Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 21:51

    Selon le Département américain de l’agriculture, le nombre d’États-uniens recevant des bons alimentaires du gouvernement a atteint  41,8 millions en juillet.


    Le nombre des bénéficiaires a augmenté  de 55% entre décembre 2007 et juillet 2010. Ils perçoivent en moyenne 133 dollars par mois pour acheter de la nourriture. La plupart des bénéficiaires de ce programme se situent dans les petites communes rurales. Mais certaines villes comme New York et Philadelphie sont aussi concernées.

 

    45 millions d’Américains, soit 15% de la population, sont pauvres, contre 13% en 2008. Cette progression est la plus forte depuis 1959.

    Plus de 8 millions d’emplois ont disparu aux États-Unis depuis le début de la récession fin 2007. Le taux de chômage reste depuis plus d’un an supérieur à 9,5%. Cela ne s’était pas produit depuis 1948, date du début de la compilation des statistiques de l’emploi.


    Par contre les bénéfices des entreprises et la situation de la bourgeoisie n'en demeure pas moins très bonne. Elle continue à être nourrie de subventions géantes de la Réserve Fédérale Américaine (la banque centrale des USA), de cadeaux géants de l'administration Obama et de douceurs de la direction des Etats constituant les USA.


 

http://medias.lepost.fr/ill/2009/09/09/h-20-1689204-1252515123.jpg

 

Aequitas

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Etats-Unis
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 21:09

      Voici un article paru à cette adresse et que nous avons décidés de relayer car il est très significatif . En effet il montre que les inégalités engendrées par le système capitaliste n'ont pas la sympathie du peuple Americain. Il permet également de voir que les américains aspirent à une vision suédoise au niveau des inégalités ( la Suéde fait partit des pays où les inégalités de revenus sont les plus faibles au monde au prix d'une forte fiscalité), c'est à dire à une vision bien plus équitable de la répartition des richesses : http://contreinfo.info/article.php3?id_article=3070

 

Petits rappels avant la lecture de l'article :

- au USA  les inégalités de revenus atteignent un niveau record - elles ont doublé depuis 1968 - 20% de la population draine 49,4% des revenus (Intl Business Times) 

 

- aux USA, 80% de la population a vu sa part relative de revenu baisser depuis 1979 (Economists View, graphique)

 

 

- Vidéo de l'évolution du chômage aux Etats-Unis:

http://www.youtube.com/watch?v=9ssIhiD8kKM&feature=player_embedded


 

Inégalités : les américains préfèrent le modèle Suédois


      Michael I. Norton, de la Harvard Business School, et Dan Ariely, de la Duke University, ont enquêté sur la perception qu’ont les américains de la répartition des richesses dans leur pays et leur ont demandé quel serait le modèle idéal. L’étude révèle que la population sous-estime massivement la réalité des inégalités, et que ses préférences vont vers un modèle bien plus équitable qu’à l’heure actuelle.

 

    Ce graphique montre les résultats de l'expérience. Dans la barre "Actual" (réel), la répartition du patrimoine des ménages américains, où l'on voit que les 20% de ménages les plus riches se partagent plus de 80% du patrimoine total (aire bleue). Dans la barre "Estimated" (estimée), on voit le partage du patrimoine tel que les sondés se l'imaginent, leur vision de la réalité. Dans "Ideal" (idéal, souhaité), on a la répartition que les sondés ont, en moyenne, souhaité pour que la société américaine corresponde à leurs conceptions de la justice.

  

 

 

 

 



    

 

    Les inégalités de patrimoine se sont considérablement aggravées dans la période récente aux USA, et atteignent un niveau jamais observé depuis les années précédant la dépression des années 1930. Aujourd’hui, les 1% les plus riches détiennent près de 50% du patrimoine du pays.

    Lorsqu’on a demandé aux sondés quel était la répartition actuelle aux USA, ils ont considérablement sous-estimé la réalité des inégalités d’un pays où les 60% les moins favorisés de la population ne détiennent ensemble que seulement 4,3% des richesses.

