Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 18:23
idrissweb.jpgLe "président tchadien" Déby, en réalité petit dictateur ventripotent, a annoncé une possible grâce pour les 6 négriers de l'Arche de Zoé condamnés pour tentative d'enlèvements d'enfants. Nous en attendions pas moins d'un vulgaire pion de l'impérialisme français !

Alors que la France sous tutelle de l'UE n'est plus maitresse de sa politique intérieure et même de sa justice (l'hallucinante condamnation de la cour européenne des droits de l'homme pour "discrimination homophobe" en atteste), l'impérialisme français garde un contrôle total sur un nombre non négligeable de pays africains. C'est là toute l'absurdité de la situation actuelle !

Plus que jamais, nous devons rappeler notre attachement indéfectible aux Nations libres et indépendantes.

Que les peuples d'Afrique se lèvent !

Que les héritiers de Lumumba et Sankara se révoltent pour virer les impérialistes et leurs représentants locaux ! Et je dirai même plus, que les pays africains refusent les modèles de développement que leurs imposent les libéraux et gauchistes occidentaux et qu'ils choisissent eux-mêmes leur voie. Et au passage, qu'ils refusent toute aide humanitaire : l'aide humanitaire ne représente que des miettes, l'aide humanitaire sert de légitimation au système de pillage capitaliste des occidentaux, l'aide humanitaire fait naitre un sentiment de dépendance donc d'humiliation,......L'Inde refuse toute aide humanitaire depuis plus de 50 ans, c'est un des éléments qui lui a permis de retrouver sa fierté trop longtemps bafouée.

Les pays d'Afrique ont besoin d'une véritable indépendance et de dirigeants qui respectent leurs peuples. C'est à dire l'inverse d'aujourd'hui avec des dirigeants à la botte des impérialismes qui considèrent leurs compatriotes comme des citoyens de seconde zone : chacun sait qu'en Afrique, les occidentaux et leur argent sont rois, encore et toujours le fascisme du fric.

Quant au peuple français, il a besoin d'un nouveau de Gaulle* qui brisera les chaines de l'UE pour lui redonner une véritable souveraineté sur ses terres.

*J'ai mis de Gaulle car c'est le personnage le plus consensuel de l'Histoire de France mais vous pouvez remplacer par qui vous voulez, Napoléon, Robespierre (l'élu de mon coeur), Louis XVI, François Ier, Charlemagne ou Vercingétorix, c'est pas un problème.

Repost 0
Published by Julien B. - dans International
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 17:18
Discours d'Elodie Tuaillon (membre du PCF)  contre  la révision constitutionnelle préalable à la ratification de la constitution européenne.  C'est pas génial  mais c'est un peu mieux que du Marie-George Buffet ou du Clémentine Autain (et cerise sur le gateau elle a plus de charme ce qui n'est pas dur) sans même parler de la citrouille-tête à claques Besancenot de la Ligue Contre-Révolutionnaire que vous pouvez hélas apercevoir en arrière-plan.




Repost 0
Published by Julien B. - dans Vidéos-Audios
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 23:51
b_tadic_eu.jpgComme la quasi-totalité des autres peuples de la planète, les Serbes ont cédé face aux forces occidentales en réélisant le "démocrate" pro-occidental Boris Tadic avec 51% des suffrages contre 49% pour le patriote Tomislav Nikolic qui n'est pas un "ultra-nationaliste d'extrème-droite" comme se plaisent à le rabacher les merdias mais une sorte de gaulliste serbe qui prévoyait dans son programme des nationalisations (essayez de trouver une telle proposition dans les programmes des partis d'extrème-droite ou même de "gauche" occidentaux).

Ce second tour des élections serbes a été marqué par un anti-démocratisme absolu car les jeunes bourgeois (et jeunes bourgeoises) n'hésitaient pas à déclarer fièrement : "Si Toma (Tomislav Nikolic) passe, je me casse". A l'inverse, les classes populaires qui soutenaient massivement Tomislav Nikolic n'ont jamais dit la même chose concernant le candidat pro-occidental, pro-européen et anti-russe, d'une part car les pauvres ne peuvent fuir aussi facilement que les bourgeois, d'autre part parce que les pauvres en Serbie comme ailleurs sont beaucoup plus attachés à leur Patrie que ces infames êtres cosmopolites que sont les bourgeois.

Les Serbes ont bien résisté, bien mieux que la plupart des autres peuples de la planète mais c'est tout de même une nouvelle victoire - une de plus - pour les ennemis des Nations Libres et Indépendantes et pour les apologètes du supranationalisme qui au nom de l'argent, du progrès et du profit conduisent le Monde à sa destruction.

Cette élection serbe confirme donc - si besoin était - qu'il n'y aura pas de solution électorale pour contrer la mondialisation libérale. Les peuples du Monde et bien entendu parmi eux le peuple français ne rêvent en effet dans leur globalité que d'une seule chose : pouvoir consommer à outrance, adopter "l'american way of life" (c'est à dire vivre comme des américains).

