004, suite au rapport Bernard Stasi.

La loi, qui sera proposée par le gouvernement, sera une loi de libération pour les femmes, pour nos enfants, privés dans certains territoires de notre République une et indivisible interdire t’avoir le visage couvert dans tout l’espace public.


C’est la rencontre des républicains de gauche et de droite pour défendre tout ce qu’il y a de meilleur et de progressiste depuis le siècle des lumières, en demeurant respectueux des fondateurs de la République.

J’ai acquis une conscience chevillée au corps lorsque j’ai écrit mon livre « les ghettos de la République ». Il est temps de réagir aux dérives, voire à la décomposition politique, sociale de la société. L’électrochoc des présidentielles de 2002, les émeutes de novembre 2005 combien de symboles de la République visés dans les 800 communes touchées. La paupérisation économique, sociale, morale et culturelle conséquence d’un capitalisme financier ravageur est objet d’instrumentalisation de la part d’une minorité de gourous intégristes.


S’en nourrissent les mafias, les trafics de drogue, tous ceux qui se rejoignent pour mettre en cause les symboles de la République.


L’affaire « de l’imam Bouziane » en 2004, m’a convaincu que la gangrène avait commencé avec des poches talibanes, qui combattent la République, qui développent un racisme anti-France et anti-blancs.


Pour moi, c’est la main tendue aux musulmans qui veulent vivre paisiblement. C’est la place digne de l’Islam, la deuxième religion de France, dans les principes de la loi de 1905, un Islam républiquement compatible.


Combattre le communautarisme est une question de courage et de volonté politique. C’est le rendez-vous des républicains de gauche et de droite. Non au communautarisme dont certains s’accommodent à gauche et à droite. En votant cette résolution, en votant la loi, nous choisissons la République contre la barbarie. C’est un défi de civilisation on peut aimer le rouge dans le respect du blanc et du bleu."


 

En gros dans ce communiqué, et sans prendre parti sur le fond (on ne fait que décrire), André Gerin prone l'union entre la gauche et la droite pour défendre la civilisation notamment issue des Lumières contre la barbarie, l'intégrisme, le féodalisme représentés par l'islam radical. Il considère donc qu'une alliance sur la question civilisationnelle avec un bourgeois de droite (ou bourgeois moderne) est préférable à toute complaisance avec les intégristes-barbares-talibans-féodaux, et il défend les droits des femmes.


Encore une fois sans juger sur le fond, c'est donc cette ligne qui vaut à André Gerin d'être qualifié de social-fasciste et de subir des attaques permanentes de la part des gauchistes, ou plus exactement des fascistes de gauche.


Si vous le voulez bien, intéressons-nous à présent à une prise de position de Friedrich Engels et Karl Marx, sur les débuts de la colonisation française en Algérie :



"Défense de l'impérialisme progressiste en Algérie


En somme, à notre avis, c'est très heureux que ce chef arabe (Abd-el-Kader) ait été capturé. La lutte des Bédouins était sans espoir et bien que la manière brutale avec laquelle les soldats comme Burgeaud ont mené la guerre soit très blamable, la conquête de l'Algérie est un fait important et heureux pour le progrès de la civilisation. Les pirateries des états barbaresques, jamais combattues par le gouvernement anglais tant que leurs bateaux n'étaient pas molestés, ne pouvaient être supprimées que par la conquête de l'un de ces Etats. Et la conquête de l'Algérie a deja obligé les beys de Tunis et Tripoli et même l'empereur du Maroc à prendre la route de la civilisation. Ils étaient obligés de trouver d'autres emplois pour leurs peuples que la piraterie et d'autres méthodes pour remplir leurs coffres que le tribut payé par les petits Etats d'Europe.


Si nous pouvons regretter que la liberté des Bédouins du désert ait été détruite, nous ne devons pas oublier que ces mêmes Bédouins éaient une nation de voleurs dont les moyens de vie principaux étaient de faire des razzias contre leurs voisins ou contre les villages paisibles, prenant ce qu'ils trouvaient, tuant ceux qui résistaient et vendant les prisonniers comme esclaves.