      La répartition actuelle par quintile (tranche de 20% de la population) est celle-ci :


Quintiles par ordre décroissant de richesse / Pourcentage du patrimoine total détenu 

-  1) 84%
-  2) 11%
-  3) 4%
-  4) 0,2%
-  5) 0,1%


     Interrogés sur la répartition qui leur semble idéale, ils accordent un peu plus de 30% aux 20% les plus riches et une grosse vingtaine de pourcent aux deux quintiles suivants (graphique ci-dessus), et cette évaluation est peu influencée par leur niveau de revenu ou leur appartenance politique (ci-dessous).(JPG)

 

       Le sondage proposait également de choisir entre 3 modes de répartitions pour un pays imaginaire, dans lequel un tirage au sort les aurait placés au hasard dans un quintile. Les 3 modèles proposés étaient celui de des USA tels qu'ils sont actuellement, celui de la Suède, et un modèle de répartition égalitaire attribuant 20% du patrimoine à chaque quintile. 47% ont choisi le modèle suédois, 43% le modèle égalitaire, et seulement 10% le modèle américain.

(JPG)

 

 

 

 

 

Aequitas .


Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Etats-Unis
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 20:07

http://images.gamekult.com/blog/imgdb/000/000/460/656_2.jpgKathryn Bigelow, première femme a avoir obtenu l'Oscar de la meilleure réalisatrice pour un film vantant l'action des soldats américains en Irak et Afghanistan ("Démineurs"), continue dans sa défense de l'impérialisme américain et ses attaques contre les autres peuples/cultures/pays en lançant pour son prochain film une offensive contre l'Amérique latine.


En effet, son prochain film "Triple Frontière", dont le tournage est prévu l'année prochaine, évoquera la zone frontalière entre le Paraguay, le Brésil et l'Argentine où foisonnent les trafics de drogue, d'armes et de contrefaçons......et que le gouvernement américain accuse de servir de moyen de financement au terrorisme international, c'est à dire au terrorisme islamiste. On comprend ainsi mieux pourquoi Kathryn Bigelow, propagandiste du gouvernement américain, s'intéresse particulièrement à cette zone.


Face à cette offensive, le gouvernement brésilien s'est comme prévu couché en annonçant être prêt à soutenir tout projet de tournage. En revanche, les gouvernements paraguayens et argentins se sont insurgés.


Pour Liz Cramer, ministre paraguayenne du Tourisme, "Ce serait stupide de collaborer pour deux sous avec des étrangers qui viennent te dépeindre comme la plus grande ordure de la planète. Il y a suffisamment de thèmes dans le monde pour faire un film, Kahryn Bigelow devrait plutot se pencher sur les 8000 exécutions à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis".


Pour Enrique Meyer, ministre argentin du Tourisme, le projet de la cinéaste vise à dresser un portrait négatif de la région, et il s'est ainsi déclaré indigné.


Nous ne soulignerons jamais assez à quel point Hollywood est une machine de guerre et de propagande non seulement qui vide les cerveaux mais aussi qui s'inscrit dans un soutien intégral à l'impérialisme américain.


Ainsi n'est-il pas usurpé de décerner à Kathryn Bigelow le prix de la Leni Riefenstahl hollywoodienne......ceci dit, en moins talentueuse, plus liftée et moins belle que Leni Riefenstahl, et peut-être même moins respectueuse des autres cultures car je vois mal Kathryn Bigelow vivre des années au sein d'une tribu africaine - ou indienne pour se placer dans un contexte américain - à l'image de Leni Riefenstahl avec les Noubas.

Repost 0
Published by Julien B. - dans Etats-Unis
commenter cet article
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 10:25

http://www.michaeltotten.com/archives/images/Hillary%20Clinton.jpgNous connaissions les fameux mensonges de Bill Clinton, le "Boucher de l'Arkansas" qui aurait dû être trainé devant les tribunaux depuis longtemps pour ses innombrables mensonges et crimes de guerre (du moins dans un monde normal et démocratique), voici venu le temps des mensonges éhontés de son épouse, Hitlery Clinton, cheftaine de la "diplomatie" américaine, à propos de Cuba :


"Pour la première fois, parce que nous avons dit que nous étions prêts à parler et à nous ouvrir, et parce que nous avons vu la façon dont les Cubains ont répondu, pour la première fois, beaucoup de pays qui n'avaient fait que s'en prendre aux Etats-Unis ont maintenant commencé à critiquer Cuba, parce qu'ils laissent les gens mourir"

 

Une personne qui fait une grève de la faim qui tourne mal = laisser les gens mourir. On appréciera une nouvelle fois le grand sens de la mesure et l'amour de la vérité qui règne à Washington.