Cette "mentalité libérale" qui s'est répandue comme une trainée de poudre partout (depuis longtemps en France) de par l'américanisation nous mènera à bien des désillusions et des catastrophes dans un avenir plus ou moins proche, il faudra attendre ce moment-là pour que les peuples réagissent enfin et comprennent que l'homme doit avoir d'autres aspirations plus nobles et respectables que gagner le plus d'argent possible pour avoir une villa avec une piscine et un véhicule 4X4 (c'est à dire la panoplie du con).

C'est alors que la création d'un Homme Nouveau pourra être envisagée.


Repost 0
30 janvier 2008 3 30 /01 /janvier /2008 13:01
34732246.jpgSuharto qui a régné pendant 32 ans sur l'Indonésie (de 1966 à 1998) et qui fut certainement l'un des pires dirigeants (au sens de plus criminel) de ces 30 dernières années avec Pol Pot et Bill Clinton est décédé dimanche à l'âge de 86 ans dans un hôpital de Jakarta.

Par le biais de son ambassade en Indonésie, le gouvernement américain a présenté ses condoléances pour la mort de l'ancien "président" (terme souvent utilisé par la presse capitaliste et atlantiste à la place de dictateur pour qualifier ses amis) indonésien Suharto.

"Le président Suharto a dirigé l'Indonésie pendant une période de plus de 30 ans, au cours de laquelle, le pays a connu un remarquable développement économique et social", a indiqué l'ambassadeur américain en Indonésie, Cameron R. Hume, dans un communiqué.

Outre que parler de "remarquable développement économique et social" dans le cas de l'Indonésie est une sinistre blague, des réussites en matière économique et sociale ne permettent pas de faire oublier des crimes de masse. Faudrait-il oublier l'extermination des peaux-rouges au nom de la réussite économique des Etats-Unis ? Faudrait-il oublier les crimes des nazis au nom de la baisse du chômage en Allemagne après 1933 ? Vous vous doutez bien que non.

Mais pour défendre et réhabiliter leur homme dans la région, les Etats-Unis et l'Angleterre dont la responsabilité dans les crimes de masse de Suharto est écrasante sont prêts à aller jusqu'à la réécriture de l'histoire.

Le 19 avril 1965, Andrew Gilchrist, ambassadeur britannique à Djakarta, écrit au Premier ministre travailliste Harold Wilson : "Un peu de plomb et de poudre investis en Indonésie seraient les préliminaires d'un changement effectif et pourraient grandement aider nos affaires (…) Les orientations économiques et sociales de Soekarno empèchent ce pays d'offrir son important potentiel aux exportateurs britanniques, je pense que cela vaut la peine que nous intervenions activement pour nous assurer d'une bonne part du gateau indonésien". Wilson facilite le coup d'État, mené en octobre 1965 sous l'étroit contrôle du Département politique de l'ambassade américain.

Robert Martens était le responsable de la Direction politique de l'ambassade américaine à Djakarta. Ce grand admirateur du sénateur McCarthy, rédacteur d'un manuel d'action anti-communiste qu'il était bien décidé à mettre en application en Indonésie contre le Parti communiste (PKI) raconte que suite à une réunion avec la CIA en mars 1962, lui et ses hommes compilèrent des listes de près de 40 000 cadres communistes sur Bali et Java. Lors du coup d'État de 1965, elles sont communiquées à l'armée et aux milices locales afin qu'elles assassinent les personnes qui y figurent et leur famille. Martens explique fièrement et impunément en 1990 : "C'était une grande aide pour l'armée, nos informations étaient bien plus complètes que les leurs. Ils en ont tué des milliers et j'ai plein de sang sur mes mains, mais ce n'est pas si mal, vu que c'est des communistes". Marshall Green, ambassadeur américain de l'époque dira dans un documentaire de la BBC : "Tant que c'était des rouges qui se faisaient massacrer, personne ne disait rien. Les crimes commis étaient horribles, on a massacré des gens de manière ignoble, mais cela ne dérangeait personne".

Des massacres, des charniers, des camps de concentration couvrant le pays, environ 1 million de mort (les estimations varient de 400 000 à 2 millions) pour l'essentiel des militants du parti communiste indonésien : ceci est arrivé car un gouvernement progressiste entendait sortir son pays du sous-développement et secouer le pillage du pays par les monopoles anglo-américains.

On comprend donc que l'hommage rendu par les américains est logique, Suharto n'était qu'un pion des Etats-Unis et de l'Angleterre en Indonésie (il serait par ailleurs facile de démontrer que le cambodgien-mongolien Pol Pot n'aurait jamais existé non plus sans l'action de l'impérialisme américain). Ce n'est donc pas nécessairement lui qu'il faut condamner en premier lieu mais les impérialismes américain et anglais qui n'auraient pas eu de mal à trouver une longue liste de candidats pour jouer le rôle de Suharto à la place de Suharto.

Il n'en reste pas moins que cet hommage est choquant venant d'un pays qui prétend défendre et exporter la liberté, la démocratie et les droits de l'homme. Surtout quand on compare avec la joie exprimée par les mêmes autorités américaines à l'annonce de la mort (ou plutot assassinat) de Slobodan Milosevic, l'un des plus respectable dirigeant de ces 30 dernières années tous pays confondus et démocrate (qualifié de "dictateur", terme souvent utilisé par la presse capitaliste et atlantiste à la place de démocrate pour qualifier ses ennemis) dont le principal tort  (aux yeux des impérialistes) aura été de défendre l'unité de son pays.