Toutes ces nations de barbares libres paraissent très fières, nobles et glorieuses vues de loin, mais approchez seulement et vous trouverez que, comme les nations plus civilisées, elles sont motivées par le désir de gain et emploient seulement des moyens plus rudes et plus cruels.


Et après tout, le bourgeois moderne avec sa civilisation, son industrie, son ordre, ses "lumières" relatives, est préférable au seigneur féodal ou au voleur maraudeur, avec la société barbare à laquelle ils appartiennent."

 


Dans cette analyse, nous constatons que Karl Marx et Friedrich Engels se placent dans une optique marxiste (sans blague) et défendent ainsi en toute logique la civilisation issue des Lumières contre la barbarie et le féodalisme. Ils suivent donc une logique similaire à André Gerin, encore qu'ils vont bien plus loin puisqu'ils défendent le colonialisme et parlent d'impérialisme progressiste (inimaginable à entendre dans la bouche des gauchistes faussement marxistes d'aujourd'hui).


Cette analyse de Marx et d'Engels tout comme l'analyse d'André Gerin sont conformes à l'idéologie marxiste pour la simple et bonne raison que dans l'idéologie marxiste, le capitalisme est préférable au féodalisme et donc le bourgeois moderne est préférable au seigneur féodal ou au taliban. Un marxiste autrefois défendait donc logiquement la colonisation française en Algérie, et aujourd'hui devrait combattre l'islamisme et défendre la colonisation de l'Afghanistan par les troupes anglo-franco-américaines-otanesques (représentant le bourgeois moderne) pour lutter contre les talibans (représentant le seigneur féodal). Ceci dit sans jugement de valeur, sans dire que c'est bien ou mal, mais ça obéit simplement à la logique de l'idéologie marxiste.


Alors comment expliquer, me direz-vous, que tous les gauchistes se réclamant du marxisme sont en fait à l'opposé des analyses marxistes ?


Ca s'explique par des raisons historiques.


Une fois Marx et Engels morts et enterrés, l'épicentre du marxisme s'est déplacé des pays d'Europe occidentale vers la Russie. Lénine, chef des marxistes russes (pour faire simple, on est pas chez les intellos chiants ici) particulièrement rusé et malin, s'est alors rangé inconditionnellement dans le camp des pays et des peuples colonisés notamment pour des raisons stratégiques, de rapport de force avec les pays occidentaux. Il considérait en effet qu'une fois débarrassés du colonialisme, ces pays auraient de grande chances de tomber dans l'escarcelle de l'URSS.


Cette politique a été poursuivie par le successeur de Lénine, Joseph Staline ("Moustache" pour les intimes), et a en définitive triomphé, car elle correspondait globalement à la volonté des peuples colonisés de se débarrasser de la tutelle occidentale.


C'est ainsi que l'anti-colonialisme radical, inconditionnel et irréfléchi s'est propagé dans l'idéologie marxiste, jusqu'en Occident dans la mesure où les partis communistes de ces pays (notamment en France) étaient totalement inféodés à Moscou.


En conséquence, bien qu'il fut parfois hésitant, le PCF a globalement soutenu l'indépendance de l'Algérie et les nationalistes du FLN (algérien).


A posteriori, si nous devions donner un avis, nous pourrions dire que les analyses de Karl Marx et Friedrich Engels se sont globalement vérifiées, à savoir que la colonisation française de l'Algérie a permis de sortir ce territoire du féodalisme et de l'arriération, ce qui d'un point de vue marxiste est positif. Avant que les Français n'arrivent en Algérie, il n'y avait rien (la nation algérienne n'existait d'ailleurs même pas) et à leur départ, c'était une Nation prospère et développée.


