Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 21:00

Voici un article intéressant qui tire plusieurs conclusions sur le rapport du Forum économique mondial (WEF) que vous pouvez retrouver à cette adresse. Nous apportons des remarques à la fin :

http://www.weforum.org/en/Communities/Women%20Leaders%20and%20Gender%20Parity/GenderGapNetwork/index.htm

 

                                     

 

(1) GENEVE — La France a été pointée du doigt mardi par une étude du Forum économique mondial (WEF), la faisant chuter à la 46ème place du classement 2010 des égalités hommes/femmes tandis que les pays nordiques caracolent toujours en tête des Etats les plus égalitaires au monde.

 

Alors que l'Islande (1er), la Norvège (2e), la Finlande (3e) et la Suède (3e) se partagent une nouvelle fois la tête du classement annuel du WEF sur les inégalités entre les sexes, la France fait cette année figure de bien mauvais élève.

L'Hexagone dégringole ainsi de 28 places, passant du 18ème rang au 46ème sur 134, après deux ans de bons scores à la faveur d'une participation féminine accrue dans le monde politique.

 

Cette chute qui ramène le pays près de son niveau de 2007 (51e) s'explique notamment, selon le WEF, par "la baisse du nombre de femmes occupant des postes ministériels dans les 12 derniers mois".

 

La deuxième raison est que la "France a un des pires niveaux" au monde en terme de ressenti d'égalités de salaire à travail égal se situant dans ce domaine à la 127e place sur 134, a expliqué à l'AFP l'un des auteurs du rapport Saadia Zahidi.

 

Ces situations sont d'autant plus marquantes que le pays se situe à l'opposé à la première place pour deux autres des quatre critères pris en compte dans l'étude du Wef: l'éducation et la santé.

 

Ainsi les Françaises ont un accès très privilégié aux hautes études (un tiers de plus de femmes que d'hommes français vont à l'université), une ouverture qui ne se retrouve pas au plus haut niveau des entreprises et du monde politique, regrette Saadia Zahidi.

 

Certes la France peut se consoler avec les piètres performances de son voisin italien, une des lanternes noires de l'Europe sur le classement du Wef (74e).

 

Reste que les deux pays font figure d'exception dans un continent qui occupe largement les premières places du classement qui se base sur la manière dont les 134 pays étudiés répartissent ressources et opportunités entre hommes et femmes.

 

Ainsi, outre les quatre champions nordiques, l'Irlande (6e), le Danemark (7e), la Suisse (10e), l'Espagne (11e), l'Allemagne (13e), le Royaume-Uni (15e), les Pays-Bas (17e) figurent parmi les 20 premiers pays les mieux classés.

 

Les Etats-Unis sortent également gagnant de l'étude, progressant ainsi de 12 rangs, à la 19ème place cette année grâce à une plus grande participation de femmes dans l'administration Obama.

 

Mais, pour tous, "les pays nordiques restent un modèle dans l’élimination des inégalités entre les sexes", estime le fondateur du Wef, Klaus Schwab, insistant sur l'importance de ces données en raison de la forte corrélation entre "compétitivité économique" et la faiblesse des "écarts entre hommes et femmes".

 

Pour Mme Zahidi, la tendance à l'amélioration est toutefois générale, notamment dans l'éducation et la santé. Ainsi estime-t-elle nécessaire de relativiser le tableau français, car le pays "se trouve dans une meilleure position" qu'il y a cinq ans, à l'image de 86% de 114 Etats étudiés plus particulièrement sur cette période.

 

Ainsi, le Wef souligne des progrès en Asie, en particulier aux Philippines qui "continuent de montrer l'exemple" sur ce continent (9ème rang) alors que Singapour est passé 56ème.

 

Dans le monde arabe, Mme Zahiri fait valoir des améliorations dans l'éducation en Arabie Saoudite ou aux Emirats arabes unis qui arrivent à la meilleure place de ces pays, restant toutefois à la traîne du classement mondiale (103e).

 

Malgré tout, "une vraie révolution dans l’égalité entre les sexes reste nécessaire", reconnaît M. Schwab.

Toutefois, de vrais progrès ne seront possibles que lorsque les pays rendront "le mariage et la maternité compatibles avec la participation économique des femmes", martèle l'organisation.


La France aurait donc perdu 28 depuis à cause de  Nicolas Sarkozy, et de son remaniement ministériel du 23 juin 2009, qui a vu le départ de Rachida Dati, Christine Boutin et Christine Albanel . Ce rapport montre également  l’inefficacité de sa politique en faveur des femmes qui avait pour but de sanctionner toute entreprise qui ne respectait pas l’égalité salariale.


Concernant la position de Socialisme & Souveraineté sur la place des femmes dans la société, les militants  prônent légitimement l'égalité de droit entre les hommes et les  femmes ; car  nous avons une vision égalitariste de la société. Ainsi il est normal que pour un même travail, le même salaire doit être perçu.

 

Cependant nous émettons des réserves quand à la parité pour les élections car elle ne favorise pas les petits partis (le Parti Pirate Français n’a par exemple pas pu se présenter à des élections car il n’avait pas assez de femmes à  présenter sur ses listes).

 

Nous  refusons également la parité électorale homme-femme car nous sommes contre l’enfermement des êtres humains dans des distinctions naturelles. En effet, d’une part les femmes ne constituent pas une classe sociale  au sens marxiste du terme (donc leurs profils sont variés et leurs aspirations ne sont pas les mêmes, par exemple on ne peut pas comparer Liliane Bettencourt avec une caissière de supermarché). Et d’autre part, en imposant des candidates  aux différentes élections, on reconstruit les vieilles barrières entre le monde des femmes et celui des hommes. Cet effet pervers gâche l'émancipation des femmes. Cette volonté d’imposer la parité par la loi n’est  que la conséquence de certaines dérives de féministes qui visent à se sentir toujours persécutées par l’homme qui est alors systématiquement renvoyé comme machiste.

 

(1) Adresse de l'article :

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5ilOrgo_jhbfMJdT4x0Lvgd8jbYQQ?docId=CNG.c6e2bc0cde1b84a608f0b6e0517c2bea.51

 

Aequitas.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans Femmes - je vous aime
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • : Vous voulez adhérer à notre organisation, nous poser des questions, nous donner des conseils pour l'amélioration du blog, faire connaissance autour d'un pot virtuel, nous insulter,...... Vous voulez nous aider à la rédaction d'articles ou vous avez des idées de sujets que nous pourrions aborder ? Alors n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : socialismesouverainete@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

Socialisme & Souveraineté

Rejoignez Socialisme&Souveraineté

socialismesouverainete@yahoo.fr

Avertissement

Socialisme et Souveraineté est une organisation créée le 11 Novembre 2009. Les articles publiés avant cette date sont conservés à titre d'archives, mais ne réflètent pas nécessairement la ligne du mouvement. Toute remarque courtoisement exposée sera bienvenue.

Joins la Dissidence !

Notre petit bonhomme de chemin

Wikio - Top des blogs - Politique