Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 21:40

Tribune libre de Pablito Waal

 

       Cet article peut être extrémement polémique. Le blogueur Laurent Pinsolle a publié le 14 Avril un article dénonçant le mythe selon lequelle la population française "de souche" (blancs, de culture catholique, ou chrétienne en général ou juive, parlant des langues romanes d'oïl ou d'oc, ou d'autres langues régionales autochtones) serait mise en minorité à moyen terme (au cours du XXIème siècle) par l'immigration, notamment africaine.

 

       Laurent Pinsolle a le mérite de prendre de front une des thématiques fondamentale du Front National et des Identitaires. C'est bien plus respectable que de se boucher le nez comme le fait le reste de l'intelligentsia médiatique française. Mais il le fait en cumulant quelques inexactitudes. Son article lui a valu des tombereaux d'injures sur les sites identitaires, notamment Fdesouche, injures complètement imméritées. J'ai préféré corriger en commentaires quelques points de son argumentation. Mon but n'est nullement de servir la soupe au FN, mais de dire que, si Pinsolle a raison de vouloir traiter ce sujet, il faut encore tirer de bonnes conclusions, pour ne pas laisser le monopole de l'action à l'extrême-droite.

 

       Même si mon article n'engage que moi, Socialisme & Souveraineté a inclu, dans le plan de son programme, la lutte pour défaire les ghettos ethniques et pour une régulation plus responsable des flux migratoires, tout en combattant les discriminations ethniques.

 

       L'article de Laurent Pinsolle :

 

Immigration : le grand mythe de la substitution

       C’est une petite musique traditionnellement véhiculée  par le Front National et le MPF de Philippe de Villiers et plus dernièrement par Claude Guéant : l’identité de la France serait menacée par l’immigration musulmane. Un fantasme qui ne résiste pas une seconde à l’analyse.

 

       Le fantasme des identitaires

 

      Certaines personnes pensent sincèrement que notre pays est littéralement envahi par des immigrés qui vont finir par se substituer à la population d’origine. Mais cela vient souvent d’un problème de comptage. Ils raisonnent souvent comme si tous les immigrés étaient d’origine africaine et y ajoutent les personnes naturalisées (déjà comptées). Pire, ils maîtrisent mal l’évaluation des flux, comptant 200 000 immigrés de plus tous les ans alors que le solde net est 2 à 3 fois inférieur.

 

La suite sur son blog. 

 

Mon commentaire :

 

       Bon, allez, je me fais un peu l'avocat du diable...

      Laurent Pinsolle, vous dites que l'immigration nette est 2 à 3 fois inférieure à l'immigration brute, donc de l'ordre de 60 000 personnes. Les chiffres du site de l'Université de Sherbrooke (je n'ai pas de chiffres INSEE ou INED, l'émigration partant de France est fort peu médiatisée) ne vous donnent pas raison...

 


       En divisant par cinq les chiffres quinquennaux des années 2000, on trouve une immigration nette (immigrants - émigrants, intégrant aussi bien les français de souche qui s'expatrient que les immigrés quittant la France) de 140.000 par an.


       Et je me permets de supposer qu'alors que l'immigration est fort peu européenne (20 à 25% de l'immigration brute annuelle), l'émigration doit être plus souvent constituée de français de type européens qui s'expatrient. Donc l'impact sur la composition ethnique de la France est plus important que le chiffre de 140.000 peut le laisser penser. Mais ça reste une supposition personnelle.

      Ensuite, sur la fécondité, 20% des naissances ont au moins un parent étranger. Bien sûr, parmi ces étrangers, il peut y avoir des européens. Mais leur natalité est moins forte que celle des africains, même si, et vous avez tout à fait raison de le souligner, la fécondité du continent noir baisse.


       Mais notons que le chiffre de 20% ne baisse pas depuis 1994 (il est même passé de 19% à 21%). Bien sûr, on pourrait se réjouir que la part des naissances de parents mixtes (1 français-e, 1 étranger-e) progresse, mais derrière ces couples "mixtes" il y a nombre de couples où le parent français est immigré naturalisé ou enfant d'immigrés.