Cependant, la grande erreur des colonialistes français fut de ne jamais considérer les Algériens comme des citoyens à part entière, comme leurs égaux, ce qui a nourri les aspirations à l'indépendance, et au final a débouché sur la guerre d'Algérie, les multiples crimes de part et d'autre (même si le nombre de morts parmi les Algériens fut incomparablement plus élevé que parmi les Français) et le nettoyage ethnique contre les "Pieds-Noirs" qui furent tous chassés par les nationalistes du FLN, même ceux qui auraient aspirés à vivre en toute entente et sur un pied d'égalité avec le peuple algérien.


Par la suite, la dérive du marxisme s'est poursuivie et renforcée, avec le déplacement de l'épicentre de Moscou vers Pékin (avec la prise de pouvoir de Mao The Dingue) et La Havane (avec la révolution cubaine menée par Fidel Castro). Le marxisme s'est alors transformé en une idéologie systématiquement tiers-mondiste et anti-occidentale, voyant les pays du tiers-monde comme éternellement victimes et les pays et peuples occidentaux comme coupables de tous les maux de la planète.


Et c'est ainsi qu'aujourd'hui, les gauchistes des pays occidentaux, qui se réclament du marxisme et nourrisent une haine certaine des pays et peuples occidentaux (et au final d'eux-mêmes, car c'est en général des petits blancs, ados pré-pubères), n'ont en fait plus rien à voir avec le marxisme originel qui pouvait parfois parler d'impérialisme progressiste.


Ces gauchistes faussement marxistes portent à mon avis une lourde, très lourde responsabilité dans la destruction de toute idée véritablement socialiste/communiste en France mais aussi dans tous les pays occidentaux, où ces mouvements sont très marginaux. Cette faiblesse des idées véritablement socialistes/communistes est d'autant plus paradoxale que toutes les enquêtes d'opinion semblent démontrer que la défiance vis-à-vis du capitalisme augmente, notamment en France.


Socialisme&Souveraineté, organisation de gauche républicaine sincèrement attachée aux idées socialistes, s'engage à mener une lutte sans merci contre les gauchistes (ou fascistes de gauche) qui ont deja fait suffisamment de mal aux idées socialistes/communistes dans notre pays et ont poussé un nombre considérable de citoyens français dans les bras de l'extrême-droite et de la droite, en traitant de "fasciste" tous ceux qui sont légitimement attachés à leur identité, à leur culture, et ne souhaitent pas vomir à longueur de journées sur la France et l'Occident.


Et pour mener cette lutte, Socialisme&Souveraineté aura besoin du soutien de tous ceux qui sont sincèrement attachés aux idées socialistes/communistes, et qui en ont plus qu'assez de voir ces idées marginalisées, salies et ridiculisées par les gauchistes (ou fascistes de gauche) alors qu'elles sont bien présentes (même si inconsciemment) dans le coeur de beaucoup de citoyens français qui ont soif d'égalité et de justice.

 

Repost 0
Published by Julien B. - dans Archives
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 16:01

http://info2tv.fr/image/20081118_christophe_hondelatte1.jpgDans la nuit du 10 au 11 avril 2010, Christophe Hondelatte - minable petit journaliste sur France 2 - décide de se rendre en boite de nuit alors qu'il est deja passablement bourré.


Fort de son statut de minable petit journaliste sur France 2, il se croit autorisé à doubler la file d'attente. C'est alors que le videur, ou le portier, fait son boulot en l'invitant à faire la queue, comme tout le monde.


Le minable petit journaliste de France 2, mécontent d'être traité comme un citoyen lambda, s'excite comme une petite puce sur le dos d'un chien, et le videur/portier consciencieux n'a alors d'autre choix que de lui coller un coup de poing pour le calmer.


Christophe Hondelatte s'étale comme une merde suite au coup de poing, et c'est alors qu'un policier en civil intervient pour l'inviter à retourner chez lui (pour cuver son vin) et à arrêter de troubler l'ordre public.


