Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 20:04

Après les manifestations du 23 Septembre qui restent un succès au niveau du nombre de mobilisés,  mais qui ne permettent toujours pas de faire plier le gouvernement, les militants de Socialisme et Souveraineté appellent à redescendre dans la rue ce Samedi 2 Octobre pour continuer à protester contre la réforme des retraites.

 

Socialisme et Souveraineté vous invite à rejoindre les cortèges, qui démarreront aux heures et lieux suivants :

 

              -          Nice à 10h00 au niveau de la gare Thiers : pour nous contacter et organiser un point de contact avant la manif envoyez nous un e-mail à cette adresse : socialismesouverainetepaca@yahoo.fr ;

 

             -           Paris à 14h30 en partant de la place de la République en direction de Nation (en passant par Bastille) ;

 

-           Lille à 14h30, Porte de Paris ;

 

-           Marseille à 14h30, place Castellane ;

 

-           Lyon à 14h, place Jean-Jaurès ;

 

-           Toulouse à 14h, place Arnaud Bernard ;

 

-           Nantes à 15h, devant le CHU ;

 

-           Grenoble à 14h, au cours Jean-Jaurès ;

 

-           Brest à 10h30, place de la Liberté ; 

 

-                    Rouen 14h, au cours Clémenceau ;

 

-                   Le Havre à 15h, à l’Espace Coty ;

 

-                Dieppe à 14h, à la gare.

 

 

(Pour d’autres indications de cortèges, voir http://news.suite101.fr/article.cfm/retraites--ville-par-ville-les-manifestations-du-2-octobre-a18662 )

 

Dans l’optique d’un échange sur le terrain, n'hésitez pas à prendre contact avec les militants de Socialisme et Souveraineté pour que nous soyons présents sous nos propres couleurs lors des prochaines manifestations !

 

Ensemble, continuons à nous battre pour la sauvegarde de nos acquis sociaux!

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Communiqués de S&S
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 00:08

                     Dimanche 25 Septembre, environ deux tiers des 17 millions d’électeurs que compte le Venezuela (pays de 28 millions d’habitants) se sont rendus aux urnes pour les élections législatives. Le parti de Hugo Chavez, le Parti Socialiste Unifié du Venezuela (PSUV) a remporté 94 sièges sur les 165 que compte le parlement vénézuélien. Les diverses formations d’oppositions, se revendiquant de la gauche comme de la droite (le précédent principal adversaire de Chavez lors de la présidentielle de 2006, Manuel Rosales, se présentait comme social-démocrate) ont donc obtenu68 sièges, puisqu’au Venezuela 3 sièges sont réservés aux formations indigènes.

 

          Les médias français notent (et félicitent ?) une « percée » de l’opposition. En effet, celle-ci n’avait pas de députés dans le parlement précédent ! Et pourquoi ? Parce qu’elle les avait boycotté… En nombre de voix, la distribution s’annonce serrée, de l’ordre d’un 52/48% dans un sens ou dans l’autre (pro-Chavez contre anti-Chavez)…

 

          Socialisme & Souveraineté, qui constate que des observateurs internationaux étaient présents et n’ont pas dénoncé d’incidents majeurs et d’atteintes graves à la sincérité du scrutin, aimerait que les médias français, qui prétendent bénéficier d’une plus grande liberté qu’au Venezuela, s’en servent pour manifester une plus grande honnêteté.

 

          Nous saluons pour notre part la voie suivie par les socialistes vénézuéliens, qui méritent bien davantage leur nom que leurs « homologues »  français, et constatons que ces élections démolissent le cliché selon lequel un régime « totalitaire » se serait abattu sur le Venezuela. Dans un vrai régime totalitaire, il n’y a pas d’opposition qui se manifeste en public, et encore moins qui empoche la moitié des voix, et 40% du parlement.

