Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 21:31

  Aurélien V. est l'auteur du site www.pourlecommunisme.com et du blog du même nom, que nous indiquons dans nos liens. Il a fait paraître en Août dernier la compilation des textes du site (qui, en conséquence, ne sont plus disponibles en intégralité en ligne) dans le livre "Pour le Communisme", aux éditions TheBookEdition.

 

  L'objectif du livre, du site et du blog? Non pas faire la réhabilitation de l'URSS, de l'Albanie et toute la clique, mais de défendre l'idée d'un communisme démocratique, instruit de l'échec de l'URSS, mais non mis à mal par cet échec, car l'URSS ne pouvait être considéré comme communiste, quel que soient les réclamations qu'elle en faisait. Et repousser les arguments des anticommunistes, défaire l'imposture du "communisme = 100 millions de morts", mais non pas en niant la mort de qui que ce soit, mais en mettant ceux qui emploient le mot "communisme" à tort et à travers devant leurs contradictions.

  L'auteur résume son livre en huit questions dans cette vidéo explicative :

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Vidéos-Audios
commenter cet article

commentaires

Julien B. 27/12/2010 19:42



Intéressant, même si en tant que soviétophile relatif, j'ai un regard beaucoup plus nuancé sur le bilan de l'URSS et des pays de l'Est (à l'inverse le "communisme" des pays asiatiques me révulse,
en premier lieu la dinguerie khmer rouge).


Avant de parler de catastrophe économique, il faut bien voir de quel niveau l'URSS partait à sa construction, c'est à dire du néant, je considère donc que le bilan économique de l'URSS est
insuffisant plutot que catastrophique. A coté de cela, il faut aussi reconnaitre à l'URSS d'avoir su construire une société très égalitaire (au niveau de la distribution des revenus), sur les
ruines d'une société tsariste qui était la plus inégalitaire et la plus injuste de la planète.Il faut aussi lui reconnaitre de nous avoir sauvé la mise face aux nazis.


Après il est clair que c'était une dictature particulièrement violente notamment sous Staline, c'est à dire dans la phase de construction où la lutte des classes (en particulier contre les
koulaks) était la plus aiguisée, mais en même temps il était difficile d'imaginer construire une démocratie directement suite à des siècles d'autocratie tsariste. Quand la monarchie française
(pourtant moins rétrograde que le tsarisme) a été renversée, il n'y a pas eu d'instauration de la démocratie, on a eu droit à Robespierre et à Napoléon ce qui n'est pas si éloigné de Lénine et
Staline.


De la même manière, je considère que le bilan des nationalisations des années 80 en France, bien qu'incomparable avec celui de pays à économie planifiée (pour la raison simple que ces politiques
concernent des pays à des stades différents de développement), n'est pas catastrophique mais insuffisant.


On a beau dire que le but d'une entreprise publique n'est pas de faire du profit, il semble clairement démontré que les entreprises publiques nationalisées à cette époque avaient une efficacité
de fonctionnement bien moindre que les entreprises privées. Par exemple, entre 1992 et 1996, les entreprises publiques (tous secteurs confondus) enregistraient des pertes de 83 milliards de
francs. Sans vouloir paraitre de "droite", beaucoup de ceux - citoyens lambdas - qui observaient le travail des salariés d'une entreprise publique et d'une entreprise privée dans un même secteur
constataient que les salariés des entreprises privées étaient plus productifs (c'est à dire bossaient plus), ce qui n'est pas très surprenant quand on sait qu'il y avait pas mal de planqués dans
les entreprises publiques qui étaient assurés de percevoir les mêmes rémunérations et d'avoir aucun risque de licenciement même en n'en branlant pas une.


Tout ça pour dire que la marche au socialisme ne devra se faire ni en suivant la voie du socialisme planifié dictatorial de type soviétique, ni celle des vagues de nationalisations de type
social-démocrate qu'ont connu nos vieux pays démocratiques.


Enfin, il me parait un peu idillyque de prétendre que le communisme ne consiste pas à lutter contre les "riches" ou à dresser les "riches" contre les "pauvres". Il ne s'agit certes pas d'être
contre les "riches" en tant que personnes (même s'il faut bien reconnaitre que leur comportement est souvent exécrable) mais il parait évident qu'en abolissant les revenus de la propriété, dont
la répartition démontre qu'ils sont ultra-majoritairement perçus par des "riches" (en proportion bien plus forte que les revenus du travail, à titre de comparaison), on ne peut que s'attirer
l'opposition des "riches", trop habitués qu'ils sont à vivre dans l'opulence que leur procure l'exploitation des prolétaires.



Présentation

  • : Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • : Vous voulez adhérer à notre organisation, nous poser des questions, nous donner des conseils pour l'amélioration du blog, faire connaissance autour d'un pot virtuel, nous insulter,...... Vous voulez nous aider à la rédaction d'articles ou vous avez des idées de sujets que nous pourrions aborder ? Alors n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : socialismesouverainete@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

Socialisme & Souveraineté

Rejoignez Socialisme&Souveraineté

socialismesouverainete@yahoo.fr

Avertissement

Socialisme et Souveraineté est une organisation créée le 11 Novembre 2009. Les articles publiés avant cette date sont conservés à titre d'archives, mais ne réflètent pas nécessairement la ligne du mouvement. Toute remarque courtoisement exposée sera bienvenue.

Joins la Dissidence !

Notre petit bonhomme de chemin

Wikio - Top des blogs - Politique