Cette histoire aurait pu s'arrêter là. C'était sans compter sur la fierté (lol) de ce minus qui a décidé de porter plainte non seulement contre le videur/portier consciencieux mais aussi contre l'honorable policier en civil en réclamant sa tête.


"S’il y en a un que je ne vais pas louper, c’est le policier qui, hors service, m’a brandi sa carte sous le nez. Lui, si je peux avoir sa tête. Et je crois avoir deux, trois relations pour l’avoir."


Vous ne rêvez pas : le minable petit journaliste de France 2 utilise ses relations (et le dit ouvertement) pour menacer un brave policier qui protège l'ordre public. Cette mentalité d'Ancien Régime est bien représentative de l'état d'esprit des pourritures du show-biz et des médias qui se croient au dessus des règles et des lois, et qui de fait le sont bien souvent. On peut se souvenir par exemple que dernièrement, la pimbèche Daniela Lumbroso, décorée de la légion d'honneur (lol) et proche de Nicolas Sarkozy, avait obtenu des excuses de la part de deux policiers qui l'avaient arrêté alors quelle violait éhonteusement le code de la route (!) .

Repost 0
Published by Julien B. - dans Archives
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 09:06

http://media.paperblog.fr/i/137/1372679/staline-sainte-L-1.jpegOn ne peut y échapper : depuis une semaine, les grands médias du capital nous rebattent les oreilles avec la mort du président polonais Lech Kaczynski, unanimement présenté comme un grand homme, un bienfaiteur de l'humanité, et unanimement salué par toutes les z'élites occidentales du "monde libre".

 

"Monde libre", une expression amusante que nous avons eu souvent l'occasion d'entendre dans le concert de louanges, notons cependant que le pseudo-humanisme dégoulinant du "monde libre" ne s'applique pas à la Thailande. Là-bas, le "monde libre" soutient tacitement des puschistes anti-démocrates depuis 4 ans, pour la simple et bonne raison qu'ils défendent les intérêts du capital et des "grandes familles" thailandaises contre le "petit peuple".C'est là le vrai visage du "monde libre" depuis toujours : ceux qui défendent les intérêts du capital sont soutenus coûte que coûte, qu'importe qu'ils soient démocrates ou antidémocrates, et à l'inverse, un gouvernement progressiste démocratiquement élu sera au pire renversé par la force dès les premières heures (sous le silence approbateur du "monde libre") et au mieux victime d'une intense campagne de diffamation et de diabolisation de la part des médias du "monde libre" (si les évènements de Thailande s'étaient déroulés au Vénézuela, sans par ailleurs défendre particulièrement le Vénézuela, nous n'osons imaginer ce qu'aurait été la couverture médiatique du "monde libre", ou plutot si nous l'imaginons très bien).

 

La diabolisation, c'est souvent (pas toujours, ne soyons pas non plus exagèrement simpliste) une marque de résistance au Système : on peut être certain qu'un individu comme Kaczynski qui reçoit tant de louanges à sa mort de la part des forces du capital, à l'image d'un Jean-Paul II il y a peu et à l'inverse d'un Slobodan Milosevic (sur lequel on cracha allègrement alors que son cadavre n'était pas encore refroidi, nouvelle démonstration de l'humanisme capitaliste), était un parfait petit soldat du "monde libre".

 

Franchement on ne voit pas ce qui justifie un tel tapage autour de la mort du président de ce pays, certes respectable, mais de grenouilles de bénitier. Lech Kaczynski, en bon Polonais qui se respecte, était très croyant et ultra-catholique, mais il a été mal recompensé par son Dieu qui lui a réservé un cruel destin.

 

Non content de l'avoir laissé périr sans réagir dans un tragique accident, tout en provoquant le mauvais temps responsable de l'accident, voila aujourd'hui qu'il déclenche volontairement une éruption volcanique en Islande pour empêcher les avions de circuler et pour empêcher la venue d'une majorité de grands chefs d'Etat occidentaux (Angela Merkel, Nick Sarko, Barack Obama,.......) à son enterrement.