Selon que vous serez allié ou adversaire de la gangrène impérialiste.

Repost 0
Published by Julien B. - dans Etats-Unis
commenter cet article
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 04:41
file_268955_265353-copie-1.jpgOn connaissait le "fléau de Dieu" Attila et ses hordes de barbares destructeurs d'Occident qui au moins ne manquaient pas de style ni de panache, nous découvrons maintenant Attali le destructeur de France !

Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand (passer de la gauche mondialiste à la droite mondialiste ne pose guère de problèmes), condamné pour plagiat, qui a baigné dans le trafic d'armes, qui a écrit une biographie sur Marx dans laquelle il explique que ce dernier était un petit-bourgeois idéaliste (ben voyons.....pour une meilleure compréhension de la doctrine de Marx lire "Karl Marx" de Vladimir Lénine),.......propose avec sa commission une liste de 316 mesures pour "libérer la croissance" et "moderniser l'économie".

Parmi ces 316 mesures, nous trouvons l'ouverture des magasins le dimanche qui ne permettra pas de croissance supplémentaire et qui sera particulièrement destructrice pour la cohésion de notre société (comme l'explique parfaitement Gérard Filoche dans le texte suivant : http://fn-populaire-et-social.over-blog.com/article-11535832.html).

Sans compter que l'ouverture des magasins le dimanche est contraire à la religion catholique. Si Saint-Paul fait l'éloge du travail ("si on ne travaille pas, on ne doit pas manger, on doit manger le pain que l'on a gagné et ne pas vivre aux crochets des autres"), il n'en reste pas moins que le dimanche est un jour de repos et de prière en pays chrétien. Je vous laisse vérifier les textes sacrés par vous-même.

Autre mesure proposée, la suppression des départements. Même si on se place dans la logique d'Attali pour "libérer la croissance" (une défense de la "liberté" et de la "croissance" exécrable défendue par tous les politicards de l'extrème-gauche à l'extrème-droite), nous remarquons une nouvelle fois comme pour l'ouverture des magasins le dimanche qu'Attali se sert de ses prétendus objectifs pour imposer des choix de société qui ne sont pas neutres et indiscutables. C'est ainsi que l'ouverture des magasins le dimanche n'a pas pour but de "libérer la croissance" mais de s'ancrer toujours davantage dans la société de consommation, c'est ainsi que la suppression des départements obéit à une cynique stratégie de renforcement des régions et d'affaiblissement de la Nation en vue de constituer l'Europe des Régions.

Attali contre nos traditions (non-respect des principes catholiques), Attali contre la Révolution française (suppression des départements hérités de cette époque), et Attali contre......l'identité française !

En effet, dernière mesure que j'évoque et qui n'est pas la moins importante : l'augmentation de l'immigration pour relancer la croissance.

La première question que nous pouvons nous poser - si on est un égoiste capitaliste qui ne pense qu'en terme de pognon - c'est l'immigration permet-elle la croissance ?

Difficile de répondre de manière catégorique mais a prori, divers travaux d'économistes disent que non. Les études d'Yves-Marie Laulan, de Jacques Bichot et de Maurice Allais (prix Nobel d'économie en 1988) indiquent que l’immigration profite surtout aux immigrés eux-mêmes, ainsi qu’aux employeurs qui bénéficient de la présence d’immigrés non qualifiés mais qu'elle est en revanche néfaste pour les autochtones non qualifiés qui entrent en concurrence avec les immigrés. Par ailleurs, Yves-Marie Laulan estime le coût annuel de l’immigration en France à 36 milliards d’euros (soit l’équivalent de 80% du déficit public annuel) : son étude prend en compte le différentiel entre les recettes et les dépenses apportées par les immigrés avec comme données principales les dépenses en maintien de l’ordre, de la justice, frais de scolarité, de santé, formation professionnelle, logement, coûts supplémentaires dans les quartiers dits sensibles, les aides sociales diverses ou le regroupement familial.

La deuxième question que nous pouvons nous poser - si on n'a pas un portefeuille à la place du coeur - c'est quelles seront les conséquences de ce pillage des compétences pour les pays du tiers-monde ? Sans aucun doute néfastes, comme l'a bien compris le président sénégalais Wade ("il n’est pas honnête de vouloir prendre nos meilleurs fils").

En plus de vouloir renforcer l'immigration pour "relancer la croissance", Attali veut l'utiliser pour financer les retraites. Il émet l'hypothèse suivante dans son rapport :

"Pour sauver les retraites, le troisième choix conduirait à organiser la venue de deux millions d'étrangers par an entre 2020 et 2040, ce qui se traduirait, sur l'ensemble de la période considérée, du fait de l'élargissement des familles, par l'entrée sur notre sol de 93 millions d'immigrés; la France compterait alors 187 millions d'habitants, dont 68% d'immigrés de première ou de deuxième génération".