 

         Pour ce qui est de la voie économique, nous ne pouvons qu’approuver la reprise en main par la nation  vénézuélienne de ses ressources naturelles, à commencer par le pétrole. Pétrole dont l’économie est toujours cependant trop dépendante. Si la flambée du prix du baril jusqu’à 2008 (lorsqu’il dépassait les 150 dollars) a bénéficié au pays, qui a pu surmonter les conséquences de la grève déclenchée par l’opposition en 2002, et réduire le niveau de pauvreté, la chute des prix depuis le début de la crise mondiale a durement affecté le pays, plus que les autres états latino-américains. Si le Venezuela ne fut pas le seul de son aire a avoir connu la récession en 2009 (le Mexique, autre pays pétrolier, perdit 7% de son revenu national cette année-là, contre 2% pour le pays de Chavez), la république bolivarienne est en 2010 le seul pays encore en récession sur ce continent. Les prévisions du FMI sont de l’ordre de 2 à 3% du Produit Intérieur Brut en moins. Mais le bout du tunnel semble apparaître, mais la reprise se fera en fin de cette année. Mais des doutes se font également sur l’entretien des structures d’extraction et de distribution pétrolière. Le pays maltraite-t-il la branche sur laquelle il est assis ?

 

          En résumé, si Chavez a réussi l’exploit de se faire élire depuis 1998, et notamment réélire en 2006 sur une base clairement socialiste, nous ne pouvons avoir une pleine confiance dans le modèle économique vénézuélien. La recherche des alternatives au capitalisme doit donc se poursuivre dans chaque nation, telle est la pierre de touche de notre démarche politique.

 

Pablito Waal pour Socialisme & Souveraineté

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Amérique Latine
commenter cet article
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 07:27

 

et ceci malgré une fellation quasi-nulle (dixit Rachida Dati)

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans National
commenter cet article
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 11:17

        Il y a peu, cinq ressortissants français, travaillant au Niger pour des entreprises française spécialisées dans l'extraction d'uranium, ont été enlevés en pleine nuit par ce qui est vraisemblablement l'antenne d'Al Qaida au Maghreb. Après l'assassinat cet été, toujours au Niger, de l'humanitaire Michel Germaneau enlevé plusieurs mois auparavant, suite à une opération militaire française manquée et qui a coûté la vie à sept terroristes,  Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) avait promis des représailles sur des ressortissants français vivant dans cette région d'Afrique et sur le territoire français. Après ces derniers enlévements et les risques élevés d'attentats sur le sol français, constatés récemment par de hauts responsables en charge de la sécurité intérieure, c'est donc chose faite et on ne peut que craindre que ce genre d'actions envers des citoyens français se multiplient.

 

            Socialisme et Souveraineté, bien évidemment désolé de ce qui est arrivé à ces ressortissants français qui ne faisaient que leur travail, ne peut qu'une fois encore dénoncer au public la responsabilité du président Nicolas Sarkozy dans cette affaire. En effet, la politique étrangère impérialiste pro américaine du gouvernement ne peut à terme qu'être néfaste pour les citoyens français de travers le monde et pour l'image de la France, tout à l'opposé de la France gaullienne insoumise, et de son idéal d'indépendance et de son refus de la confrontation armée conduite par les USA (reconnaissance de la République Populaire de Chine, discours de Phnom Penh de 1966...). A cela s’ajoute la rancœur compréhensible au sein du peuple nigérien envers les actions d’entreprises françaises telles qu’Areva – et derrière elle le gouvernement français -, tant les accusations envers l’extracteur français d’uranium nigérien sont lourdes : soutien aux conflits internes au Niger, condition déplorable des populations vivant près des sites d’exploitation, faibles retombées économiques pour le pays hôte… L’Afrique ne fournit certes qu’une minorité de l’uranium utilisé par la filière nucléaire française – alimentée principalement par le Canada et l’Australie- mais les richesses que nous en tirons sont sans commune mesure avec le gain qu’en reçoit l’état sahélien.     

 

          Socialisme et Souveraineté, en réclamant le rétablissement de l'indépendance et de la souveraineté du peuple français, est aujourd'hui à même de défendre les intérêt français et par la même ceux des autres nations, car il n'est pas de patriotisme sain sans respect envers celui des autres pays. En notant que les protestations de la pseudo opposition ne sont en aucun cas légitimes dans cette affaire, comme dans tant d'autres, l'attitude belliciste de la France ayant commencé sous la présidence de Mitterrand (autrement plus "atlantiste" que de Gaulle !) ou le gouvernement de Jospin.

 

Jimmy R.

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans International
commenter cet article
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 19:06

Tribune Libre :

 

 

 

          Le groupe de rap parisien Sexion d’Assaut, l’un des plus gros vendeurs de disques du moment avec son tube « Désolé », a proféré des propos homophobes dans une interview accordée au magazine de rap « International Hip-hop ».