Repost 0
Published by Julien B. - dans Etats-Unis
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 03:36

http://www.majorlycool.com/media/1/20090224-peace-bomb.jpgLe président Barack Obama élabore une stratégie de défense nucléaire qui comprendra une "réduction spectaculaire" du nombre d'armes atomiques des Etats-Unis, a annoncé aujourd'hui un haut responsable de son administration.

Cette stratégie "visera une réduction spectaculaire des stocks [d'armes nucléaires], tout en conservant une dissuasion solide et fiable par des investissements du budget" fédéral, a expliqué ce responsable sous couvert de l'anonymat.


Source : Le Figaro
Repost 0
Published by Julien B. - dans Etats-Unis
commenter cet article
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 18:28

http://www.rmc.fr/blogs/public/images/Les_grandes_gueules/NOVEMBRE/.OBAMA-INDIEN-WEB_m.jpgLe gouvernement américain a accepté mardi de mettre fin à une longue dispute judiciaire en versant 1,4 milliard de dollars aux Indiens d'Amérique pour compenser la mauvaise gestion des terres de leurs ancêtres et de leur argent par l'Etat fédéral.

L'accord, qui doit encore être entériné devant la justice et approuvé au Congrès, mettra un terme à une plainte en nom collectif déposée pour la première fois il y a 13 ans, en 1996, par Elouise Cobell, qui a donné lieu à sept procès et pas moins de 192 jours de discussions devant les tribunaux.

Les plaignants y accusent les autorités fédérales d'avoir mal géré "des hectares de terre et des millions de dollars dont elles assurent la gestion pour les Indiens d'Amérique", conformément à des lois remontant au XIXe siècle, a indiqué le ministère de la Justice dans un communiqué.

"Les plaignants recevront environ 1,4 milliard de dollars", précise le communiqué, qui indique que l'affaire porte sur les fonds de plus de 300.000 individus.

En outre, les autorités vont créer un fonds de 2 milliards de dollars pour racheter sur la base du volontariat les titres de propriété qui ont été "fractionnés" au fil du temps depuis la loi Dawes de 1887. Cette loi a eu pour effet la division d'une partie des terres tribales en petites parcelles allouées aux Indiens et gérées en leur nom par l'Etat. Les terres rachetées seront restituées aux tribus.

Selon l'accord, 60 millions de dollars seront également consacrés à des bourses scolaires pour les étudiants amérindiens.

Le président américain Barack Obama a aussitôt salué la conclusion de cet accord, rappelant qu'il s'était engagé pendant la campagne présidentielle à résoudre cette "injustice" qui "continuait à entacher" les relations entre les composantes de la nation américaine.

"Avec cette annonce, nous faisons un pas important vers une réconciliation sincère entre les bénéficiaires des fonds et le gouvernement fédéral et jetons les bases d'une meilleure gestion des fonds liés aux biens des Indiens d'Amérique à l'avenir", a dit le président.

M. Obama a toutefois rappelé que la conclusion de cet accord ne constituait "pas l'étape finale" du processus, et a appelé le tribunal fédéral du District de Columbia (la capitale Washington) à entériner formellement l'accord.

"J'exhorte le Congrès à agir rapidement pour corriger cette longue injustice", a-t-il également ajouté.

Le ministre américain de la Justice, Eric Holder, a rappelé pour sa part qu'"au cours des treize dernières années, les parties ont essayé sans succès de résoudre cette affaire de très nombreuses fois".

"Mais aujourd'hui, nous tournons la page. Cet accord est équitable pour les plaignants et raisonnable pour les Etats-Unis", s'est-il félicité.

Les autorités fédérales gèrent plus de 200.000 km2 de terres tribales et des fonds évalués à 3,5 milliards de dollars. Le pays compte officiellement quelque 4,5 millions d'Indiens (2 millions si l'on excepte les métissages), soit 1,5% de la population, issus de 564 tribus.