Attali prévoit purement et simplement de remplacer la population française !

Je vois d'ici arriver les libéraux et gauchistes avec leurs gros sabots qui pourraient déclarer qu'on s'en fiche, c'est pas un problème et ceux qui sont contre sont racistes et xénophobes. Au moins, ils ne pourront être accusés de malhonnêteté ou d'incohérence......Il en va tout autrement pour Attali, une citation vous suffira pour vous en persuader :

"... le cauchemar de la disparition du peuple juif ... Les "core jews" (= juifs purs, père + mère) stagnent ... les probabilités que la communauté juive représente une part décroissante de l'espèce humaine est une évidence accélérée par le phénomène de l'assimilation par les mariages mixtes ... à l'échelle de la diaspora les enfants juifs ne sont que les enfants de la moitié des juifs ... Il y a donc un processus d'assimilation et de disparition considérable ... à l'échelle de 60-70 ans les populations non-juives sur le territoire israélien seront plus nombreuses que les populations juives ... Etre un juif ce n'est pas d'abord avoir un père et une mère juive, mais d'avoir des enfants juifs ..."

D'abord, on peut se demander si Attali est citoyen israélien ou citoyen français.

Ensuite, je dis que je n'ai aucun problème avec cette citation d'Attali : l'Etat d'Israel est légitime, le peuple juif est un peuple respectable, autant respectable que tous les autres peuples de la planète. Je comprend donc qu'Attali s'inquiète d'une possible disparition de ce peuple, comme je m'inquiète de manière globale de la disparition de la diversité des peuples et des cultures vers laquelle nous mène l'inhumaine mondialisation capitaliste.

Mais par contre, ce que je ne comprend absolument pas, c'est pourquoi dans le cas des français et de la France, Monsieur Attali ne jure qu'en terme de "croissance" et de "financement des retraites" (préoccupations abjectes purement matérialistes) alors que dans le cas des juifs et d'Israel, il s'intéresse à la défense de la culture et de l'identité ? Pourquoi Monsieur Attali refuse au peuple français une légitime défense de sa culture et de son identité qu'il accorde au peuple juif ? Pourquoi la défense de la culture et de l'identité est assimilée à du racisme et à du fascisme en France (ce qui est pourtant impossible car je suis anti-fasciste et que je vomis les racistes) mais considérée comme normale et respectable ailleurs ?

Lors de la remise de son rapport, Attali a encore déclaré que ses travaux étaient "justes et non partisans". Cette rapide analyse de trois des mesures phares du rapport démontre le contraire et donne raison au sociologue marxiste Henri Lefebvre quand il écrivait que

"Les hommes qualifiés de technocrates passent pour détenir des compétences éminentes ainsi que le don de l'efficacité, ils en auraient le quasi-monopole. Or, ils n'existent pas. Les prétendus technocrates aménagent selon les normes fixées ailleurs et pour des raisons qui n'ont rien à voir avec la technique, les villes, les territoires, la circulation, les communications et la consommation." (1967, "Position : contre les technocrates")

Attali n'est pas juste et non partisan, c'est un petit télégraphiste de l'Union Européenne.
Repost 0
Published by Julien B. - dans National
commenter cet article
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 03:42
Cohn-Bendit--Daniel-copie-2.jpgDans une émission consacrée à la tragédie de Mai 68 diffusée sur France 3, Cohn-Bendit - un homme qui au passage est allé jusqu'à légitimer la pédophilie (constater que ce genre de pourritures peuvent encore parader à la télévision est révélateur de l'état de notre démocrasouille) - n'a pas hésité à insulter copieusement le camarade Georges Marchais en le traitant d'ordure. 


Outre qu'il est facile d'insulter un mort qui ne peut pas répondre, il faut rétablir la vérité : les ordures, les pourritures à tous les sens du terme ont toujours été ces gauchistes issus de bonnes familles qui se la jouaient "ultra-révolutionnaires" dans le seul but de draguer les gonzesses.
 

Une fois la mode passée, une fois que Mai 68 a permis d'enclencher le processus de destruction de la France (Mai 68 constitue sans aucun doute le début de la mort de notre pays), ces enflures ont tôt fait de se vautrer dans cette idéologie libérale-libertaire qui domine totalitairement notre société actuelle. 

En plus de la légitimation de la pédophilie, les idées politiques vomitives de Cohn-Bendit se sont toujours articulées autour de 3 grands axe : 

-haine du communisme, des vrais communistes du PCF, pas les bobos trotskistes évidemment 

-haine de la classe ouvrière qui défend (ou défendait mais il y a tout de même quelques beaux restes encore.....) des valeurs "réactionnaires" c'est à dire des valeurs saines à l'opposé des valeurs "progressistes" de Cohn-Bendit débouchant tout droit sur la pédophilie 

-amour profond pour son Allemagne (d'où sa défense inconditionnelle de la construction européenne qui objectivement sert les intérêts allemands) et haine de la France ("Pour faire l'Europe, il faut défaire la France" dixit Cohn-Bendit) 

Que j'aimerai croiser ce connard, ce vaurien de Cohn-Bendit pour lui foutre mon poing dans sa sale gueule et lui faire avaler ses éructations d'anarchiste allemand ! Vive Georges Marchais ! Un vrai français qui aimait son pays, lui !

