Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 00:06

http://a6.idata.over-blog.com/200x68/0/54/47/14/Europe-Est/KSCM.jpgV'la maintenant deux semaines, se déroulaient les élections législatives en République Tchèque. Qu'est-ce qu'on en a foutre, me direz-vous ?


Pas grand chose, si ce n'est que la République Tchèque demeure le seul pays d'Europe (hors Russie) où existe un parti communiste "sérieux" (1) qui fait un score à deux chiffres aux élections, c'est à dire plus de 10% (ah non pardon, ces deux mastodontes que sont Chypre et la Moldavie ont des présidents communistes qui mènent une politique qui fait trembler le capitalisme, comme chacun peut le constater),


Pas pour longtemps cependant. En effet, le Parti Communiste de Bohème-Moravie (c'est son nom), outre qu'il subit des pressions très importantes (nous en avions deja causé au moment de l'interdiction de sa section jeunesse), voit son électorat s'effriter de scrutins en scrutins.


Alors qu'il réalisait plus de 18% des voix aux élections législatives de 2002, et était troisième parti du pays (et même deuxième aux élections européennes de 2004), il a subi un sérieux revers aux élections législatives de 2006 avec 12.8% des voix, un revers qui s'est confirmé et même accentué aux récentes élections législatives avec un décevant score de 11%.


Cette érosion électorale, qui n'est probablement qu'un début, s'explique évidemment par la diabolisation médiatique d'une ampleur assez inimaginable que subit le KSCM (2). Jaroslav, 61 ans, qui vote communiste depuis 40 ans et qui déclare que "le pire est arrivé en 1989, notre pays a été vendu, donné même, au capitalisme occidental", évite ainsi de se dire communiste en public afin de ne pas s'exposer à de graves ennuis.


Mais elle s'explique aussi par la pyramide des âges du KSCM : une étude révèle que 65% des électeurs du KSCM sont des personnes âgées (3). Parmi elles, Stanislav, mineur retraité de 73 ans obligé de cumuler deux emplois à cause d'une trop maigre retraite, qui porte un jugement non dénué de lucidité : " A l'époque, il y avait la solidarité. On nous parle de liberté, mais c'est relatif. Cela dépend de votre portefeuille."


Les personnes âgées sont souvent les personnes les plus sages et les plus cultivées, mais c'est aussi celles qui sont amenées à rejoindre en premier le monde de l'au-dela. Dans ces conditions, l'avenir du KSCM s'annonce sous de très mauvais hospices.


En effet, sa section jeune, qui fait l'objet d'une interdiction, ne rassemble guère que quelques centaines de membres, ce qui est négligeable à une échelle nationale (c'est plus que Socialisme&Souveraineté, du moins pour l'instant, mais quand même).


Pour le reste, la jeunesse tchèque dans son immense majorité, comme la jeunesse française et de la quasi-totalité des pays du monde, a une hostilité certaine envers le "communisme de papa" ou du moins ne voit pas en lui une alternative crédible au système, ce qui est certes en partie dû à sa grande inculture, elle-même résultant de sa paresse intellectuelle qui lui fait avoir une vision manichéenne (ou enfantine) de l'Histoire.


Radek, 20 ans, déclare ainsi à propos du KSCM que "ce parti est un scandale, il devrait être interdit car il n'a pas changé".


Cette opinion, assez représentative de l'état d'esprit de la jeunesse tchèque, est bien entendue regrettable mais ne peut pas ne pas être prise en compte. Elle est la preuve manifeste que le communisme de papa ne reviendra pas, que le capitalisme ne pourra être inquiété en se référant à des vielles recettes surannées.


En clair, si dans l'absolu le mineur retraité Stanislav a raison quand il dit que la liberté est relative et dépend du portefeuille, on ne peut pas ne pas tenir compte de l'impératif de liberté émanant de la jeunesse en général (et pas que des jeunes bourgeois qui crèchent à Neuilly).


C'est pourquoi l'organisation Socialisme&Souveraineté, soucieuse de jouer un rôle de premier plan dans la lutte contre le capitalisme, sait parfaitement répondre aux  aspirations légitimes à la justice, à l'égalité et à la liberté, en pronant la construction d'une société plus libre et plus collective.