       Rassurez-vous, loin de moi l'idée que les immigrés naturalisés et leurs enfants ne seraient pas des français. Ils le sont en droit et de façon irrévocable (sauf s'ils choisissent de ne plus être français). Mais je distingue cette réalité légale d'une réalité ethnique (qu'on veut absolument camoufler en France, qui serait le seul pays au monde où les ethnies n'existent pas), qui elle est modifiée par cette répartition ethnique. Pour moi, le terme "français de souche" n'est pas une abomination. Et même pour les naissances de couples culturellement mixtes (français de souche + personne dont les origines sont principalement étrangères), il se peut que l'enfant ne se sente pas culturellement français, et se rattache à la culture de ses ascendants étrangers. Ensuite, parmi les 80% de naissances franco-françaises, il y en a qui sont culturellement mixtes, d'autres où les deux parents sont culturellement non-français de souche...

       Troisième point: la composition de l'immigration d'origine africaine. Oui, la fécondité des maghrébins baisse, et "s'européanise" (la Tunisie et l'Algérie imitant les contre-performances de certains pays européens). Alors qu'en Afrique noire, la fécondité, bien qu'à la baisse, est toujours haute. Mais je pense que l'immigration africaine, qui est tendanciellement croissante, va devenir de plus en plus "noire". Ce ne sont pas que des suppositions: cf. cette page, et plus particulièrement le fichier csv proposé en dessous du tableau. Les raisons en sont: les pays d'Afrique connaissent, bon an mal an, un réel décollage économique pour la plupart d'entre eux. Leurs habitants restent très pauvres par rapport aux européens, continueront pour longtemps de vouloir émigrer, mais auront un peu plus de moyens pour le faire. Donc nous aurons une immigration africaine plus forte (34 000 en 1994, 90 000 en 2008, avec un pic à 100 000 en 2003), et les maghrébins de moins en moins féconds seront remplacés par des subsahariens dont la transition démographique prendra plus de temps.

       Donc, pour finir: je pense que vous sous-estimez l'immigration nette, en plus de la différence de composition ethnique entre émigrants et immigrants. Ensuite, que vous sous-estimez la part des immigrés non-européens et de leurs descendants nés en France mais qui restent ethniquement non-européens dans la natalité. En plus de cela, si comme vous je pense que les immigrés africains et leurs enfants n'expliquent pas à eux seuls la natalité relativement haute (par rapport à l'Europe) en France, en revanche, sans ces immigrés, la fécondité des français de souche est inférieure à 2 enfants par femme en âge de procréer, donc nous allons vers une diminution de cette population.

        Mais je dis ça en n'étant nullement convaincu que les non-européens deviendront majoritaires en France. La baisse de la fécondité se fera, et, après avoir connue son apogée, l'immigration africaine baissera lentement. La question est quand. Et je ne crois pas à votre chiffre de 6 à 7 millions de personnes d'origine africaine sur 80 millions d'habitants en 2060. Je pense que l'ensemble de la population d'origine africaine et nord-africaine atteindra probablement un 15-20% de la population totale au cours du siècle (ne serait-ce qu'en se basant sur les nationalités des parents des nouveaux-nés). Le vrai problème, comme l'ont soulevé plusieurs commentaires, c'est leur concentration locale et leur adhésion à la nation française. Après, je ne vais pas faire de comparaison avec des situations yougoslaves, car cela me rapprocherait trop des discours identitaires...mais c'est arithmétiquement envisageable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Socialisme&Souveraineté - dans National
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • Pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale
  • : Vous voulez adhérer à notre organisation, nous poser des questions, nous donner des conseils pour l'amélioration du blog, faire connaissance autour d'un pot virtuel, nous insulter,...... Vous voulez nous aider à la rédaction d'articles ou vous avez des idées de sujets que nous pourrions aborder ? Alors n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : socialismesouverainete@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

Socialisme & Souveraineté

Rejoignez Socialisme&Souveraineté

socialismesouverainete@yahoo.fr

Avertissement

Socialisme et Souveraineté est une organisation créée le 11 Novembre 2009. Les articles publiés avant cette date sont conservés à titre d'archives, mais ne réflètent pas nécessairement la ligne du mouvement. Toute remarque courtoisement exposée sera bienvenue.

Joins la Dissidence !

Notre petit bonhomme de chemin

Wikio - Top des blogs - Politique