Repost 0
Published by Julien B. - dans National
commenter cet article
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 12:21
chine_jo_01-copie-1.jpgA l'approche des Jeux Olympiques de Pékin, la propagande anti-chinoise s'intensifie dans les médias du Système qui nous la jouent "péril jaune" (à moins que ce ne soit le "péril rouge", ou les deux ?). Le pire, c'est que cette propagande marche à merveille sur les simplets incultes qui sont ainsi persuadés que la Chine est sous la férule d'une horrible dictature et que la vie y est affreuse.

Il faut dire que l'Occident l'a particulièrement mauvaise, il ne supporte pas de voir qu'un pays qu'il y a moins d'un siècle était sous sa domination puisse aujourd'hui rivaliser avec lui. Par exemple, à l'époque où la Chine était dominée, on pouvait lire à l'entrée des parcs publics des pancartes comme "Interdit aux chiens et aux chinois" ! ! ! ! Et ce sont les descendants de ces gens-là (colons) qui veulent aujourd'hui donner des leçons aux chinois, c'est un peu fort de café non ?

Le XXème siècle aura été le siècle de la décolonisation c'est à dire de la libération des peuples d'une domination totale. Une décolonisation de la majeure partie de la planète qui -comme l'écrasement du nazisme - n'aurait pas été possible sans l'existence de l'URSS, n'en déplaise aux anti-soviétiques (ou anti-russes ce qui revient au même, halte à la propagande anti-russe ! http://fn-populaire-et-social.over-blog.com/article-14296380.html) primaires porteurs d'une vision monolithique de l'Histoire et stupides perroquets des médias du Système.

Si la décolonisation de la planète n'a pas débouché sur une franche réussite partout (notamment car la décolonisation a pu laisser sa place au néo-colonialisme surtout sur le continent africain), il en a été tout autrement en Chine : sous la direction du PCC (Parti Communiste Chinois, on va admettre l'hypothèse d'une Chine communiste de 1949 à nos jours dans la mesure où les médias rabachent - contre toute évidence - que la Chine est communiste), ce pays a connu un développement extraordinaire. Je ne m'étendrai pas trop sur la question mais j'en parle un peu dans le sujet consacré à la venue de Kadhafi en France (vers la fin, un comparatif d'évolution Chine-Inde particulièrement édifiant  : http://fn-populaire-et-social.over-blog.com/article-14522560.html)

Le temps de la domination occidentale sur le Monde est terminé. Malgré les efforts désespérés et meurtriers des USA, de BHL, de Kouchner ou de Sarkozy pour maintenir une hégémonie totale de l'Occident sur le Monde, l'avenir est à la construction d'un monde multipolaire.

C'est pourquoi la France se doit d'être humble, la France doit comprendre que le modèle occidental ne représente pas la perfection, la France doit dénoncer dans un premier temps le génocide dont est responsable son allié-ami américain en Irak avant de pouvoir oser critiquer d'autres pays, la France doit avant tout se soucier de défendre sa culture et son identité (menacées par l'américanisation et l'immigration-invasion) ce qu'elle fait bien mal, la France embourbée dans une décadence tant spirituelle que  morale et intellectuelle a beaucoup à apprendre des autres peuples et par exemple des chinois.

A propos de leçons à recevoir, je vous propose ce texte écrit par une certaine Liu Yi, journaliste chinoise en France :

"Un ami français qui a vécu plus d’un an en Chine me racontait que lorsqu’on lui demandait  - Alors, c’est comment ?  sa réponse favorite était :  - Tout ce que vous savez de mal sur la Chine est faux, et tout ce que vous en savez de bien est faux aussi. J’aime bien cette réponse. C’est vrai : imaginer la Chine comme l’URSS de 1975, c’est totalement ridicule, idiot et naïf. En revanche, imaginer que chaque chinois connaît tout Confucius par coeur, c’est aussi d’une naïveté enfantine. Non, la Chine est un pays comme un autre, à ceci près que : 1) Il est unifié depuis très peu de temps, 2) Il y a 100 ans, il était encore sous domination européenne, 3) Il contient 1 milliard et 260 millions d’habitants, 4) Il est de la taille d’un continent, 5) Il est d’un incroyable dynamisme commercial. Donc, comme les autres… mais dans une phase historique différente.

 Les Français – et ce sont probablement les seuls au monde – adorent dire du mal de leur propre pays. Combien de fois ai-je été extrêmement choquée, dans des repas en Chine, d’entendre vos concitoyens vomir sur leur propre pays ! Mais voyez-vous, le reste du monde – Chinois y compris – ne fonctionne pas comme ça. Le reste du monde respecte la terre de ses ancêtres, le reste du monde respecte l’Histoire qui a construit sa nation, le reste du monde ne passe pas son temps à détruire ce que des millénaires ont construit.

 C’est votre problème… et lorsque vous vous offusquez qu’une candidate vous demande d’avoir chacun un petit drapeau chez soi… vous êtes la risée du monde entier. La France est, entendez-le, le SEUL pays au monde où l’on trouve anormal d’aimer son drapeau, ses couleurs, son hymne national.

