Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 21:38

 

 

   Aujourd'hui, une petite nouvelle qui pourrait amorcer de gros changements. Pour la première fois, la SNCF a été condamnée pour un retard. Un avocat, qui aurait dû prendre une correspondance avec 17 minutes de battement entre deux trains, s'est trouvé dans l'impossibilité de le faire à cause d'une demie-heure de retard du premier train et avait perdu une journée de travail. Et il a décidé de mener l'affaire en justice, alors que c'est habituellement peine perdue d'avance. D'une part parce que tous les retards de train ne sont pas imputables à la SNCF. D'autre part, parce que les avocats de la société de transport usent généralement d'un argument spécieux contre les usagers victimes de ce genre d'incidents, même quand le retard est imputable à la SNCF : on leur reproche de ne pas avoir pris assez de marge entre leurs deux trajets, pas assez de battement dans leur correspondance. Ce qui apparaitra ubuesque pour toute personne ayant déjà acheté des billets de train, car nul ne choisit le temps d'attente lors d'une correspondance, sauf à décaler son voyage, parfois de plusieurs heures !

 

   Et cette fois-ci, l'usager a gagné. Et d'autres plaintes pourraient surgir, sur des conséquences plus graves de retards, comme l'indique cet article du parisien, telles des pertes d'emploi.

 

    Les membres de Socialisme & Souveraineté ne sont pas des partisans d'une judiciarisation à outrance de la société française. Mais on peut saluer cette décision de tribunal comme une avancée dans un domaine qui fait grand défaut à nos entreprises publiques : leur responsabilisation devant leurs usagers. Bien qu'elle nous demande fréquemment de faire preuve de "compréhension" face aux retards et aux avaries matérielles, la compagnie ferroviaire (et sa soeur francilienne RATP) fait généralement preuve de peu de compréhension en retour quand aux conséquences de ces "imprévus" sur le quotidien des passagers. La SNCF apparait comme un corps insensible, sur lequel les citoyens n'ont aucun pouvoir (le comble pour une entreprise publique!), donnant prise à toutes les critiques des libéraux selon lesquelles la propriété d'Etat et l'absence de concurrence ne peuvent que tirer à la baisse la qualité du service rendu.

 

   Cette décision de justice, qui ne remet nullement en cause la propriété publique de la SNCF, ouvre la voie vers des entreprises publiques vraiment responsables. Notons que la SNCF avait déjà fait des premiers pas en proposant spontanément des lettres pour exiger le remboursement du billet en cas de retard supérieur à 30 minutes qui serait imputable à l'entreprise. Mais rien n'était prévu pour les conséquences de ces retards.

 

   On peut cependant déplorer que tous les usagers n'ont pas les moyens d'intenter des procès contre une aussi grande entreprise. Et que nombre de désagréments (ponctualité, propreté, sécurité des trains, voire annulation de trajets) ne seront jamais dénoncées. Des méthodes plus participatives peuvent être proposées. Une toute simple : permettre aux usagers de se prononcer pour le licenciement de la direction de l'entreprise. Par courrier, simplement, sans avoir à en prouver les motifs, et la loi fixerait un quota minimal de citoyens nécessaire pour que ledit licenciement collectif soit effectué (une minorité non négligeable des usagers sur un an, par exemple un million). Ca ne rapporterait rien aux usagers protestataires, ne rembourserait pas les conséquences des retards, mais ça créerait une contrainte de plus pour une entreprise de fait en quasi-monopole.

Partager cet article

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans National
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • : Vous voulez adhérer à notre organisation, nous poser des questions, nous donner des conseils pour l'amélioration du blog, faire connaissance autour d'un pot virtuel, nous insulter,...... Vous voulez nous aider à la rédaction d'articles ou vous avez des idées de sujets que nous pourrions aborder ? Alors n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : socialismesouverainete@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

Socialisme & Souveraineté

Rejoignez Socialisme&Souveraineté

socialismesouverainete@yahoo.fr

Avertissement

Socialisme et Souveraineté est une organisation créée le 11 Novembre 2009. Les articles publiés avant cette date sont conservés à titre d'archives, mais ne réflètent pas nécessairement la ligne du mouvement. Toute remarque courtoisement exposée sera bienvenue.

Joins la Dissidence !

Notre petit bonhomme de chemin

Wikio - Top des blogs - Politique