Socialisme&Souveraineté, ce n'est pas le regard braqué dans le rétroviseur, c'est le regard tourné vers l'avenir. C'est le neuf, la nouveauté, seule apte à emporter un vieux monde capitaliste qui a fait son temps et qui peut prendre une retraite bien méritée après de "bons" et "loyaux" services.



(1) Sachant que les pays d'Europe où il reste des partis communistes "sérieux" se comptent sur les doigts d'une main : Grèce, Portugal et puis c'est tout.......ah non pardon, il y a aussi le PCF en France. :)

 

(2) Un dirigeant du KSCM, après un dialogue courtois avec des démocrates :

 

http://typomil.com/typofilos/wp-content/obrazky/tema-kscm.jpg


(3) Il y a cependant quelques jeunes au KSCM, même au sein de la direction. Par exemple, Katerina Konecna qui dispose d'arguments de poids pour convaincre de soutenir son parti :

 

http://mm.denik.cz/56/6f/konecna_kalendar1_sip-300.jpg

http://www.rozhlas.cz/_obrazek/2058950--Obrazek--1-1024x0p0.jpeg

http://mm.denik.cz/56/6f/konecna_kalendar2.jpg

http://mm.denik.cz/56/6f/konecna_kalendar3.jpg

Pour la contacter, l'adresse de son blog : http://konecna.cz/

Partager cet article

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Russie - Europe de l'Est
commenter cet article

commentaires

malgur 22/06/2010 20:59



Traditionnellement le Communisme a été très présent en Tchécoslovaquie 38 %


aux élections démocratiques précédant le coup de Prague et même dèja dans les années trente la Tchécoslovaquie de cette époque étant une vraie démocratie où toutes les sensibilités politiques
étaient présentes au parlement.


Mais faire 18 % en 2002 en vers et contre tous, 12 ans après la chute du mur c'est quand même bizarre, c'est rare des électeurs qui votent pour un parti les ayant opprimés pendant 40 ans, soit
ils sont masos, soit ils ont de bonnes raisons et que la Tchécoslovaquie Socialiste était plus que vivables....


Le phénomènes existent aussi en ex DDR notamment à Berlin ou l'ex PDS atteignait des scores de 30 à 50 % mais il ne faut pas l' ébruitait... 



Nationaliste Français 15/06/2010 01:50



C'est drôle, sur le site Clémentine Hautaine (ha ha!) on voit l'évolution du fruit, mais pas jusqu'au pourrissement du fruit!



Socialisme&Souveraineté 14/06/2010 23:26



Bah les cerises ça veut dire qu'on est de gauche, cette symbolique vient sans doute de la chanson "Le Temps des Cerises" : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Temps_des_cerises


Clémentine Hautaine aime aussi les cerises : http://clementineautain.fr/


Si on avait été d'extrême-droite, on aurait mis un sauciflard.



Nationaliste Français 14/06/2010 11:58



Tiens, eux aussi ont des cerises dans leur logo... L'organisation Socialisme & Souveraineté pourrait-elle nous expliquer la symbolique de ce fruit?



Présentation

  • : Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • : Vous voulez adhérer à notre organisation, nous poser des questions, nous donner des conseils pour l'amélioration du blog, faire connaissance autour d'un pot virtuel, nous insulter,...... Vous voulez nous aider à la rédaction d'articles ou vous avez des idées de sujets que nous pourrions aborder ? Alors n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : socialismesouverainete@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

Socialisme & Souveraineté

Rejoignez Socialisme&Souveraineté

socialismesouverainete@yahoo.fr

Avertissement

Socialisme et Souveraineté est une organisation créée le 11 Novembre 2009. Les articles publiés avant cette date sont conservés à titre d'archives, mais ne réflètent pas nécessairement la ligne du mouvement. Toute remarque courtoisement exposée sera bienvenue.

Joins la Dissidence !

Notre petit bonhomme de chemin

Wikio - Top des blogs - Politique