Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 23:36

  Dans les partis de la "gauche radicale", il est très courant de répéter les deux grandes invocations suivantes:

 

1) le gouvernement de droite mènerait une "guerre contre l'immigration" (faisant fi des 200.000 personnes entrant chaque année en France);

 

2) si le gouvernement agit ainsi, c'est parce qu'il est au service du grand patronat, qui veut d'abord maintenir les immigrés dans la clandstinité pour mieux les exploiter, et surtout opposer natifs et immigrés pour faire oublier la lutte des classes.

 

   Si vous retenez par coeur ces deux leçons, vous avez retenu une grosse partie du programme des cours du bon militant NPA-PCF-PG (et souvent PS).

 

    Ou alors vous pouvez aller sur le Forum Unité Communiste, et produire ce genre de prose :

"L'anti-immigrationisme est au contraire clairement au service du Capital. Si l'Etat mène une politique (et il la mène depuis plus de 20 ans [ah bon?]), c'est que cette politique est au service du Capital, même si elle peut aller à l'encontre d'une minorité de celui-ci. Le capitalisme français cherche aujourd'hui à délocaliser la production vers les pays de non-droit à bas coût de main d'oeuvre, j'ai nommé les néo-colonies. Il ne veut pas que la main d'oeuvre néo-coloniale vienne sous nos latitudes profiter du SMIC, de la protection sociale, du droit du travail, des aides diverses."

 

   Problème : quelques faits viennent contredire cette vision des choses. On connaissait déjà les positions de grands capitaines d'industrie favorables à l'immigration de travail, tels que Bouygues, pensant faire baisser les salaires dans leurs industries respectives (et y réussissant localement; en revanche, l'effet de l'immigration sur les salaires en général est un sujet beaucoup plus complexe et discuté par les économistes). Mais on pouvait dire que c'était du passé, que l'immigration de travail ne correspond plus à l'immigration actuelle (ce qui es tout à fait vrai), et qu'aujourd'hui le Grand Capital aurait plutôt tendance à soutenir le gouvernement dans sa Guerre à l'Immigration.

 

    Et bien nos voisins d'outre-Manche viennent d'en rajouter une couche contre cette théorie.

 

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/gb-david-cameron-rattrape-par-ses-promesses-sur-l-immigration-23-11-2010-1162571.php

 

   Le Royaume-Uni accueillant 200.000 entrants annuels, David Cameron, devenu Premier Ministre tory, tente d'appliquer sa promesse électorale: faire baisser les entrées à moins de 100.000 par an.

   Et là, fureur du Grand Capital, et de l'élite universitaire, pas spécialement l'avant-garde du prolétariat en armes, qui crie sa peur de ne plus pouvoir "recruter des talents" partout dans le monde. Cameron pourrait sans doute bricoler une exception aux quotas pour les traders, les cadres supérieurs et les universitaires, comme c'est le cas pour les footballeurs professionnels exerçant en Albion...

 

   Mais on a clairement vu dans quel camp se positionnaient les multinationales (comme Shell). Et en revanche, fort peu de soutien au projet de loi. Ce n'est pas parce que l'on trouve des membres de la bourgeoisie très hostiles à l'immigration (principalement parce qu'ils ont fait leur métier de cette hostilité, comme Le Pen ou Blöcher en Suisse) que l'on peut calquer le clivage pro-/anti-immigrationniste sur un clivage de classe.

 

    Et la position gauchiste s'en trouve sévèrement affectée:

 

- d'abord parce que la "Guerre contre l'immigration" que mèneraient soit disant les gouvernements de droite n'existe pas vraiment, en France ou au Royaume-Uni. La répression policière frappe une partie des migrants, certainement pas LES migrants dans leur ensemble;

- que si cette "guerre" devait commencer, la bourgeoisie ne la soutiendrait pas. Donc soit les gouvernements de Fillon et de Cameron sont au service du patronat et renoncent à réduire l'immigration, soit ils tentent de réduire l'immigration et ne servent donc pas le patronat.

 

   Il va falloir que les marxistes à la petite semaine repensent un peu leurs théories sur la lutte des classes, voire même admettent que toute la réalité ne s'explique pas par ce prisme. Mais il ne faut pas leur en demander trop, ils ont déjà renoncé à tout projet de société alternatif global, on peut pas leur en vouloir de s'accrocher aux restes de marxisme qu'ils ont, fut-ce les plus primaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans International
commenter cet article

commentaires

Albert L 27/04/2015 23:10

Ce n'est pas les gouvernement de droite qui même campagne pour l' immigration. Mais l' oligarchie (de droite). Il ne faut pas oublier que les gouvernement de gauche sont au service de l' oligarchie. Tout les parti ont du faire allégeance à l' oligarchie pour passer dans la presse.
On peu aussi inclure de nombreuse association soutenue par des oligarque tel SOS Racisme et d' autres associations soutenues par des fondations de milliardaires tel l'Open Society" de Georges Soros etc ...

Julien B. 26/11/2010 18:02



Le problème des extrémistes de tous les bords est qu'ils ont quelques difficultés dès qu'il s'agit de sortir des analyses binaires. Entre les extrémistes d'un bord qui proclament que
l'immigration est au service du capital et ceux de l'autre bord qui proclament l'inverse, il existe une vérité qui est que l'immigration est un phénomène complexe qui peut parfois arranger les
propriétaires du capital et d'autres fois les desservir. Quoi qu'il en soit, l'immigration doit être sérieusement régulée, et il serait bien de pouvoir évoquer ce sujet sans passion ni hystérie
(ce qui est difficile avec les extrémistes de tous bords).



Florent 26/11/2010 00:53



"Il va falloir que les marxistes à la petite semaine"


Exuse moi Pierre, mais sur le forum unité communiste nous ne sommes pas en précense de marxistes à la petite semaine, mais de marxistes léninistes convaincus.


Des personnes qui appliquent leurs idées politiques antidémocratique réelles sur dans la réalité virtuelle, en refusant tout débat avec quicquonque sur ce sujet, et en m'interdisant par ailleurs
de m'inscrire sur leur forum.


Secondo, je trouve une contrediction interessante chez les Marxistes-léninistes, c'est qu'il ne voyent pas les manoeuvre idéologiques trotkistes en ce sens, sur l'immigration. Mais on peut
considéré, en communiste, que la terre n'appartient à personne. J'ai plus une vision du socialisme, de style dans un seul pays pour part. J'aime les patries soeurs, avec leur particularité, cet
internationalisme là est le vrai.


Enfin, mon adresse email est la même. Eugenekrampou@neuf.fr A ceux qui veulent saluer un "vieux" camarade, m'insulter ou faire une brèche dans leur mur de sectarisme je suis là.



Présentation

  • : Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • : Vous voulez adhérer à notre organisation, nous poser des questions, nous donner des conseils pour l'amélioration du blog, faire connaissance autour d'un pot virtuel, nous insulter,...... Vous voulez nous aider à la rédaction d'articles ou vous avez des idées de sujets que nous pourrions aborder ? Alors n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : socialismesouverainete@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

Socialisme & Souveraineté

Rejoignez Socialisme&Souveraineté

socialismesouverainete@yahoo.fr

Avertissement

Socialisme et Souveraineté est une organisation créée le 11 Novembre 2009. Les articles publiés avant cette date sont conservés à titre d'archives, mais ne réflètent pas nécessairement la ligne du mouvement. Toute remarque courtoisement exposée sera bienvenue.

Joins la Dissidence !

Notre petit bonhomme de chemin

Wikio - Top des blogs - Politique