Un Indien sur quatre vit dans la pauvreté. Dans certaines réserves, le taux de chômage atteint 80% et 14% des logements y sont sans électricité.

L'espérance de vie des Indiens est en outre de 4,6 ans plus courte (72,3 ans) que celle d'un Américain moyen tandis que l'alcoolisme tue six fois parmi eux que parmi le reste de la population.

Quant aux suicides, ils touchent 18 individus sur 100.000 parmi les Indiens contre 11 en moyenne aux Etats-Unis.

 

SOURCE : AFP

 

Nous ne pouvons que saluer cette décision du gouvernement américain en faveur des Indiens d'Amérique, ou "américains de souche".

Repost 0
Published by Julien B. - dans Etats-Unis
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 12:01
Le fameux réalisateur Mickael Moore vient de sortir un nouveau film-documentaire "Capitalism, a love story" qui comme tous ses autres films-documentaires se révèle être sans intérêt.

Mickael Moore est sans doute plein de bons sentiments mais malheureusement, il pêche par une tendance naturelle à la démagogie, à l'exagération et au manichéisme et surtout, les informations qu'il donne sont quasiment toutes tronquées pour mieux surfer sur la vague populiste et sur les clichés faciles.

Mickael Moore soulève parfois les bonnes questions mais à l'instar de notre gauche antilibérale, il ne fait que s'indigner, se révolter, sans n'avoir jamais rien à proposer.

On peut certes apprécier les films-documentaires de Mickael Moore, qui sont attractifs et bien réalisés, mais pour pouvoir envisager quelques changements et non plus seulement de la critique facile consistant à enfoncer les portes ouvertes (c'est bien connu, la critique est facile et l'art difficile), il faudra s'appuyer sur bien autre chose, sur des arguments et des projets de société solides, ce qui est certes moins bandant que des jolies images bien montées mais autrement plus nécessaire pour ceux qui veulent passer du stade de l'indignation à celui de l'action et de la construction.

Au final, nous conseillons les films de Mickael Moore à deux publics : aux pré-adolescents qui pourront y voir un aimable divertissement qui satisfera leur vision naive et simpliste du Monde, et aux bobos semi-débiles qui trouveront matière à discussion pour leurs diners en ville.

Légende de l'image : "Rendez l'argent !" Pourquoi ? "Pour m'acheter des pizzas quatre fromages !"

Julien B.

Repost 0
Published by Julien B. - dans Etats-Unis
commenter cet article
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 12:36
Le célèbre financier Bernard Madoff a été récemment condamné à 150 ans de prison pour des multiples escroqueries qui ont fait disparaitre des sommes colossales. Je considère cette condamnation très exagérée, et donc injuste, et je vais vous expliquer pourquoi.

Si on considère que l'Homme est le capital le plus précieux, ou plus significativement encore comme le révolutionnaire argentin Ernesto "Che" Guevara que "la vie d'un seul être humain a mille fois plus de valeur que toutes les richesses de la personne la plus riche du monde", on ne peut que trouver exagérée cette condamnation à 150 ans de prison pour des détournements d'argent, quand des tueurs, violeurs et autres pédophiles se voient souvent accorder des remises de peines.

Je pense que ce procès n'a pas du tout été impartial, que la passion l'a emporté sur la raison ce qui dans l'enceinte d'un tribunal ne peut que mener à des jugements abracadabrantesques ou guignolesques. Le procès de Bernard Madoff est un procès politique, ce pauvre bougre a été utilisé comme tête de turc pour en faire un symbole de la crise économique actuelle. Si j'avais l'esprit mal tourné, je pourrais presque suspecter la justice américaine d'un certain antisémitisme (Madoff étant juif).

Plutot que de l'emprisonner 150 ans, il aurait été plus logique d'interdire à Bernard Madoff de manipuler des sommes d'argent, c'est à dire de le placer sous tutelle judiciaire en le transformant en incapable majeur. On aurait pu en plus de cela l'obliger à vivre jusqu'à ses derniers jours dans un HLM d'un quartier populaire et à travailler dans une usine. Qui sait, peut-être qu'au contact des ouvriers, il aurait appris ce qu'est la vraie vie et qu'il aurait pu acquérir une certaine pureté morale avant de présenter son âme au Seigneur.