 Moi, j’aime la Chine. Je suis fière de ses 6000 ans d’histoire, comme vous devriez être fiers de vos 1500 ans d’histoire à vous depuis le baptême de Clovis, acte fondateur de votre nation. Ah oui, j’oubliais, pour vous, la France commence en 1789 ! Et bien, en Chine communiste, ce n’est pas le cas. Nous ne marquons pas 1949 comme le début de notre pays. Il y a un continium. La Chine a 6000 ans.

 Vous trouvez que mon discours est “politiquement correct” ? Je me permets de vos rappeler plusieurs choses : 1) Mon travail consiste à parler de la France et de l’Europe aux Chinois, pas l’inverse. 2) Contrairement à ce qui se passe dans vos rédactions, JAMAIS - et je dis bien JAMAIS - n’ai-je reçu une QUELCONQUE pression pour me faire passer ou annuler tel ou tel sujet, changer le contenu de l’un de mes reportages, d’un de mes plateaux, l’axe d’une interview, etc. Quel journaliste français peut en dire autant ?

 Je me souviens de cette amie, correspondante de France 2 en Chine il y a quelques années, qui en avait assez que sa rédaction lui refuse tous les sujets qui racontaient des choses sympas sur la Chine. Non … la rédaction de France 2 voulait du NE-GA-TIF. Elle, qui aimait tant la Chine , qui avait tant appris, qui vivait quasiment comme une Chinoise, était dégoutée de la propagande négative qu’on lui demandait de produire… Alors… les leçons de morale journalistique…"


 
Ce texte est un peu "cucul la praline" (passez moi l'expression) mais intéressant a deux titres.

D'abord, il semble que les médias en dictature chinoise sont plus libres que les médias en démocratie française : il est possible de voir des reportages "pro-français" à la télévision chinoise, beaucoup plus difficile est de voir un reportage "pro-chinois" à la télévision française.

Ensuite, il confirme quelque chose que nous connaissons bien : le sport favori des français est de cracher sur leur pays !

A la base, les élites françaises ont une longue tradition de trahison de notre pays. On pourrait parler des Versaillais alliés aux Prussiens pour écraser la Commune et massacrer leurs propres compatriotes. On pourrait évoquer l'Occupation, souvenons-nous de cette phrase du gaulliste François Mauriac parlant de cette sombre période : “ Seule la classe ouvrière dans ses grandes lignes est restée fidèle à la patrie ”. La grande bourgeoisie "française" était davantage sur le registre "Plutot Hitler que le Front Populaire".

Mais, problème, ce mépris pour la France qui était autrefois largement réservé à la bourgeoisie "française" s'est aujourd'hui diffusé à l'ensemble de la population donc également aux classes populaires.

A l'époque, il existait une culture propre à la classe ouvrière. Depuis l'avènement général de la télévision, tout le monde regarde les mêmes programmes, tout le monde est soumis aux mêmes référents culturels et à la même propagande du 20h dont une des caractéristiques - en plus d'un incroyable amour pour les maitres anglo-américains - est de diffuser la haine de la France (et notamment de son modèle social.....mais pas seulement).

On ne rappelle pas assez souvent à mon humble avis le rôle premier joué par la télévision dans la diffusion d'une pensée unique (le consensus bourgeois) et donc dans la mort de la diversité des idées, dans la destruction de l'intelligence et du sens. Karl Marx écrivait que "les pensées de la classe dominante sont aussi, à toutes les époques, les pensées dominantes". C'est d'autant plus vrai aujourd'hui notamment à cause de la télévision.

Bref ça n'a rien à voir avec la Chine.......

La France serait bien inspirée de sortir de l'UE et de construire une alliance avec la Russie et la Chine pour lutter contre les Etats-Unis et leur course folle et sanguinaire à une hégémonie mondiale sans partage. Un axe Paris-Moscou-Pékin aurait de la gueule, non ?

xinsrc_06a028f1140642b8a38cece17cfb3106_parade04xiaohan-copie-1.jpg


Repost 0
Published by Julien B. - dans Chine - Asie
commenter cet article
21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 01:31
1037---NIKOLIC-TOMISLAV---BGD----10-6-0.jpgLe premier tour de l'élection présidentielle serbe se déroulait hier. La question du Kosovo - territoire que les USA et l'UE veulent voler au peuple serbe pour l'offrir à leurs alliés terroristes de l'UCK - a été au centre de la campagne.

La présentation de cette élection (et en particulier des deux principaux candidats) faite par tous les grands médias est hallucinante et démontre à elle seule la nature de notre "démocratie".

D'un coté, le méchant Nikolic (candidat du SRS, Parti Radical) est un "ultra-nationaliste" (un ultra-nationaliste qui dit "Si l'Union européenne veut ouvrir ses portes et ne plus imposer d'obstacles, nous serons heureux d'adhérer à l'UE", je ne vois hélas pas bien où se trouve l'ultra-nationalisme mais passons), "pro-russe", "très radical", un "extrémiste", un "fossoyeur", un "démon" (oui, oui, lu dans un article du journal du Dimanche), un "populiste",.......