 


          L'entrevue, parue en juin dernier, refait surface et crée la polémique. Voici les propos :
 
          « Pendant un temps, on a beaucoup attaqué les homosexuels parce qu’on est homophobes à 100 % et qu’on l’assume. Mais on s’est dit qu’il était mieux de ne plus trop en parler parce que ça pouvait nous porter préjudice. » Et il ajoute : « Il y a quand même des gays qui viennent nous voir ! On ne peut pas se permettre de dire ouvertement que, pour nous, le fait d’être homosexuel est une déviance intolérable.
 
          Que l'on soit défenseur ou pas de la cause homosexuelle, ce discours est tout bonnement intolérable, car il insulte toute une catégorie d'individus en raison de leurs préférences individuelles. Ce discours est également dangereux car il est fait par un groupe qui se déclare du vrai Islam :   « Pour les autres religions, on ne les attaque pas parce qu'on respecte quand même un minimum les autres et qu'on ne peut pas les forcer à être dans le vrai et musulmans comme nous » . Ce discours montre bien l'Unique Vérité qui serait universelle et que seul les musulmans porteraient . C'est donc révélateur de la pratique d'un Islam radical, d'autant plus que Sexion d'Assaut a une grande portée chez les jeunes,  nous ne pouvons donc que nous indigner et espérer que les jeunes soient plus lucides.
         

          Enfin Sexion d'Assaut représentera la France aux prochains MTV Awards, le 7 novembre à Madrid . C'est pourquoi nous demandons à ce que ce groupe soit remplacé.
 
          Pour mémoire , voici quelques paroles de ce groupe à caractère ouvertement homophobe :

          «Je crois qu'il est grand temps que les pédés périssent, coupe leur le pénis, laisse les morts, retrouvés sur le périphérique» rappe Maître Gims dans le titre "On t'a humilié".

          «Lointaine est l'époque où les homos se maquaient en scred. Maintenant, se galochent en ville avec des sappes arc-en-ciel. [...] Mais vas-y bouge, vas-y bouge. [...];Toutes ces pratiques ne sont pas saines, Nos corps ne seront qu'un tas de cendres, la mort ne sera qu'une passerelle» lance Maska dans "Cessez le feu".

          «T'as froid dans le dos quand un travelo te dit “Vas-y viens”. Car tu sais que l'homme ne naît pas gay mais qu'il le devient» dans le morceau "A 30%". «Bien trop de gays qui s'aiment et en plus se marient», dans "Vous aussi" par Maître Gims ou «Toujours anti-homos» par Adams dans "Rescapé".
 
          En conclusion on a un bon résumé de ce qu'est l'islam hiphop, l'islam radical des cités... la violence, la haine, la stigmatisation et le fric.

 

          En un mot : affligeant .
 
Aequitas .

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans National
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 17:14

21 Septembre 2010 (1):

 

          Hadopi a envoyé ses premières demandes d'identification de pirates auprès des FAI (Fournisseurs d'Accès à Internet).


          La Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet (Hadopi), chargée de punir les internautes téléchargeant illégalement des œuvres protégées, a formulé ses premières demandes d'identification de pirates. Eric Walter, le secrétaire général de l'organisme, l’a en effet officiellement annoncé mardi, sans toutefois préciser le nombre de ces demandes.


          Plusieurs ayant-droits (maisons de disques, studios de cinéma, etc.) ont saisi l’Hadopi depuis la mi-août. Cette dernière a ensuite envoyé aux FAI, des demandes d’identifications de ces internautes qui téléchargent illégalement.


          Si l’Hadopi valide les demandes des ayants-droits, elle a deux mois pour avertir les utilisateurs. Les premiers mails d'avetissement, avant une possible amende si récidive, sont donc attendus pour la mi-octobre. (1)

 

22 Septembre 2010 (2) :

 

          Le rapport Gallo a été adopté mercredi par 328 pour, 245 voix contre et 80 abstentions.


          Le Parlement européen a adopté mercredi le rapport Gallo, qui préconise d'adopter de nouvelles mesures contre le piratage. La gauche et les associations d'internautes dénoncent «un texte très répressif», inspiré d'Hadopi.