Bref, peut-être aurions-nous pu donner une chance à une crapule de se transformer en homme bon et respectable. Au lieu de cela, on le condamne à 150 ans de prison sans qu'il n'ait jamais aucune chance de s'améliorer et de se racheter.

Le jugement subi par Bernard Madoff est autrement plus sévère que le sort qui avait frappé la crapule-escroc française Bernard Tapie qui revient dans le monde des affaires (ce salopard a investi dans le désormais très bobo Club Med) voir selon certains échos dans celui du football. Il faut dire que les escroqueries de Tapie n'ont conduit qu'à mettre quelques travailleurs sur le carreau, alors que les escroqueries de Madoff ont avant tout eu des répercussions sur la fortune personnelle de quelques riches parasites (en fait Madoff n'a fait que voler de l'argent volé, pas de quoi fouetter un chat). Ceci expliquant sans doute cela.


Repost 0
Published by Julien B. - dans Etats-Unis
commenter cet article
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 01:50

Nouveau dernier sujet


J'ai pas mal regardé les retransmissions télévisées de mardi soir et mercredi matin en rapport à l'investiture d'Obama car il se trouve que j'étais seul dans une chambre d'hotel et que je m'ennuyais. Tout d'abord sur TF1, entre 18h et 19h, était invitée Rama Yade qui nous vantait les valeurs de liberté des Etats-Unis (liberté d'exploiter, liberté d'exterminer les peaux-rouges et les irakiens) et qui expliquait que le départ de Bush signifiait que nous allions retrouver l'Amérique que nous aimons.


Tout serait donc la faute du méchant George Walker Bush - alors que Rama Yade avait soutenu la guerre d'Irak de Monsieur Bush (je retourne ma veste, toujours du bon coté) - et tout devrait s'arranger avec le gentil Obama. C'est bien vite oublier que Georges Bush ne fut pas particulièrement pire que d'autres présidents des Etats-Unis, et qu'il a au total causé bien moins de morts que le démocrate Bill Clinton responsable de la mort d'1.5 millions d'irakiens dont 500 000 enfants de moins de 5 ans avec le terrible embargo imposé à ce pays. La vérité est évidemment que l'impérialisme de n'importe quel pays ne se modifie pas fondamentalement par un changement de personne mais par un changement de système, et il va sans dire qu'Obama n'a pas prévu de remettre en cause le dit système.


Mais je n'étais pas au bout de mes surprises. M'ennuyant toujours fermement, je zappe et je me fixe sur Canal + car j'ai envie de me faire du mal et de sombrer un peu plus dans la dépression en regardant l'émission avec Denisot, Apathie et autres. Et là surprise, qui vois-je parmi les invités qui sont venus nous chanter les louanges d'Obama : crane d'oeuf Giscard et.......Rama Yade ! Quelques minutes plus tot invitée sur TF1, la petite préférée des médias était deja sur Canal +. Elle doit avoir un chauffeur personnel bigrement rapide, et il ne fait en tout cas guère de doute que Rama Yade sera un jour présidente de la République Française (on ferait ainsi mieux que les Américains : elle est noire et pas seulement métis comme Obama, et en plus elle est femme) étant donné que tous ces veaux de Français l'adorent. Tout le monde aime Rama Yade (sauf moi, mais je suis un marginal), cette pauvre petite victime issue de la haute bourgeoisie sénégalaise et qui a donc beaucoup souffert.


Franchement dégouté, je vais au lit de bonne heure et me lève aux aurores. En dégustant mon petit-déjeuner, j'allume la télé qui était restée bloquée sur Canal+ et je tombe sur une émission que je n'avais jamais regardé et qui s'appelle je crois "Les Matinales" (ou un truc dans le genre).