Petite parenthèse, l'excellent Jacques Vergès a participé à un meeting de soutien au candidat du Parti Radical, Nikolic (ici en photo). Il a prononcé ces quelques phrases :

    "Les gens qui connaissent ce peuple qui a vaincu les Ottomans et Hitler, ils savent que le peuple Serbe n'acceptera pas la férule de la mafia internationale. C'est pourquoi nous suivrons avec intérêt les élections présidentielles et espérons que vous voterez pour Nikolic et chasserez ceux qui abdiquent. Vive la Serbie indépendante, dans le cadre de ses frontières."

De l'autre, le gentil Tadic (président sortant, candidat du DS, Parti Démocratique) est un pro-européen, démocrate qui représente l'avenir de la Serbie.

Les médias, les journalistes, les commentateurs, les spécialistes,......c'est à dire tous ceux qui font l'opinion (et qui donc détiennent les clés du pouvoir car le pouvoir repose sur l'opinion) assimilent la démocratie à la seule définition du libéralisme.

Ainsi, la "démocratie" ne désigne plus "un gouvernement du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple" mais toute personne qui mène une politique de soumission à la mondialisation libérale.

A l'inverse, tout homme d'Etat (Chavez,.....) ou tout candidat à une élection qui est susceptible de résister à cette dévastatrice vague libérale se verra (au mieux) affubler de l'étiquette de "populiste", le terme populiste étant devenu totalement péjoratif et détourné de sa signification originelle.

Les Serbes  - sur lesquels nos médias n'en finissent plus de cracher depuis presque 20 ans en les comparant à des fascistes voir des nazis (alors que le peuple serbe a résisté héroiquement au nazisme pendant la seconde guerre mondiale, alors que le peuple serbe a été la principale victime du fascisme des oustachis croates à la même époque avec 1/3 d'entre eux qui ont été exterminés, alors que les serbes ont été chassés de toutes les anciennes républiques yougoslaves notamment de la sinistre et détestable Croatie dans les années 90, alors que la Serbie est la plus multi-ethnique des anciennes républiques yougoslaves ,......je m'arrête là, la coupe est pleine !) - ont voté de la façon suivante :

1) Tomislav Nikolic (méchant d'après les médias européistes, atlantistes, ultra-libéraux,....) : 39.4%

2) Boris Tadic (gentil d'après les mêmes guignols) : 35.4%

3) Velimir Ilic (candidat de la coalition regroupée autour du Premier ministre serbe Vojislav Kostunica, ni gentil ni méchant) : 7.9%

4) Milutin Mrkonjic (candidat du SPS, Parti Socialiste de feu Slobodan Milosevic donc très méchant) : 6.1%, si j'avais été serbe j'aurai sans doute voté pour lui car je suis aussi très méchant

5) Cedomir Jovanovic (candidat du Parti libéral, très gentil car jeune, branché, soutenu par la jeunesse dorée belgradoise et clairement favorable à l'indépendance du Kosovo) : 5.5%

Le second tour aura lieu dans 15 jours, et opposera les deux premiers. Le gentil Tadic a des grandes chances de l'emporter.

Vive la Serbie libre et indépendante dans le cadre de ses frontières ! Stop à la mafia internationale !
Repost 0
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 18:36
medium-freche.jpgLe projet est pour le moins original. Le président d'agglomération de Montpellier, Georges Frêche, qui sera candidat sur la liste PS de Hélène Mandroux, veut ériger une statue de Lénine dans la ville. De sept tonnes, elle devrait être importée de Seattle, aux Etats-Unis, où elle se trouve actuellement devant un restaurant de tacos.

Adepte des formules choc, l’exclu du PS s’est souvenu de son passé d’ancien maoïste pétri de marxisme-léninisme et a voulu dénoncer la "dépolitisation des Français ainsi que la pipolisation de la vie politique".

Suite à cette annonce, Georges Frêche a essuyé nombre de critiques venant de la "gauche" notamment celles de Noel Mamère qui a déclaré que "Georges Frêche relève du psychiatrique". Renvoyer à l'accusation de folie ses adversaires politiques est grave, Mamère ne serait-il pas un peu brejnevien ?

Monsieur Noel Mamère, il est vrai que Lénine ne militait pas pour le mariage homosexuel et la régularisation des sans-papiers, des "grands" combats qui vous sont si chers.

Georges Frêche démontre une nouvelle fois son courage et son anticonformisme. Il avait deja démontré son courage en disant l'évidence c'est à dire que l'équipe de France de football n'est guère représentative du pays. Tout le monde avait été choqué à cette occasion, pourtant il n'y avait pas de quoi : quand Besancenot ou Sarkozy disent que l'assemblée nationale n'est pas représentative de la France car elle n'est pas composée d'assez de "noirs ou "d'arabes", le raisonnement est en tous points similaire et nous n'assistons pourtant pas à une levée de boucliers ou à une campagne de diabolisation contre ces deux ennemis de la France.