 

Certes, ces dirigeants auraient pu aller en Pologne en train, il y a de nombreux trains qui circulent de la France et de l'Allemagne vers la Pologne depuis au moins les années 1940. Mais ils ont sans doute estimé que le voyage serait trop long, trop pénible, trop inconfortable pour des gens de leur standing.

 

A moins que ce soit Staline qui soit responsable de tout cela, pour punir l'"avorton du traité de Versailles". Tel un Zeus, peut-être a t-il déchainé les éléments de la nature, provoqué d'abord la tempête pour empêcher le président polonais de commémorer le massacre de Katyn puis l'éruption d'un volcan islandais pour empêcher un hommage international. Peut-être, toutes les hypothèses sont ouvertes à ce stade de l'enquête.

Repost 0
Published by Julien B. - dans Archives
commenter cet article
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 01:02

http://www.connectionivoirienne.net/wp-content/uploads/2010/04/1270895222.jpgLe président polonais Lech Kaczynski est décédé dans un accident d'avion en compagnie de son épouse et de dizaines de membres de l'élite polonaise alors qu'il se rendait, "ironie" du sort, à Katyn pour commémorer le 70ème anniversaire du tragique massacre de Katyn (*) commis par le NKVD de Beria à l'encontre des élites polonaises d'alors.


Le Premier Ministre polonais Donald Tusk a déclaré que c'était la plus grande catastrophe pour la Pologne depuis la seconde guerre mondiale (donc pas de grave catastrophe à déplorer selon lui durant la période de la Pologne socialiste, ce avec quoi nous pouvons éventuellement être d'accord).


On dira ce qu'on voudra mais l'avion est un moyen de transport radical dans le sens où les accidents, même s'ils sont très rares, ne laissent jamais aucune chance de s'en sortir. Voila sans doute qui permet de mieux comprendre pourquoi Staline, pour ses longs déplacements (très rares) préférait toujours prendre le train plutôt que l'avion dont il avait la phobie.



(*) Le massacre de Katyn commis par le NKVD contre 15 000 officiers polonais ne doit pas être confondu avec le massacre de Kathyn, en Biélorussie, il est vrai beaucoup moins médiatiquement traité (pour ne pas dire pas du tout) :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Khatyn


Du nom d'un des innombrables massacres commis par les nazis contre les femmes, enfants, vieillards en Biélorussie (brulés vifs à Kathyn), où un quart de la population (plus de deux millions de personnes) a été exterminé sans que les médias ne nous en parlent jamais. C'est un secret bien camouflé, de même, comme le disait fort justement Slobodan Milosevic lors de son procès, que l'extermination des Serbes par les oustachis est passée sous silence par les médias occidentaux qui n'en parlent jamais.


Il est permis de voir dans ces grandes différences de traitement médiatique des motivations idéologiques et géopolitiques. Je dis bien peut-être, ce n'est là qu'une hypothèse.

Repost 0
Published by Julien B. - dans Archives
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 17:07

http://ceciel.files.wordpress.com/2008/06/millenium1.jpgPetit billet pour dénoncer l'idéologie véhiculée par un roman policier à grand succès - une trilogie - que j'ai lu il y a quelques mois (rassurez-vous je n'ai pas acheté les bouquins, je les ai emprunté à ce qui constitue 90% du lectorat de cette propagande, c'est à dire une femme) et qui s'appelle Millénium.


Ce roman policier suédois de Stieg Larsson sorti en 2005 est tellement à succès qu'ils en ont deja fait une adaptation cinématographique (ou télévisuelle) en 6 épisodes, actuellement diffusés tous les lundis soirs sur la chaine bobo Canal+.