          La politique française de lutte contre le piratage fait des émules en Europe. Mercredi, le Parlement européen a adopté un rapport de l'eurodéputé française Marielle Gallo sur sur les droits de la propriété intellectuelle. Débattu depuis début le début de l'année, ce texte souligne le poids de la création dans l'économie européenne, insiste sur la «très forte augmentation du partage non autorisé de fichiers», déplore les lacunes des sanctions pénales actuelles et appelle à mettre en œuvre de nouvelles mesures «contre les personnes portant atteint aux droits de propriété intellectuelle».


          Adopté par 328 voix pour, 245 voix contre et 80 abstentions, le rapport Gallo a reçu un accueil très hostile de la gauche, des Verts et d'associations d'internautes qui sortaient à peine du combat contre Hadopi en France. «Ce rapport, n'est rien d'autre que la continuité de la politique du gouvernement français, qui se préoccupe davantage des intérêts des majors du disque et du monde show-business que des libertés fondamentales des citoyens», accuse l'eurodéputée socialiste Françoise Castex. «C'est la porte ouverte à des gendarmes et à une justice privée du droit d'auteur sur le Net», juge-t-elle.

 

Parmi les points qui inquiètent les opposants à ce rapport figure notamment la recommandation de mesures non-législatives dans la lutte contre le piratage. Selon une analyse de La Quadrature du Net, il s'agirait de favoriser la coopération entre les fournisseurs d'accès à Internet et les ayant-droit en contournant les tribunaux, comme cela avait été imaginé à l'origine pour la loi Hadopi. «Concrètement, les éditeurs s'arrangeraient avec les fournisseurs pour sanctionner les internautes, par exemple en restreignant leur débit», décode Jérémie Zimmermann, porte-parole de l'association.

 

 

«Aucun préjugé sur les sanctions»


          «Ce texte ne porte aucun préjugé sur les éventuelles sanctions à imposer et ne prévoit en rien un ‘Hadopi' européen», rétorque Marielle Gallo dans un communiqué.L'eurodéputé accuse «les socialistes et leurs alliés [d'avoir] mené une véritable campagne de désinformation» pour nier les conséquences du piratage. Elle vante au contraire un texte «équilibré», qui souligne que la lutte contre le téléchargement illégal doit être «proportionnée et appropriée à une société démocratique». Et qui met en lumière le manque d'offres légales en Europe et les freins à leur développement.

         

          Pour l'heure, le rapport Gallo n'a du reste pas de valeur juridique contraignante. Mais cette résolution constitue un signal fort envoyé par les eurodéputés, et prépare le terrain à de nouvelles propositions législatives. Le texte invite en effet Bruxelles à présenter «au plus vite» une nouvelle stratégie dans la lutte contre le piratage, et à poursuivre les négociations sur ce sujet à l'OMC . Commissaire au marché intérieur, Michel Barnier a déjà indiqué «que la Commission s'inspirerait de [ce] rapport dans ses propositions attendues en octobre», a expliqué Marielle Gallo à la presse mercredi.

 

 

                                   

             

 

 

 

Conclusion :

 

           - Le gouvernement Français n’en est qu’à ces débuts et compte bien mettre en œuvre ce projet fou que nous avons pourtant démonté aisément dans un article antérieur  (http://www.socialisme-et-souverainete.fr/article-internet-le-recul-fran-ais-contre-l-avancee-finlandaise-54949913.html )

          - L’organisation supranationale Européenne montre une nouvelle fois son vrai visage. Pourtant en 2009 on aurait put avoir un esquisse d’espoir lorsque le conseil constitutionnel souleva quelques anomalies et des dérives . Espoir de courte durée car la commissaire européenne chargée des nouvelles technologies, Viviane Reding ( photo ci dessus ) déclara plus tard que la loi Hadopi  n’était pas contraire à la direction de l’instance communautaire.  

 

 

Propositions :                                                                                                                                   

 

          Cette épisode comme nous l'avons vu , permet de voir à qui sert l’Union Européenne, en effet il ne s’agit par pour cette institution de préserver l’intérêt des peuples mais au contraire de continuer à favoriser une minorité qui en a toujours plus , au profit d’une minorité  ( ici les majors contre les « pirates » et petits artistes ) . Il faut donc en sortir le plus rapidement possible pour pouvoir mettre en place un nouveau système de rémunération sur Internet qui serait égalitaire et favorable à tous. Ce système que nous préconisons et qui portent ces valeurs,  vous pouvez le retrouver dans le premier numéro de notre journal , il est atypique, authentique , original et fiable :

http://www.socialisme-et-souverainete.fr/categorie-11600922.html


La lutte contre Hadopi continue !