Il avait été ensuite maladroit (et il s'était d'ailleurs excusé) en insultant les harkis. Je pense surtout qu'il s'est mal exprimé et qu'il voulait dire en fait que les harkis étaient des traitres à la Nation algérienne. Ce qui est vrai : quand on collabore avec une puissance occupante, on est un traitre. Il n'existe pas d'autres mots pour qualifier un tel comportement.

.Pour dénoncer "la dépolitisation des Français et la pipolisation de la vie politique", on ne pouvait imaginer meilleur symbole qu'une statue du plus grand théoricien politique du XXème siècle (de l'avis d'Hélène Carrère d'Encausse, historienne de droite). N'en déplaise au nain Noel Mamère et à tous les autres nains de la classe politico-médiatique qui resteront toujours dans l'ombre des Géants malgré le strass, le fric et les paillettes. Qu'ils arrêtent donc d'aboyer dans leurs mollets et qu'ils retournent à leurs soirées mondaines.

Bravo, Monsieur Frêche !
Repost 0
Published by Julien B. - dans National
commenter cet article
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 17:01
undefinedAnthony Blair (homme de gauche anglais) assiste aujourd'hui au Conseil National de l'UMP (Union Maastrichtienne Patronale) pour apporter son soutien à Nicolas Sarkozy (homme de droite français) pour la modernisation du pays et la marche vers une gouvernance mondiale. Tout ceci n'a a priori aucun intérêt, sinon celui de confirmer ce que nous savions deja c'est à dire que gauche et droite c'est du pareil au même car ils acceptent tous les règles imposées par la mondialisation capitaliste.

Mais ce qui est très grave, c'est qu'un criminel de guerre comme Blair qui a les mains couvertes de sang jusqu'aux coudes puisse assister tranquillement dans une indifférence générale au Conseil National du plus grand parti de France sans susciter la moindre émotion dans les médias et chez l'ensemble des partis de l'échiquier politique. A croire qu'à partir du moment où on est considéré comme un "démocrate", on a le droit d'être à l'origine des plus grandes atrocités tout en étant pardonné.

Blair plus qu'aucun autre dirigeant mériterait pourtant d'être jugé par un Tribunal Pénal International et d'être pendu pour toutes les horreurs dont il est responsable.

Quatre année avant le déclenchement de l'opération "Chock and Awe" c'est à dire de la campagne de bombardements anglo-américain contre l’Irak en 2003, Blair avait deja joué un role crucial dans un autre acte d'agression internationale qui comme la guerre en Irak était également basé sur de faux prétextes.

L'agression de 1999 contre la Yougoslavie violait de façon flagrante le droit international. Seul le Conseil de sécurité de l'ONU a en effet le droit d'autoriser une action militaire contre un pays souverain et dans ce cas le Conseil de sécurité de l'ONU n'avait pas été consulté. L'attaque violait également la Charte de l'OTAN qui ne permettait l'utilisation de la force que si un État membre était attaqué.

Selon les allégations du criminel Blair, la Yougoslavie avait "perpétré un génocide de type hitlérien équivalent à l'extermination des juifs au cours de la Seconde guerre mondiale'' contre la population d'origine albanaise dans la province de Kosovo.

 En fait, la soi-disant "crise du Kosovo" avait été inventée de toutes pièces, tout comme la "crise des armes de destruction massive" contre l'Irak quatre années plus tard.

L'Occident avait encouragé un groupe terroriste, l'UCK, à se livrer à des actes de provocation contre les autorités yougoslaves, et quand Belgrade avait riposté par des actions anti-terroristes, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne étaient prêts à soumettre un document à la prétendue "conférence de paix" de Rambouillet qui comme l'avait admis le ministre de la Défense Lord Gilbert avait été conçu de façon à être rejeté par les yougoslaves.

 Les raisons de cette guerre nous sont données par George Kenney, du Département d'État des États-Unis : "Dans l'Europe d'après-guerre, il n'y avait plus de place pour un État socialiste de grande taille, ayant des points de vue indépendants et résistant à la mondialisation."

undefined





















En souvenir des victimes du "boucher d'Edimbourg", l'UMP doit donc être fermement condamnée. Idem pour les journalistes égaux à eux-mêmes : lâches, soumis au pouvoir, chantres de l'idéologie dominante et complices des criminels.




Repost 0
Published by Julien B. - dans National
commenter cet article

Présentation

  • : Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • : Vous voulez adhérer à notre organisation, nous poser des questions, nous donner des conseils pour l'amélioration du blog, faire connaissance autour d'un pot virtuel, nous insulter,...... Vous voulez nous aider à la rédaction d'articles ou vous avez des idées de sujets que nous pourrions aborder ? Alors n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : socialismesouverainete@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

Socialisme & Souveraineté

Rejoignez Socialisme&Souveraineté

socialismesouverainete@yahoo.fr

Avertissement

Socialisme et Souveraineté est une organisation créée le 11 Novembre 2009. Les articles publiés avant cette date sont conservés à titre d'archives, mais ne réflètent pas nécessairement la ligne du mouvement. Toute remarque courtoisement exposée sera bienvenue.

Joins la Dissidence !

Notre petit bonhomme de chemin

Wikio - Top des blogs - Politique