Tous les clichés véhiculés habituellement par les bien-pensants parsèment les 3 tomes :


-le héros du livre, un journaliste, est un bobo efféminé dans toute sa splendeur


-l'équipe de journalistes qui lutte pour le Bien et contre le Mal forme un Libé en modèle réduit, c'est à dire un journal tendance fausse-gauche et gauchiste


-le mini-journal Libé suédois est dirigé par une bourgeoise issue de la haute-société, spécialisée dans les "bonnes oeuvres de gauche"


-dans les 3 tomes du roman, certes tous les hommes ne sont pas des salauds, des tueurs et des porcs (il y a quelques bobos efféminés gentils) mais en revanche, tous les salauds, tous les tueurs et tous les porcs sont des hommes et le premier tome a un titre qui ravira les misandres, tout simplement "Les hommes qui n'aimaient pas les femmes"


- à la fin du troisième tome, le dénouement en quelque sorte, les gentilles femmes infligent de sérieuses défaites aux méchants hommes en les mettant en miettes mais de toute façon c'est mérité car ils sont méchants


-évidemment, parmi les criminels, il y a des anciens nazis, des anciens espions soviétiques et on apprend au détour du deuxième tome que l'Allemagne nazie et l'URSS furent un jour amies


-les chefs d'entreprises sont des pourris véreux qui sont prêts à toutes les magouilles pour se faire de l'argent. On retrouve dans cette critique le travers bêtement gauchiste qui consiste à dire qu'il faut "bouffer du patron" car les patrons seraient méchants alors que comme nous l'avons deja expliqué, le problème ne vient pas du fait que les patrons seraient gentils ou méchants mais de la nature du système économique dans lequel nous vivons. On retrouve aussi l'idée qu'il suffirait de "moraliser le capitalisme" pour le rendre acceptable alors que même un capitalisme moralisé ne changerait rien au problème de fond qu'est l'exploitation économique


-les flics sont des ripoux qui trempent dans de graves affaires illégales et qui sont prêts à tous les crimes pour protéger leurs secrets et leur impunité, on retrouve là le mépris habituel de la fausse gauche envers l'institution policière


-une pauvre enfant est enfermée sans raison dans un hôpital psychiatrique par un méchant psychiatre (allié aux méchants flics) qui fait tout pour la détruire, car il est bien connu que l'enfant a toujours raison et qu'il est victime de la violence du monde adulte. Mais heureusement à la fin, le méchant psychiatre est démasqué lors d'un procès par une gentille avocate (qui est en outre diplomée en psychologie, or chacun sait que la psychologie c'est autrement plus sérieux et scientifique que la psychiatrie) qui démonte brillamment un à un ses mensonges et qui le fait arrêter en plein tribunal par deux inspectrices de police (gentilles, c'est des femmes) qui ont en outre découvert que le méchant psychiatre s'adonnait à la cyber-criminalité pédophile.


Ce sont quelques exemples de propagande qui me reviennent en mémoire à l'heure de la diffusion de Canal+, et qui font que Millénium ne gagne ni à être lu, ni à être vu.


 

Repost 0
Published by Julien B. - dans Archives
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 00:40

http://www.mapsofworld.com/images/world-countries-flags/south-africa-flag.gif
Certains ont-ils regardé le reportage sur l'Afrique du Sud lundi soir sur France 2 ?

En triant bien, il y avait quelques passages pas si mal :

-celui sur le chef de secte qui se fait des couilles en or en proférant des âneries d'un niveau rarement atteint (même les Miss France et le dalai-lama, c'est des intellectuels à côté). Bien révélateur de notre époque, qu'est-ce que j'ai fait au Bon Dieu, quelle faute ai-je commis pour vivre à l'époque la plus conne de l'Histoire de l'humanité ?