 


(1) http://www.europe1.fr/France/Hadopi-c-est-vraiment-parti-274048/

     (2)http://www.lefigaro.fr/web/2010/09/22/01022-20100922ARTFIG00583-les-eurodeputes-appellent-a-muscler-la-lutte-antipiratage.php

 

 

Aequitas.

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans National
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 01:37

          Les militants de Socialisme et Souveraineté tiennent à faire part de leur soutien à la mobilisation intersyndicale du 23 Septembre qui a pour but de protester contre la réforme des retraites ainsi que ses modalités pour exiger son retrait pur et simple.  En effet, même si nous constatons que de nombreuses erreurs d’analyse sont entretenues par les partis de gauche et de droite (1) à propos des retraites, nous pensons qu’il est nécessaire d’exprimer un mécontentement « unitaire »  car cette lutte sociale est trop importante pour que des différences idéologiques ruinent l’éventuel succès de cette mobilisation.

 

          C’est pourquoi les militants de Socialisme et Souveraineté, dans la mesure de leurs moyens et disponibilités se joindront aux différentes manifestations pour porter les revendications d’une République Sociale et Juste. Nous en appelons à en faire de même pour tous les sympathisants qui partagent les valeurs de notre parti.

 

(1)    Pour comprendre ces erreurs, nous vous invitons fortement à lire la série d’épisode sur les retraites qu’a écrite un militant PCF qui nous a donné son accord pour que nous mettions en lien ses positions sur notre site :  http://pourlecommunisme.over-blog.com/article-sur-les-retraites-rediffusion-i-rappels-sur-le-systeme-actuel-de-retraite-49804172.html

 

          Cette série est très intéressante car elle permet  de comprendre le système des retraites, d’analyser et de démonter la plupart des arguments stériles prônés par la droite ou la gauche. Des propositions pour une réforme alternative des retraites sont également proposées, propositions auxquelles nous souscrivons globalement. Il s'agit globalement d'augmenter la dépense nationale pour les retraites, en réquisitionnant des revenus du capital et en augmentant les prélèvements obligatoires. Mais tout en compensant ce surcoût, dans un pays où les dépenses publiques sont déjà très élevées, par des réductions de charges dans d'autres domaines de l'action publique, et par des mesures pouvant réduire la hausse à venir des dépenses de retraites, par exemple en stimulant la natalité.

 

Socialisme & Souveraineté

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Actualités économiques et sociales
commenter cet article
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 09:19

Le premier numéro du journal de Socialisme & Souveraineté est disponible,

 

vous pouvez le lire à l'adresse suivante :

 

Le premier numéro en version PDF

http://www.fichier-pdf.fr/2010/09/15/nisb32k/Journal%20SS%20au%2014%209%202010%282%29.pdf

 

 

 

SOMMAIRE

 

Page 2 Editorial

 

Page 3 Dossier : la dette publique, la monnaie, les solutions

 

Page 11 Histoire : de la nécessité de l'état d'exception

 

Page 13 Culture : Hadopi ou l'accès à la culture sacrifié

 

 

 

Merci de faire circuler auprès de vos connaissances et amis

 

afin de répandre la bonne parole.

 

 



Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Journal Socialisme&Souveraineté
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 12:31

          Si votre enfant s’apprête à entrer en 5éme ou en 4éme pour cette rentrée des classes, prévoyez lui d’ores et déjà des cours de soutien concernant l’Histoire de France. En effet le programme d’Histoire a subi quelques bouleversements qui méritent de l’attention :


 

          Tout d’abord arrêtons-nous sur le programme de 5éme :          


 

http://media.education.gouv.fr/file/special_6/51/8/

Programme_hist_geo_education_ civique_5eme_33518.pdf


 