Sur le plateau, il n'y a que des bonnes femmes et je note avec une certaine surprise qu'elles n'ont apparemment pas toutes été recrutées sur la base de leur plastique comme c'est habituellement le cas de toutes les chroniqueuses d'émissions télévisées. Je me dis que c'est une bonne chose, que c'est quelque part un grand progrès pour la perception des femmes dans la société car elles sont encore trop souvent reléguées au role de potiches et plantes décoratives


Oui mais je déchante vite. La première des bonnes femmes qui semble présenter l'actualité commence naturellement en parlant de l'investiture d'Obama et s'extasie sur la beauté de la robe blanche de Michelle Obama, sur les limousines,.....bref sur tout le bling-bling qui nous rappelle, et c'est pas un scoop, que Barack Obama est un bourgeois qui représente le camp de la bourgeoisie et qui défend les intérêts de cette même bourgeoisie exploiteuse qui extorque la plus-value des travailleurs pour pouvoir se constituer des fortunes colossales et acheter des limousines, des robes Dior et dormir au Ritz et non dans un hotel pourri.....bref pour pouvoir se vautrer de manière éhontée dans le luxe pendant que la masse de cons de prolos n'arrive plus à boucler ses fins de mois.


Elle enchaine en évoquant le débat houleux de l'Assemblée Nationale entre Accoyer et les députés socialistes, et conclue dans son admiration béate des Etats-Unis et du capitalisme dans toute sa laideur en disant que le niveau en France avec ce débat à l'Assemblée est bien plus bas qu'aux Etats-Unis avec l'investiture d'Obama. C'est à ce genre de détails que l'on reconnait la mort de l'intelligence et du sens, la mort de notre civilisation : une journaliste embauchée par la télé, supposée donc avoir un peu de plomb dans la tête, considère que le niveau d'une cérémonie d'investiture - qui n'est rien d'autre qu'un gala, un show ou un spectacle digne de n'importe quelle soirée vulgaire de la jetset - est beaucoup plus élevé que le niveau d'un débat politique.


Prêt à gerber mon petit-déjeuner, une autre bonne femme prend la parole pour commenter les titres des grands journaux. Elle commence aussi sur Obama, cite des extraits de son discours dans lequel il prétend que "Les Etats-Unis sont les amis de la souveraineté de toutes les Nations" puis tout d'un coup dit la chose suivante : "Pendant qur nous étions tous heureux en France" - car évidemment comme dans tout bon pays totalitaire qui se respecte, 100% de la population partage les mêmes opinions et mêmes sentiments - "en Russie, un journaliste qui enquetait sur les massacres en Tchéchénie a été abattu en pleine rue à Moscou". "Les autorités russes et Vladimir Poutine, qui nous prennent vraiment pour des imbéciles - prétendent qu'il a été tué par un rival". "Mais bien sur !",....et j'en passe.


Cette bonne femme chargée de commenter la presse en arrive à la conclusion que les autorités russes mentent et que c'est elles qui ont fait assassiner le journaliste. Elle n'a pas la moindre preuve pour appuyer son assertion, elle passe outre le principe de présomption d'innocence qui est indissociable de la démocratie mais qu'importe ! L'essentiel est d'imprimer dans les cerveaux des mongoliens de téléspectateurs que c'est les autorités russes qui sont derrière le coup. C'est digne des théories du complot sur le 11 Septembre d'un Thierry Meyssan, mais là personne ne lui en tiendra rigueur car il se trouve que ça obéit parfaitement à ce que veulent ses donneurs d'ordre (c'est à dire la bourgeoisie "française") : faire de la propagande pro-américaine et anti-russe


Non pas que les Russes soient fondamentalement des gentils et les Américains des méchants (ou l'inverse), je considère que la civilisation française véritable et que les vrais valeurs françaises sont autant éloignées du Monde Slave et de la Russie que du Monde Anglo-Saxon et des Etats-Unis. Mais il faut simplement savoir que l'impérialisme français est fondamentalement dans le meme bateau que l'impérialisme américain - il appartient à la même sphère civilisationnelle d'après Huntington - et que l'impérialisme russe est un rival. Pour ma part, je suis contre tous les impérialismes, y compris l'impérialisme russe, et si j'étais russe, il est évident que je serai un fervent opposant à Poutine et à ses milliardaires oligarques.