-ceux où on voit la parfaite mentalité de capitalistes des nouveaux riches noirs sud-africain (par exemple la connasse qui s'achète une BMW car ça lui donne l'impression d'être supérieure ou dit autrement aryenne par rapport aux pauvres), d'ailleurs je remarque que les noirs et les arabes (cf les porcs émirs des pays du Golfe) qui font fortune ont très souvent une mentalité de capitalistes très exacerbée. Les blancs aussi vous me direz, c'est ça aussi l'égalité. L'égalité dans la pourriture morale et le vide intellectuel.

 -celui où on voit des anciens partisans de l'ANC qui disent qu'en fin de compte, c'était mieux l'Apartheid que le pouvoir aux mains des incapables corrompus de l'ANC

-celui où on voit un riche noir sud-africain qui commence à s'inquiéter pour ses fesses face à la montée de la lutte des classes qui pourrait se substituer à la lutte des races (la lutte des classes est le moteur de l'Histoire)

-celui où on voit les ordures jeunes riches parasites sud-africains, blancs et noirs, qui sont copains comme cochons. Ce qui confirme ce que nous disions, à savoir que la barrière raciale n'est rien à partir du moment où on appartient à la même classe de jouisseurs exploiteurs. La barrière de classes est toujours la plus forte, ce n'est par exemple pas un hasard si les mariages interclasses sont ultra-marginaux, non seulement en Afrique du Sud mais aussi en France et partout ailleurs.

En définitive, il faut en finir avec la bourgeoisie (en tant que classe) pour le bien-être moral des bourgeois eux-mêmes. C'est une secte impitoyable, sans morale et sans principes, numériquement peu nombreuse mais qui amasse des fortunes jamais atteintes par le passé (les aristocrates à coté, c'était des clochards) grâce au travail du peuple......En fait, c'est bien la seule chose qui empêche la bourgeoisie de se débarrasser du peuple : elle a besoin de lui pour ramasser ses poubelles et s'enrichir sur son dos, autrement ça ferait bien longtemps qu'elle s'en serait débarrassé. Deja que ça l'écoeure de songer à le croiser dans la rue, c'est pour cela qu'elle s'invente perpétuellement des lieux réservés et va jusqu'à construire des quartiers privés qui se révèlent être de véritables bunkers.

Repost 0
Published by Julien B. - dans Archives
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 23:32

http://www.nectardunet.com/images/JUIN%2009/IRAN5.jpgLes Etats-Unis, la France et aussi dans une certaine mesure la Russie ont lançé une nouvelle attaque collective contre l'Iran en la menaçant de sanctions économiques (ce qui toucherait en premier lieu le peuple iranien et ce qui est donc très malin), suite à l'annonce de Téhéran de lancer son programme d'enrichissement d'uranium.

Nous n'entrerons pas dans les détails techniques compliqués car nous ne sommes pas scientifiques (ni rien du tout d'ailleurs) mais cet enrichissement d'uranium permettrait dans un premier temps à l'Iran de se doter du nucléaire à des fins civiles. Cependant, une fois la première phase atteinte (celle du nucléaire à des fins civiles), il suffirait d'après les experts d'environ un an à l'Iran pour pouvoir atteindre un niveau d'enrichissement d'uranium lui permettant de se doter de l'arme nucléaire.

Bien entendu, dans l'idéal, il faudrait qu'aucun pays du Monde ne détienne l'arme nucléaire et dans un premier temps, il faudrait que ce soit la première puissance mondiale, les Etats-Unis, qui montre l'exemple au reste du monde en démentelant au moins une partie de son arsenal nucléaire.

Mais dans la mesure où les Etats-Unis et ses alliés se refusent à montrer le bon exemple, il devient compréhensible que d'autres pays cherchent à se doter de l'arme nucléaire afin d'établir un certain équilibre.