On voit d’après le programme que le professeur devra maintenant traiter d’un nouveau chapitre intitulé "Regards sur l’Afrique". Ce chapitre supplémentaire éclipse celui de Louis XIV qui est relégué en fin d’année. Cette relégation  signifie que ce personnage de l’Histoire ne sera pas traité correctement. Ne soyons pas dupes, nous savons tous que les programmes d’histoires sont extrêmement lourds et que le dernier chapitre passe souvent à la trappe. Pourtant Louis XIV a été souverain à l’époque où la France avait atteint sa puissance maximale, par son empire aux Amériques et son influence en Inde, et supporta plusieurs guerres contre le reste de l’Europe, avant qu’un souverain moins déterminé (Louis XV) ne perde l’essentiel de cet empire au cours de la guerre de Sept Ans (1756-1763). Cette guerre est quant à elle depuis longtemps absente  des programmes d’Histoire, alors qu’une victoire française aurait changé la face du monde et marginalisé l’Angleterre, et empêché l’existence des USA tels que nous les connaissons. Seul l’Empire napoléonien égalera la puissance du Roi Soleil (et la dépassera largement en Europe, mais en ayant quasiment tout perdu outre-mer). Le second Empire colonial de la France, démarrant avec la prise d’Alger en 1830, restera toujours dans l’ombre de l’Empire Britannique, bien plus vaste.


 

          Ensuite regardons  le programme de 4éme :


 

http://media.education.gouv.fr/file/special_6/52/0/

Programme_hist_geo_education_civique_4eme_33520.pdf


 

Ici nous voyons que Napoléon qui faisait l’objet dans les programmes précédents d’une partie assez conséquente, est  désormais compris dans une partie avec la Révolution et bénéficie d’un traitement quasi insignifiant , Ainsi Napoléon qui reste pour beaucoup le plus illustre des Français et l'une des plus grandes figures de l'Histoire (avec notamment la création du Code Civil, des départements, de  la Banque de France, la mise en place du pouvoir exécutif et de la notion de "fierté nationale" ) voit son temps diminué à 8% du programme . La Révolution de 1789 et la période d’instabilité qui lui succède  constituent également un point extrêmement important pour l’Histoire de France. Malheureusement, elle ne représentera plus qu’approximativement 17 % du programme. Ce sacrifice est dû principalement à l’augmentation du nombre d’heures consacrées aux grands courants d’échanges commerciaux au XVIIIe et XIXe comprenant les traites négrières et l’esclavage. Par contre il est vrai que fait d'aborder l'étude de l’esclavage et de la traite négrière (occidentale et musulmane) d’une façon plus conséquente permettra d'aborder des sujets sensibles comme le rôle des potentats africains dans la traite. En effet, la bien-pensance consistera à dire qu'ils n'ont été que des victimes forcées par les européens, mais d'autres études telles que celle d'Olivier Pétré-Grenouilleau (Les traites négrières) affirment qu'ils ont leur responsabilité dans l'organisation du trafic.


 

Le constat est donc très clair, le gouvernement a pour but de sacrifier deux figures emblématiques  de la civilisation française au profit d’éléments d’Histoire ayant peu de liens (voire aucun) avec notre nation. Pour ce faire, le gouvernement, appuyé par les syndicats d’enseignants, légitime ces changements par le processus de mondialisation et d’acculturation. En effet, cela permettrait aux enfants d’immigrés de connaitre l’histoire de leurs parents (1). Cette idée est absurde car elle sert à nourrir le communautarisme. Ainsi la machine d’assimilation républicaine qui a pour but le mélange des populations est délaissée : les auteurs de cette réforme nous laissent sous entendre que les enfants issus de l’immigration ont une nécessité d’apprendre leurs racines aux dépens de l’histoire de France, mais qu’en est-t-il des élèves qui sont "français de souche" ?  L’objectif est donc simple : arrêter le processus d’assimilation et accélérer celui de l’acculturation.


 

Les militants de Socialisme et Souveraineté ne peuvent donc que s’indigner de ce bouleversement du programme qui montre bien que les politiciens de droite tout comme ceux de gauche (par l’intermédiaire des syndicats d’enseignants) sont incapables de conserver notre patrimoine historique. En effet il serait bon de rappeler à ces militants que l'Histoire permet à l’individu d’apprendre, de comprendre et enfin de renforcer l’identification à un peuple à travers son histoire. Suite à cet apprentissage l’adolescent peut donc être apte à s’épanouir dans cette communauté car il nourrit avec lui une histoire commune, ce qui lui permet d’acquérir une lucidité politique. L’Histoire sert à construire une nation. Elle sert également à forger la citoyenneté.
         

 Un peuple ignorant de son histoire et de l'Histoire en général est bien plus facile à manipuler, et fait à peu près n'importe quoi quand il est en rapport avec des pays étrangers.
Un bon exemple est  les Etats-Unis, où l'enseignement de l'Histoire jusqu'au supérieur est catastrophique.