Noircir son rival à tout prix, comme au temps de la guerre froide, pour aiguiser les rivalités puis mener à la guerre économique et militaire n'est certes pas une technique nouvelle.On est en tout cas bien loin "des Etats-Unis amis de la souveraineté de toutes les Nations" comme le prétend cette conne de journaliste qui cite le discours d'Obama. En réalité, la politique de l'impérialisme américain et plus généralement de tous les impérialismes obéira toujours à la logique suivante énoncée par Chomsky (que je n'apprécie pas par ailleurs) :

 

"En fait, le mépris américain de la souveraineté des autres est aussi vieux que l'Amérique elle-même. Donc la souveraineté des autres n'est rien s'ils se placent au travers de notre route - c'est-à-dire si ce sont des "Etats scélérats" qui n'obéissent pas aux ordres. D'un autre côté, notre propre souveraineté, celle de nos clients et de ceux qui nous obéissent doivent être défendues."

 

Cette propagande américanoiaque, ce débordement d'amour médiatique pour les Etats-Unis qui est - avec l'Angleterre et l'Allemagne - le pays qui est le responsable du plus grand nombre de morts dans l'Histoire (avec notamment l'extermination des merveilleux et sages Amérindiens qui auraient eut bien des leçons à nous donner à nous autres occidentaux engoncés dans notre société de dingues) est tout simplement hallucinant et époustouflant. Ca prouve bien que c'est toujours aux mêmes que tout est toujours pardonné.


C'est orwellien.

Ah, et en parlant de "dictature des médias", je suis tombé par hasard sur ce texte qui (sans etre d'accord avec tout) dit bien des vérités :


http://monologuesdunepetitefille.blogspot.com/2008/09/premire-reflexion.html

Une "dictature des médias" qui est si forte que bien souvent, les hommes politiques de tous les bords adaptent leurs discours et idées dans l'optique de leur plaire . Les médias sont de loin le premier des pouvoirs dans notre "démocratie" moderne où règne l'hyper-communication et ils n'ont pourtant aucune légitimité démocratique.

Repost 0
Published by Julien B. - dans Etats-Unis
commenter cet article
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 00:31
 L’indice américain Dow Jones des valeurs industrielles a clôturé ce soir à New York par un nouvel effondrement. Il a dégringolé de 7,33%, sa chute est de plus de 35% par rapport au 1er janvier et de plus de 18% au cours des sept derniers jours.

Du coup, ces tafioles de traders qui ont des nerfs de petites fillettes fragiles craquent complètement et vont consulter en masse les psychologues new-yorkais !

Chic ! Chic ! Les mouches ont changé d'âne ! Au tour de ces immondices, de ces déchets de l'espèce humaine de déprimer un peu et de passer pour les dingues qu'ils sont en allant consulter le docteur de la tête !

 

Quand les "winners" pleurent, les "loosers" comme moi sont heureux ! :)


Hélas ce n'est pas assez et ça risque de ne pas durer donc profitons bien de ces rares moments de joie que notre morne existence nous offre.


La mort du Système boursier international, de la dictature de l'actionnariat et par là même de l'exploitation de l'homme par l'homme n'est pas pour demain.

La cabane est tombée sur le chien mais le chien n'est pas mort.

Repost 0
Published by Julien B. - dans Etats-Unis
commenter cet article

Présentation

  • : Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • : Vous voulez adhérer à notre organisation, nous poser des questions, nous donner des conseils pour l'amélioration du blog, faire connaissance autour d'un pot virtuel, nous insulter,...... Vous voulez nous aider à la rédaction d'articles ou vous avez des idées de sujets que nous pourrions aborder ? Alors n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : socialismesouverainete@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

Socialisme & Souveraineté

Rejoignez Socialisme&Souveraineté

socialismesouverainete@yahoo.fr

Avertissement

Socialisme et Souveraineté est une organisation créée le 11 Novembre 2009. Les articles publiés avant cette date sont conservés à titre d'archives, mais ne réflètent pas nécessairement la ligne du mouvement. Toute remarque courtoisement exposée sera bienvenue.

Joins la Dissidence !

Notre petit bonhomme de chemin

Wikio - Top des blogs - Politique