A ce propos, je vous invite à lire ces quelques extraits du rapport parlementaire des députés UMP Jacques Myard (qui je crois est aussi impliqué dans la défense de la langue française et un certain souverainisme "soft", pas "hard" comme le notre) et PS Jean-Michel Boucheron sur cette question du nucléaire iranien. On peut ne pas partager l'ensemble de leur argumentaire mais ils ont au moins le mérite de faire connaitre un autre son de cloche :

"L'arme nucléaire est un facteur de paix dans les relations internationales. (...) L'Iran, entouré d'Etats nucléaires (Russie, Pakistan, Israel,....), veut se doter des capacités de sanctuariser son territoire et de garantir son indépendance. Cette réflexion est la même que celle à laquelle la France avait procédé dans les années 50 et 60 (...).

Un Iran doté de la technologie nucléaire militaire (...) ne représentera aucune menace militaire pour la sécurité de l'Europe, des Etats-Unis ou d'Israel (...) Téhéran pourra aisément affirmer que sa bombe (...) n'aura pas pour fonction d'attaquer Israel, mais qu'elle servira à contrebalancer la puissance stratégique d'Israel par un jeu d'équilibre assimilable à celui qui opposait les Etats-Unis et l'URSS sous la guerre froide (...).

Dans l'hypothèse où l'Iran se doterait de l'arme nucléaire, le seul choix d'Israel sera de rendre publique l'existence de son arsenal puis d'entamer des négociations avec Téhéran."


Repost 0
Published by Julien B. - dans Archives
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 20:54

http://www.brassicanigra.org/local/cache-vignettes/L284xH300/balance-90e46.pngLe collectif militant "Jeudi Noir" occupait depuis deux ou trois mois un hôtel particulier désaffecté et non-habité de la place des Vosges à Paris, pour protester contre la grande difficulté à trouver un logement pour des étudiants ou des prolétaires.

La propriétaire des lieux, une richissime vieille peau gâteuse de 87 ans, qui vit en maison de retraite (et qui n'a pas perdu le sens des affaires, ou plus exactement le sens de l'exploitation de l'homme par l'homme), a intenté une action en justice contre le collectif pour demander l'expulsion des militants (alors que l'immeuble désaffecté n'est plus habité depuis de très longues années, on ne voit donc pas bien en quoi leur présence est gênante) et, tenez-vous bien, 140 000 euros d'indemnités (décidément plus t'es riche, plus tu veux du pognon et plus tu veux écraser les autres).

Finallement, la justice de classe a donné raison à la vieille peau, en ordonnant le départ des militants du collectif dans les 8 jours, sous peine d'intervention des forces de l'ordre (qui dans un tel cas de figure jouent un rôle de chien de garde de la bourgeoisie), et en leur demandant de payer une indemnité de 10 000 euros.

La justice de classe a ainsi démontré que son seul souci est de protéger le droit de propriété et la propriété privée, sans se poser  à aucun moment la question du droit au logement des citoyens qui n'est plus assuré à cause des logements vides et de l'explosion des prix de l'immobilier (et ce n'est pas le léger tassement dû à la crise qui a permis d'effacer cette explosion, loin s'en faut) grâce à laquelle des gros propriétaires-gloutons se goinfrent depuis trop longtemps.

Julien B.

Repost 0
Published by Julien B. - dans Archives
commenter cet article

Présentation

  • : Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • : Vous voulez adhérer à notre organisation, nous poser des questions, nous donner des conseils pour l'amélioration du blog, faire connaissance autour d'un pot virtuel, nous insulter,...... Vous voulez nous aider à la rédaction d'articles ou vous avez des idées de sujets que nous pourrions aborder ? Alors n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : socialismesouverainete@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

Socialisme & Souveraineté

Rejoignez Socialisme&Souveraineté

socialismesouverainete@yahoo.fr

Avertissement

Socialisme et Souveraineté est une organisation créée le 11 Novembre 2009. Les articles publiés avant cette date sont conservés à titre d'archives, mais ne réflètent pas nécessairement la ligne du mouvement. Toute remarque courtoisement exposée sera bienvenue.

Joins la Dissidence !

Notre petit bonhomme de chemin

Wikio - Top des blogs - Politique