 

De plus nous refusons cette vision « clientéliste » de l’Histoire qui consiste à intégrer systématiquement des chapitres où les enfants d’immigrés pourront s’identifier. Nous pensons au contraire que même si leurs ressortissants en France sont peu nombreux, il est normal d'avoir des chapitres sur la Chine et l'Inde car ils ont une importance historique et géographique non considérable. Ainsi, selon nous, il serait plus judicieux d’appréhender un programme d’Histoire en fonction des pays qui ont eu et ont un impact sur la France ou sur le monde plutôt que s’arrêter à cette vision « clientéliste » que nous avons évoquée plus haut.


         C’est pourquoi nous demandons à ce que la partie «  Regards sur l’Afrique » (programme de 5éme) et la partie sur les « grands courants d’échanges commerciaux au XVIIIe et XIXe comprenant les traites négrières et l’esclavage »(programme de 4éme) soient prévues comme un complément au programme qui pourra être traité à la fin de l’année si le temps restant le permet. Le temps initialement consacré à Napoléon et Louis XIV devra être rétabli (2).

 

            Si vous voulez vous impliquez personnellement, nous vous invitons à rejoindre ce groupe Facebook http://www.facebook.com/group.php?gid=418697554568&ref=search#!/group.php?gid=129520047090191 et à signer cette pétition : http://www.histoire-avenir.fr/

 


          

 

 

 

 

           Nous pouvons d’ailleurs ajouter une citation de Laurent Wirth, doyen du groupe histoire-géographie de l’inspection générale du ministère « de nombreux jeunes dans nos écoles qui sont d’origine africaine : il faut aussi qu’ils se reconnaissent dans nos programmes » , je crois que la phrase est suffisamment explicite pour ne pas nécessiter de commentaires .

 

          Le fait que nous demandons le maintien de l'histoire napoléonienne ne signifie pas un engagement bonapartiste de notre part, au contraire vous pourrez voir sur notre Blog de nombreux articles montrant le contraire .

 

 

Aequitas et Pablito Waal

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans National
commenter cet article
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 01:20

 

          C’est depuis le 1 Juillet dernier que la législation finlandaise a reconnu pour l’ensemble des individus finlandais l’accès à Internet comme étant un droit fondamental. Ainsi chaque finlandais pourra disposer gratuitement d’une ligne haute débit (1MB) , les opérateurs se sont engagés à proposer des prix abordables. L’objectif du gouvernement est d’équiper l’ensemble du territoire d’un débit de 100 MB pour 2015 en développant la fibre optique. En France le débit maximum proposé est de 20 MB.

 

          Le droit à l’accès à Internet se hisse donc en Finlande au même niveau que le téléphone, la télédiffusion et le courrier.  Ce qui fait de ce pays un précurseur en matière de technologie numérique.

 

          Cependant il est important de distinguer les conditions pratiques qui sont différentes par rapport à celles de la France, en effet il est vrai que la Finlande ne compte que 5.5 Millions d’habitants répartis prés de la capitale mais la population doit faire face à un climat beaucoup plus dur dans certaines régions ( -40°C). Ainsi il sera un vrai défi technologique de couvrir certains foyers ! La comparaison en terme géographique entre la France et la Finlande est donc à nuancer tant des différences sont notables. 


          Par contre il est clair qu’on peut en tirer une leçon idéologique forte , en effet nous avons d’un côté un gouvernement finlandais qui s’affiche en précurseur du monde de demain en protégeant , équipant et rendant accessible pour tous Internet en trouvant même des solutions alternatives (1) et d’un autre côté un gouvernement français  qui impose grâce à un forcing intense à l’assemblée nationale  la loi Hadopi aux citoyens français . Cette loi a pour but de mettre en place une « riposte graduée » face au téléchargement illégal. Mais elle est incohérente sur de nombreux points (2):


-          Elle est incompatible avec les lois éthique et juridique comme par exemple l’atteinte à la vie privée avec le filtrage de mail ou collecte d’adresse IP.


-          D’un point de vue de la coordination entre les différents corps elle pose un problème, en effet le principe de "riposte graduée" placerait les fournisseurs d'accès à Internet (FAI) en contradiction avec plusieurs textes existants (obligation de "garantir un accès ininterrompu aux services d'urgence" par exemple).


-          Elle serait synonyme d’une mort électronique.


-          D’un point de vue économique , elle pourrait avoir des conséquences néfastes, en effet 2.4% des emplois en France sont liés avec Internet .


-          D’un point de vue de la fiabilité , en effet l'internaute irréprochable qui ne télécharge pas, ou uniquement sur des plateformes payantes, n'est pas à l'abri des sanctions pour autant. Il peut lui aussi faire l'objet d'un rappel à l'ordre par l'Hadopi. La raison? L'utilisation frauduleuse de sa connexion par un autre utilisateur qui télécharge des oeuvres protégées. C'est donc au détenteur de l'abonnement de sécuriser son accès pour éviter toute mauvaise surprise !


-          D’un point de vue de l’efficacité , la loi ne couvrira que le secteur P2P et non le DirectDownload qui est en augmentation considérable depuis plusieurs années (2).


-          Enfin sur un point de vue technique : les policiers ne disposent pas des moyens techniques nécessaire pour punir les pirates, en effet  les fournisseurs d'accès à Internet (FAI) ne sont pas, pour le moment, en capacité de filtrer l'ensemble du réseau. Pourtant, c'est auprès des FAI que la Hadopi récupèrera les coordonnées des pirates. 


          Cette loi semble donc morte née et inapplicable. Le problème est que le gouvernement a clairement affiché ses ambitions  à propos de cette loi, en effet Christine Albanel  ( ancienne ministre) a fixé comme objectif la petite bagatelle de 1000 coupures d’Internet par jour. De plus il est notable d’observer qu’en un an 2 versions d’Hadopi ont été adoptées et chaque version a durci encore un peu plus la loi.

 

          Malgré tout ce constat reste amer, d’autant plus amer quand on voit que les Finlandais investiront  12,5 millions d’euros pour la construction et la modernisation des connexions de télécommunications dans les zones géographiques faiblement peuplées. Une goutte d’eau quand on voit que sur une période de 3 ans Hadopi coutera 76,7 millions d’euro. Ce qui revient à 25,6 millions d’euro par an, cherchez l’erreur. 


          Pour conclure Socialisme et Souveraineté affiche son hostilité et son refus catégorique d’accepter la loi Hadopi , en effet même si nous considérons que le problème du téléchargement n’est pas négligeable ,la priorité n’est pas de lutter contre ce téléchargement mais bien de sécuriser et démocratiser Internet à l’image de la Finlande pour entrer dans le monde de demain. C’est pourquoi elle est pour le renforcement du projet de la loi Pintat.

 

          De plus de nombreuses solutions alternatives existent contre le téléchargement illégal comme la baisse de la TVA sur le prix des biens culturels ou encore la mise en place d’une licence globale. La licence globale s'agit en fait d'une participation mensuelle des internautes en plus du forfait à Internet (qui ne dépasserait pas 5 à 10 euros par mois). Elle permettrait un accès à la culture pour l'ensemble des individus et également de rémunérer les artistes correctement.

 

Pierre

 

(1)    Si jamais les habitants rencontrent des difficultés, ils pourront également se connecter via les connections mobiles si les conditions techniques le permettent.


(2)     Ce rapport est très intéressant et montre bien que les « pirates » ont anticipé les effets de la loi et ont migré vers un autre type de téléchargement : http://www.korben.info/le-p2p-baisse-mais-le-ddl-et-le-vpn-augmentent.html

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans National
commenter cet article

Présentation

  • : Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • : Vous voulez adhérer à notre organisation, nous poser des questions, nous donner des conseils pour l'amélioration du blog, faire connaissance autour d'un pot virtuel, nous insulter,...... Vous voulez nous aider à la rédaction d'articles ou vous avez des idées de sujets que nous pourrions aborder ? Alors n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : socialismesouverainete@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

Socialisme & Souveraineté

Rejoignez Socialisme&Souveraineté

socialismesouverainete@yahoo.fr

Avertissement

Socialisme et Souveraineté est une organisation créée le 11 Novembre 2009. Les articles publiés avant cette date sont conservés à titre d'archives, mais ne réflètent pas nécessairement la ligne du mouvement. Toute remarque courtoisement exposée sera bienvenue.

Joins la Dissidence !

Notre petit bonhomme de chemin

Wikio - Top des blogs - Politique